Sommaire du dossier

Imprimer Imprimer Imprimer Envoyer à un ami

Environnement

Les formations pour exercer dans le secteur de l'environnement

Publication : 25 septembre 2019
Bacs pro, BTS, BTSA, cursus universitaires (DUT, licences pro, licences, masters), CPGE, diplômes d’ingénieurs, les formations spécifiques au secteur sont nombreuses et variées. Panorama des cursus possibles pour travailler dans l'environnement.

Formation 2017

Gare à la surqualification

Spécificité du secteur : un décalage entre les formations des candidats qui ont tendance à poursuivre leurs études et les besoins de recrutement.

Pour les métiers de l'assainissement et de la maintenance d'installations (unités de méthanisation, stations d'épuration...), de nombreuses offres ciblent les titulaires de CAP (certificat d'aptitude professionnelle, 2 ans après la 3e) et de bac pro.

Les BTSA (brevets de technicien supérieur agricoles) et BTS (brevets de technicien supérieur), à bac+2, sont appréciés pour les métiers de l'eau, le contrôle qualité...

Pour les postes d'encadrement, qui recrutent à bac+5, vous pouvez opter pour une école d'ingénieurs généraliste (avec des options en environnement) ou spécialisée en génie de l'eau, chimie et bio procédés pour l'environnement...

Autre possibilité : préparer à l'université une licence ( sciences, géographie, droit) puis un master (bac+5) orienté traitement des pollutions, eau, géologie, biodiversité, droit de l'environnement...

Sont également prisés des entreprises les candidats ayant une compétence métier à laquelle ils ont intégré le développement durable.

Tetière "Ma 1ère année en..."

Témoignage d'élève

  • Bac STI2D (sciences et technologies de l’industrie et du développement durable) spécialité EE (énergies et environnement) : Gilles raconte son année

Vient de paraître