Onisep.fr, l'info nationale et régionale sur les métiers et les formations

Sommaire du dossier

Dossier : jeunes en situation de handicap

Organiser la scolarisation des élèves en situation de handicap

publication : 20 juin 2017, Mise à jour : 5 octobre 2017
Scolarisés en milieu ordinaire, les élèves en situation de handicap bénéficient d’un dispositif de soutien, le PPS (projet personnalisé de scolarisation). Ce document d’accompagnement les suit pendant toute leur scolarité. L’équipe éducative, professeur/e principal/e en tête, participe directement à sa mise en œuvre.

© iStock

Une concertation en amont avec la famille

L'élève en situation de handicapt scolarisé en milieu ordinaire est inscrit dans un dispositif de soutien, le PPS (projet personnalisé de scolarisation).

La démarche préalable des parents

Au préalable, les parents ont effectué une démarche volontaire auprès de la MDPH (maison départementale des personnes handicapées). L'équipe technique pluridisciplinaire d'évaluation de la MDPH a ensuite élaboré un projet d’accompagnement de l’élève : le PPS.

La décision d’orientation

A partir du PPS, la CDAPH (commission des droits et de l'autonomie des personnes handicapées) a décidé d’orienter l’élève en établissement ordinaire ou spécialisé.

Les parents sont toujours associés à l'élaboration du PPS ainsi qu'à la décision d'orientation.

Le suivi de l’élève tout au long de sa scolarité

  • Le PPS est destiné à suivre l'élève en situation de handicap tout au long de sa scolarité, jusqu’aux études supérieures. Il tient compte de ses souhaits et de l’évaluation de ses besoins et compétences, notamment en situation scolaire. Confidentiel, le document n’est consultable que par l’ESS (équipe de suivi de la scolarisation).
  • Le PPS organise la scolarisation  ; il mentionne les mesures d'aménagement et d'accompagnement , qu'elles soient matérielles comme ordinateur et logiciels, ou humaines.
  • Le PPS est destiné à évoluer : ses préconisations font l’objet de révisions régulières. L'ESS se réunit au moins 1 fois par an à l’initiative de l’enseignant/e référent/e affectée à l'établissement par le rectorat pour faire le point et proposer des évolutions (modalités de scolarisation ou type d’établissement).

PPS : toute une équipe mobilisée

Le projet personnalisé de scolarisation est le point d’ancrage du travail des enseignants avec l’élève en situation de handicap et leur permet de coordonner leurs pratiques pédagogiques. Sans lui, difficile de parvenir à la motivation et à la disponibilité nécessaires à la prise en compte du PPS par toute l’équipe éducative.

Plus que pour tout autre élève, l’accueil  doit se faire collectivement. Et au-delà de l’équipe éducative, c’est toute la classe qui est concernée et qu’il faudra aider à briser la glace.

L’équipe de suivi de la scolarisation

L’ESS participe directement à la mise en œuvre du PPS. Elle réunit :

  • les parents ;
  • l’équipe éducative, professeur/e principal/e d'abord ;
  • l’enseignant/e référent/e ;
  • les professionnels de santé : infirmier/ière, kinésithérapeute, ergothérapeute, orthophoniste, psychomotricien/ne, psychologue, médecin de l'Éducation nationale.

L’interlocuteur principal : l'enseignant référent ou l'enseignant spécialisé

  • En présence d'une ULIS (unité localisée pour l'inclusion scolaire), dispositif qui regroupe au maximum dix élèves présentant le même type de handicap dans l'établissement, les enseignants travaillent en équipe avec l'enseignant spécialisé coordonnateur.
  • Sans enseignant spécialisé dans l'établissement, l'interlocuteur principal est l'enseignant référent affecté à l'établissement par le rectorat.
Imprimer

Haut de page

Vient de paraître

Pour
les professionnels