Onisep.fr, l'info nationale et régionale sur les métiers et les formations
Accueil Équipes éducatives Kit pédagogique FNSEA

Kit pédagogique

Agriculture : les métiers de la production animale

Publication : 18 février 2015
L'objectif de cette activité pédagogique est de faire découvrir aux élèves qu'au sein d'un même domaine professionnel il y a plusieurs niveaux de formation.

Kit pédagogique - découvrir le monde agricole

 

Consignes de l’activité pédagogique :

 

1. Un tableau comparateur (télécharger le tableau vierge) est distribué aux élèves de la classe répartis en 3 groupes.

Ce tableau concerne les métiers suivants :

  • Chef –fe d’exploitation éleveur
  • Contrôleur-euse de performance
  • Responsable d’élevage

2. Chaque groupe travaille sur l’un des métiers en complétant le tableau (distribué vierge) à l’aide des fiches métiers  Onisep. L’objectif est de constituer une fiche de renseignant à la fois sur le métier et sur les formations qui y conduisent.

3. A l’issue de leur enquête, chaque groupe d’élève présente le tableau rempli au reste de la classe qui doit alors identifier les différences entre ces métiers.

Accès au tableau corrigé

 

 

Chef d'exploitation éleveur

Contrôleur-euse de performances

Responsable d'élevage

Nature du travail

  • Héberge, soigne et nourrit les animaux ; entretient les locaux et le pâturage ;
  • améliore la qualité et la productivité ;
  • travaille à son compte parfois avec un employé d’élevage salarié ;
  • travaille en relation avec les avec inséminateurs, contrôleurs de performances.
  • Contrôleur-euse laitier : effectue des prélèvements ; analyse et sélectionne les laits ; informe les éleveurs sur les quantités et qualités de laits produits dans leur exploitation qu’il analyse ;
  • contrôleur de croissance : il contrôle le bétail avec la consommation et intervient sur les élevages d’animaux.
  • Réalise la gestion technique de l’élevage ;
  • il programme les activités ;
  • prend les décisions relatives au renouvellement du troupeau ;
  • supervise et encadre le personnel ;
  • suit l’évolution des animaux ;
  • observe les conditions générales de l’élevage.

Compétences requises

  • Connaissances techniques en agronomie et en agriculture ;
  • maitrise la gestion, la comptabilité, l’informatique et l’administration ;
  • connait aussi bien les animaux que l’activité agricole.
  • Sens du contact ;
  • il connait parfaitement les techniques d’élevage ;
  • capacité d’analyse ;
  • maitrise de l’outil informatique (collecte de données).
  • Polyvalent et capable de s’adapter ;
  • maitrise l’ensemble des activités réalisées par les agents ou les responsables de secteurs ;
  • connaît l’anatomie et le comportement des animaux ;
  • réactif ;
  • compétence en informatique.

Statuts

  • Peut être salarié-e ou indépendant-e. Le statut majoritairement utilisé est celui d’indépendant
  • C’est un travail à temps plein qui nécessite de l’attention et du temps (lorsque les animaux mettent bas, il doit parfois se rendre en pleine nuit sur les lieux)
  • Peut exercer au sein de structures indépendantes ;
  • il peut être amené à encadrer une équipe d’agents ;
  • il est souvent en déplacement ;
  • il est autonome et gère son temps de travail.
  • Encadre les agents d’élevage ou les responsables de secteur ;
  • ses activités se déroulent en milieu intérieur ;
  • ses horaires peuvent variés ;
  • agit sous la responsabilité de l’éleveur.

Salaire et marché du travail

  • Le revenu est variable en fonction de la taille de l’exploitation, de la région et du résultat dégagé ;
  • les nombreux départs à la retraite contribuent au rajeunissement des exploitants ;
  • mesures facilitant l’installation (dotation).
  • Débutant : 1900 € brut par mois ;
  • sur 5500 salariés du secteur agricole, on totalise 1500 contrôleurs de performances (dont 230 contrôleurs de croissance) ;
  • en se spécialisant, il est possible d’ouvrir les perspectives de carrière.
  • Le responsable d’élevage peut devenir technicien d’élevage dans un groupement d’éleveurs ou dans une organisation professionnelle ou s’installer à son compte comme éleveur.

Accès au métier - formation

  • Les formations s’étendent du bac pro au diplôme d’ingénieur ;
  • elles peuvent être complétées par un certificat de spécialisation (par le biais de l’apprentissage ou en cours d’emploi) ;
  • pour bénéficier des aides à l’installation comme agriculteur, il faut au minimum un diplôme de niveau bac.
  • Il existe plusieurs formations de bac +2 à bac+3 (BTSA, CSA, licence pro).
  • Il existe des certificats de spécialisation (CS) suivant la nature de l’élevage ;
  • autres formations : Bac Pro conduite et gestion d’une exploitation agricole, le BTSA Productions animales CS élevage caprin par exemple ;
  • il est possible de préparer sa formation par la voie de l’apprentissage.
Imprimer

Haut de page

Vient de paraître

Pour
les professionnels