Sommaire du dossier

Imprimer Imprimer Imprimer Envoyer à un ami

Fonction publique

Les métiers et l'emploi dans la fonction publique

Publication : 8 octobre 2018
Les fonctions publiques d'État, territoriale ou hospitalière comptent environ 500 métiers qui s'inscrivent dans les filières enseignement, administration, technique, santé-social, sécurité, impôts et douanes, recherche ou culture-patrimoine. Tour d'horizon des métiers du secteur.


Vidéo - Guilhem, technicien de traitement des déchets

Fonctionnaires, un éventail de métiers

Des fonctions administratives (adjoint administratif, attaché d'administration) ou spécifiques (sapeur-pompier, officier de police, inspecteur des impôts…), mais aussi tous les métiers du privé (cuisinier, jardinier, architecte, ingénieur, médecin…), on retrouve quasiment toutes les professions.

Pour vous faire une idée plus précise, le portail de la fonction publique propose des répertoires des métiers : le répertoire des métiers territoriaux, le répertoire interministériel des métiers de L’État, le répertoire des métiers de la fonction publique hospitalière.

Quasiment tous les secteurs d'activité sont couverts car l’État, à travers sa mission de service public, est présent dans tous les domaines : énergie, bâtiment, environnement, enseignement, transports, santé... soit en gérant directement soit par délégation à d'autres organismes, qui sont alors sous tutelle.

Au service des Français

En France, il existe 3 fonctions publiques :

  • la fonction publique d’État qui emploie plus de 2 millions de personnes dans les ministères, les préfectures et les établissements scolaires ;
  • la fonction publique territoriale (FPT) dont les quelques 2 millions d'agents travaillent pour les régions, les départements ou les communes ;
  • la fonction publique hospitalière (FPH), dont l’effectif s’élève à un peu moins de d'2 millions.

Le statut de fonctionnaire est particulier, en effet quelque soit le métier que le fonctionnaire exerce, il travaille pour le service public, par opposition au secteur privé.

Ce statut lui confère une certaine protection vis-à-vis de son emploi, mais aussi de nombreux devoirs comme l'obligation de réserve, l'obéissance hiérarchique, l'obligation de discrétion professionnelle.

Il doit aussi accepter des postes parfois éloignés de son domicile en début de carrière mais aussi des mutations à n'importe quel moment.

Vient de paraître