Imprimer

Fiche secteur

Tourisme : un secteur en pleine mutation

Publication : juin 2012
En tête des pays touristiques, la France génère de nombreux emplois, dont certains transformés par le numérique. Ce secteur en pleine mutation représente une opportunité pour des candidats aux compétences élargies.

secteur du tourisme

L’industrie du voyage se transforme sous l’effet du développement d’Internet et des nouveaux modes de consommation.

À lire aussi

Conquérir de nouveaux marchés touristiques

Véritable industrie, le secteur du tourisme rassemble environ 1 million de personnes et en recrute de 30 000 à 40 000 par an, dont 27 % de saisonniers. Toutefois, l’hôtellerie-restauration accapare à elle seule l’immense majorité des effectifs.

Très loin derrière, les agences de voyages et les activités touristiques telles que les parcs d’attractions ne totalisent que 50 000 emplois.

Quant aux 3 600 offices de tourisme chargés d’assurer la promotion des territoires, ils n’emploieraient pas plus de 11 000 permanents.

Tourisme rime souvent avec précarité, d’où un turn-over de presque 100 000 personnes par an vers d’autres secteurs.

Par ailleurs, l’industrie du voyage se transforme sous l’effet du développement d’Internet et des nouveaux modes de consommation.

Enfin, le tourisme d’affaires explose, dopé par les foires et les salons.

L’e-tourisme et ses métiers

Les métiers du voyage ont vu naître des structures d’e-tourisme proposant des offres "clés en main", depuis la réservation du vol jusqu’au programme d’activités sur place.

Aux métiers classiques de chefs de produit et de forfaitistes concevant les produits touristiques, ou encore de conseillers en voyage auprès de la clientèle, s’ajoutent donc de nouvelles fonctions.

On trouve ainsi des yield managers chargés d’optimiser les offres en fonction du volume de réservations.

Sans oublier les webmasters, testeurs de site, conseillers en voyage par téléphone…

Les commerciaux au sein de services voyages de grandes entreprises sont appréciés pour négocier l’ensemble d’une prestation.

Restent les métiers traditionnels d’accueil des touristes et de valorisation du patrimoine (agent d’accueil, animateur du patrimoine, guide conférencier…) au sein des offices de tourisme, des comités régionaux et des parcs naturels.

Témoignages de professionnels




Un BTS tourisme rénové au cœur du dispositif

Les exigences des recruteurs se renforcent. Le BTS tourisme vient d’ailleurs d’être rénové pour répondre à ces nouveaux besoins, en particulier la dimension multimédia et informatique appliquée au tourisme.

De nombreuses licences professionnelles permettent ensuite de se spécialiser en tourisme d’affaires, tourisme social, écotourisme…

A noter : 50 % des professionnels du secteur sont issus de filières non touristiques comme le commerce et même l’informatique.

Tous les diplômés doivent par ailleurs maîtriser les langues étrangères et savoir prospecter et fidéliser de nouveaux clients.

Enfin, pour les postes de managers, les doubles profils ont la cote : une licence en droit ou en gestion, suivie d’un master tourisme, par exemple, est appréciée.

Les publications de l'Onisep

Les métiers du tourisme et des loisirs, collection Parcours

Parution : juillet 2011

Haut de page

Vient de paraître