Onisep.fr, l'info nationale et régionale sur les métiers et les formations

Sommaire du dossier

Les métiers au cœur de la classe

Commercial/e

Fiche élève

publication : 5 octobre 2015
Vous êtes commercial/e pour un traiteur et vous avez rendez-vous avec un couple qui souhaite organiser son mariage.

© Fotolia

Modalités pratiques

  • Disciplines : géographie, mathématiques, SVT, hygiène et santé, EMC, anglais.
  • Niveaux : 4e, 3e générales et Segpa.

 

À vous de jouer !

L’entreprise Au bon goût, localisée à Dunkerque, est spécialisée dans la fabrication et la commercialisation de plats cuisinés à l’occasion de fêtes ou de cérémonies. M. Bonvendeur en est le commercial.

Le 12 de ce mois est une journée chargée pour lui. Il doit en effet se rendre sur le stand de l’entreprise, au salon du mariage à Hazebrouck. Le même jour, il doit rencontrer à Calais deux jeunes Anglais désirant y organiser leur repas de mariage. Ces derniers sont disponibles entre 9h et 18h. Le salon est ouvert de 11h à 19h.

Pour ses déplacements, M. Bonvendeur dispose d’un véhicule de fonction, une voiture diesel de 5 chevaux. Il peut aussi prendre le TER (Train express régional), à condition que les villes où il se rend disposent d’une gare. S’il part en voiture, il doit faire le plein à la station la moins chère de Dunkerque.

Comme toujours, le gérant de l’entreprise exige qu’il utilise le mode de transport le plus rentable.

Bonvendeur prévoit de rester au maximum une heure avec le jeune couple. Il se laisse une marge de 15 minutes entre les gares, ou le parking s’il vient en voiture, et les lieux de rendez-vous (couple, salon du mariage).

À Calais, M. Bonvendeur rencontrera ses jeunes clients. Ces derniers  disposent d’un budget de 3 200 € pour les repas, boissons comprises.

65 personnes assisteront à leur mariage et dîneront avec eux le 23 mai prochain aux environs de 20 heures.

Le même menu sera servi à chaque convive : une entrée froide, une entrée chaude, une viande avec sa garniture, une assiette de fromages et un dessert. En plus des plats, il faut ajouter 25 € par personne pour le service ; la vaisselle; les nappes, les serviettes et les boissons.

A l’aide des documents ressources et en respectant les contraintes imposées,

  • déterminer le déplacement le plus rentable ;
  • fixer une heure de rendez-vous possible avec ses clients, horaire qui lui permettra d’être présent à un moment donné au salon du mariage à Hazebrouck ;
  • proposer un bon de commande ;
  • préciser la date de début de confection des plats ; la date et l’heure de livraison, sachant qu’il faut  environ une heure avant l’arrivée des convives pour la mise en place des tables et du matériel en cuisine ;
  • noter également le mode de livraison le plus approprié ;
  • imaginer une saynète en anglais mettant en scène le commercial avec les futurs mariés et la jouer.

 

Fiches ressources

Feuille de route

Fiche récapitulative pour choisir le moyen de transport et fixer les horaires de rencontre avec les clients et de présence sur le stand.

Carte des plats

Voir le  document joint.

 

Bon de commande

Voir le document joint.

 

Normes d’hygiène

• Pour la confection des plats, toutes les cuissons sont faites la veille : entrées chaudes, gâteaux ….
• Les préparations “en frais” sont confectionnées le jour-même.
• Respect de la chaîne du froid.
• Un trajet ne dépassant pas 40 minutes pour conserver la fraicheur des produits.

 

Liens utiles

 

 

Témoignage d'un professionnel

Emmanuel Massé, responsable d’agence chez Fritec (Lesquin, 59810)

En règle générale, le lundi matin, je fixe mes rendez-vous pour la semaine, c’est-à-dire que je les répartis sur le mardi, mercredi et jeudi ; je rentre le vendredi pour rédiger mes comptes rendus. Dans mon travail, il y a une partie consacrée à la préparation de mes visites et une autre pour la prise de rendez-vous. La préparation est importante pour que le rendez-vous se déroule le mieux possible et le compte rendu est indispensable pour la société.

