Fiche secteur

Industrie alimentaire : avantage donné aux jeunes recrues

Publication : mai 2012
En production surtout, mais aussi en vente, en maintenance, en contrôle qualité ou en logistique, l’agroalimentaire, 2e employeur industriel, totalise plus de 400 000 actifs. Dans chacun de ces domaines, les titulaires d’un bac + 2 sont particulièrement recherchés.

Industrie alimentaire 2012

Environ 400 000 salariés dans le secteur.

À lire aussi

Sur le web

De nouvelles habitudes alimentaires dopent l’emploi

Pizzas, eau en bouteilles, salades en sachets, yaourts, plats surgelés… la plupart des aliments qui remplissent nos réfrigérateurs et nos placards sont issus de l’industrie alimentaire.

Nous prenons de moins en moins le temps de cuisiner nous-mêmes des produits bruts, directement issus de l’agriculture.

Ce bouleversement de nos habitudes, qui s’est accéléré ces dernières années, a profité à l’agroalimentaire, aujourd’hui 1er secteur industriel français par le chiffre d’affaires, et 2e en nombre d’emplois, avec 400 000 salariés.

Les grands groupes, comme Danone, y côtoient une multitude de petites structures : 73 % des entreprises comptent moins de 20 salariés.

De la production à la vente

C’est en production que se situe la majorité des emplois, à un niveau ouvrier, mais aussi, et de plus en plus, à un niveau technicien, en raison de l’automatisation croissante des procédés de fabrication.

Mais les industries alimentaires ont aussi besoin de professionnels de la maintenance, pour l’entretien et la réparation des installations, de logisticiens, pour le transport et le stockage des marchandises, de personnes assurant le contrôle et la qualité des produits, et surtout de commerciaux capables d’en assurer la vente auprès des grandes surfaces notamment.

Témoignages de professionnels

Des formations à tous les niveaux

Du CAP (certificat d’aptitude professionnelle) au niveau ingénieur, de nombreux diplômes sont spécialisés en agroalimentaire. La plupart peuvent être préparés en apprentissage.

En production, en maintenance, en qualité, en logistique comme en vente, ce sont les titulaires d’un bac + 2 (BTS – brevet de technicien supérieur, BTSA – brevet de technicien supérieur agricole, DUT – diplôme universitaire de technologie) qui sont les plus recherchés, ainsi que ceux qui ont affiné leur profil avec 1 année supplémentaire de licence professionnelle.

Au niveau bac + 5, les diplômes d’ingénieur et les masters ouvrent la voie vers les postes d’encadrement.

Témoignages d'étudiants et de professeurs

Les publications de l'Onisep

Chimie (2013)

Les métiers de la chimie, collection Parcours

Parution : janvier 2013

Haut de page

Recherche géolocalisée

Vient de paraître

Contacter
un conseiller en ligne

http://www.onisep.fr/ezrecommendation/request?productid=news&eventtype=consume&itemtypeid=2&itemid=437828&categorypath=/2/337929/337948/