Sommaire du dossier

Imprimer Imprimer Imprimer Envoyer à un ami

Recherche

Les métiers et l'emploi dans la recherche

Publication : 8 octobre 2018
Recherche fondamentale dans des organismes publics ou recherche appliquée via la R&D (recherche et développement) dans des secteurs comme l'industrie automobile, chimique, pharmaceutique, agro-alimentaire, cosmétique, aéronautique, les besoins en innovation sont nombreux. Panorama des métiers et débouchés dans la recherche.

Vidéo 1 - Assureur qualité produit | Vidéo 2 - Ingénieur de bureau d’études dans le domaine de l’eau | Vidéo 3 - Océanographe biologiste | Vidéo 4 - Pharmacien biologiste | Vidéo 5 - Technicienne d’analyses biomédicales | Vidéo 6 - Bio-informaticien

Les cellules grises en action... ou en équipe

Les chercheurs lancent et pilotent des projets. Ils travaillent au sein d’équipes spécialisées dans un champ de la connaissance, et composées de post-doctorants ou de doctorants (jeunes chercheurs ayant terminé leur thèse ou en cours de rédaction), d’ingénieurs et de techniciens.

Une part importante des professionnels de la recherche publique sont des fonctionnaires recrutés sur concours. Les universités et les organismes de recherche recrutent également des contractuels en CDD ou CDI.

Fondamentale ou appliquée...

La recherche publique conduit des programmes scientifiques et technologiques au sein des universités, plus d'une centaine de grandes écoles et établissements d’enseignement supérieurs, et d’une trentaine d’organismes de recherche comme le CNRS (Centre national de la recherche scientifique).

En entreprise, la R&D (recherche et développement) est orientée vers la création de produits, de procédés ou de services innovants. Des start-up aux équipes réduites participent à cette activité. De même que les laboratoires de groupes industriels dont certains emploient des centaines de chercheurs et de techniciens. Le potentiel de R&D est principalement concentré en Île-de-France. 

Un grand nombre de projets font collaborer les laboratoires de recherche publics et privés. Ces deux univers sont complémentaires.

En 2015, plus d’un demi-million de personnes participent à l’activité de recherche en France, dont les deux tiers sont des chercheurs et le tiers des personnels de soutien. Les femmes représentent 30 % de l’ensemble du personnel de recherche mais seulement un quart des chercheurs. Sur dix chercheurs, six travaillent dans les entreprises et quatre dans les administrations.

Du côté des entreprises, la compétition internationale et les contraintes environnementales suscitent des besoins en innovation. Les sciences pour l’ingénieur et les technologies de l’information sont les spécialités les plus recherchées. Dans les entreprises, les industries manufacturières emploient 64 % des chercheurs, les branches de service 33 % des chercheurs et les branches "primaire, énergie et construction" seulement 3 %.

Vient de paraître