N’importe quel/le commercial/e peut vendre : il faut s’appuyer sur ses propres compétences, croire en ce qu’on vend et en ce qu’on dit. Il faut être à l’écoute du client, savoir lui poser les bonnes questions afin de mieux l’orienter dans ses choix. Il faut aussi s’arranger pour ne pas repartir les mains vides, c’est-à-dire qu’il faut essayer au moins de repartir avec, à défaut d’un bon de commande, une demande de prix, une ouverture de compte etc… d’où la nécessité de préparer un argumentaire où seront anticipés les attentes et besoins du client qu’on aura en face de soi.

Personnellement, je suis titulaire d’un BTS Action Commerciale que j’ai complété par une année supplémentaire de BTS Européen de Management. Je suis rentré quasiment tout de suite dans ce métier pour des raisons familiales.  J’ai d’abord été sédentaire (derrière un bureau) et après j’ai pris ma petite valise et une voiture pour aller sur le terrain. Ensuite, j’ai travaillé dans plusieurs sociétés en tant que commercial avant de devenir responsable d’agence chez Fritec où je dirige quatre commerciaux sédentaires et un commercial terrain.

On peut être très autonome quand on est commercial-e car on est quand même assez libre de son temps, c’est donc un métier intéressant pour celui ou celle qui a une envie de liberté. Parfois, on peut être contraint d’avoir des horaires très difficiles mais on reste libre de les construire. Si on veut réussir et gagner sa vie, on travaille par exemple de six heures du matin jusqu’à dix-huit heures voir vingt-heures le soir mais une personne voulant travailler de neuf heures jusqu’à seize heures peut parvenir au même résultat mais ce sera plus compliqué. Il y a donc une certaine souplesse dans ce métier mais elle est relative car on reste au service du client et de la société. En effet, il ne s’agit pas non plus de se dire qu’on n’ira pas travailler le mercredi, du moins ça me paraît plus compliqué.

Dans votre étude de cas, vous précisez que la direction préfère utiliser le moyen de transport le plus rentable pour la société. Il convient de privilégier cet aspect plutôt que l’utilisation des transports les moins chers afin de réaliser le plus d’économies possible. En effet, on peut investir sur la voiture ou sur l’avion à partir du moment où l’on va pouvoir effectuer deux ou trois visites supplémentaires. Par exemple, le vélo est certes le moyen de transport le plus économique mais ce n’est pas forcément le choix plus le judicieux si on souhaite rendre visite à six clients….

Interview du 23 janvier 2015

 

 

Les métiers possibles

En autonomie: découverte du métier ou de la famille de métiers

En utilisant un navigateur de votre choix et à partir du site de l’Onisep ou d’autres sites, répondre aux questions suivantes

1. La fiche parle du métier de commercial.
Quelles qualités, compétences sont nécessaires pour exercer ce métier ?

2. Comment peut-on accéder au métier et à quel niveau d’études ?

3. Citez deux ou trois autres métiers où les qualités et compétences citées ci-dessus peuvent également s’exercer.

 

Liens utiles

 

Auto-évaluation

Objectif : Relier aux compétences acquises en mathématiques les activités professionnelles observées lors de la situation proposée.

Quelles compétences, ai-je aimé exercer en répondant à la situation proposée ?

– Les recherches sur Internet pour trouver le déplacement le plus rentable ?
– La recherche des horaires pour l’organisation de la journée du commercial ?
– La réalisation du bon de commande sur tableur ?
– La réalisation de la saynète en anglais ?

Qu’est ce qui m’a plu dans le témoignage du professionnel ?
– Il se déplace beaucoup ?
– On lui donne des responsabilités ?
– Il a des contacts avec les clients ?

Grille d'évaluation formative

Complète la grille, partie élèves, qui se trouve dans ton Folios.

 

 

Documents pour les professeurs/es

Imprimer

Haut de page

Vient de paraître

Pour
les professionnels