Onisep.fr, l'info nationale et régionale sur les métiers et les formations

Sommaire du dossier

Dossier : jeunes handicapés scolarisés

Préparer l’entrée au lycée des élèves en situation de handicap

publication : 25 juin 2010
En fin de 3e, tous les élèves sont soumis à une décision d'orientation. Si les jeunes en situation de handicap bénéficient d’un barème spécifique lors du traitement automatisé de l’affectation, il leur faut néanmoins s’assurer en amont de l’accessibilité de leur futur établissement. Dans ce travail d’anticipation et de suivi, les liens tissés entre les équipes du collège et du lycée sont très utiles.

Cours de physique chimie dans un collège (© Jérôme Pallé / Onisep)

Un barème spécifique

Une procédure informatisée pour tous

  • En fin de classe de 3e, la décision d'orientation pour tout élève de collège s’accompagne d’un traitement automatisé des demandes des familles pour l’affectation : Affelnet. Cette procédure informatique s’appuie sur le dossier fourni par les parents et l’équipe éducative.

Des points supplémentaires

  • Dans les barèmes utilisés, variables selon les académies, des points supplémentaires pour "situation exceptionnelle", recouvrant notamment les "situations médicales particulières", sont attribués aux élèves en situation de handicap. Dans ce cas, c'est la famille, avertie en temps utile par le chef d’établissement, qui transmet un dossier médical sous l’autorité du médecin scolaire.

Une commission réunie par l’inspecteur d’académie examine ensuite le dossier et statue sur l’attribution des points ajoutés. Le classement des élèves étant déterminé par le nombre de points, cette commission prend en charge les dossiers qui font intervenir d'autres paramètres comme la scolarisation dans une ULIS - unité localisée pour l'inclusion scolaire - (ex UPI).

Préparer le passage au lycée

La meilleure façon de s’assurer de l’accessibilité réelle de son futur établissement est de s’y rendre auparavant et d’y rencontrer l’équipe éducative.

Pour faciliter l’adaptation à leur futur établissement des jeunes en situation de handicap, les équipes du collège et du lycée coopèrent quand cela est possible. Ce qui permet de ne pas reprendre à zéro des acquis, comportementaux ou d’apprentissage, progressivement intégrés avec l’appui de l’ESS (équipe de suivi de la scolarisation).

Imprimer

À lire aussi

Dans le même dossier

Haut de page

Vient de paraître

Pour
les professionnels

Accueil Toute l'actu nationale

monorientationenligne.fr