Sommaire du dossier

Imprimer Imprimer Imprimer Envoyer à un ami

Hôtellerie, restauration

Les formations pour exercer dans l'hôtellerie et la restauration

Publication : 12 octobre 2019
Le secteur de l'hôtellerie et la restauration recrute à tous les niveaux. Les diplômés multiplient leurs chances d'évoluer et d'accéder à des postes intéressants, en France comme à l'étranger. Du CAP au bac + 5, panorama des cursus possibles et des spécialisations dans la filière.

Vidéo - Un chef de travaux et une étudiante en BTS du Lycée René Auffray

Du CAP au BTS, des diplômes bien ciblés

Du CAP (certificat d'aptitude professionnelle) au bac (professionnel ou technologique), en passant par une MC (mention complémentaire) ou un BP (brevet professionnel), il existe près de 20 diplômes dans le secteur de l'hôtellerie-restauration : CAP cuisine ; commercialisation et services en hôtel-café-restaurant ; MC employé barman ; sommellerie ; organisateur de réception... ; BP barman ; gouvernante ; arts du service et commercialisation en restauration, entre autres ; bac pro cuisine ; commercialisation et services en restauration ; bac techno STHR (sciences et technologies de l'hôtellerie et de la restauration).

Ces formations sont proposées à temps plein (en lycée professionnel) ou en apprentissage (en CFA, centre de formation d'apprentis).

Après le bac, le BTS (brevet de technicien supérieur) management en hôtellerie-restauration préparé en lycée public ou en école, mène, en 2 ans, à des fonctions bien ciblées. La première année est commune à l'ensemble des élèves. Ils ont ensuite le choix entre trois options : option A management d'unité de restauration ; option B management d'unité de production culinaire ; option C management d'unité d'hébergement.

Pour aller plus loin : les diplômes universitaires

En 1 an après un bac + 2, les licences professionnelles des secteurs de l'hôtellerie et du tourisme délivrées par les universités, constituent un accélérateur de carrière, sans dispenser les diplômés de faire leurs preuves à des postes opérationnels.

Enfin, quelques opportunités s'offrent aux titulaires d'un bac + 5, diplômés d'un master. Il en existe moins d'une dizaine spécialisée en hôtellerie-restauration.

Des certificats reconnus par la profession

Autres formations : des CQP (certificats de qualification professionnelle) du secteur attestent d'une qualification reconnue par la profession pour être immédiatement opérationnel sur le terrain. Citons par exemple le CQP agent de restauration ; assistant d'exploitation en restauration ; commis de cuisine ; employé d'étages...

Vient de paraître