Onisep.fr, l'info nationale et régionale sur les métiers et les formations

Sommaire du dossier

Les métiers au cœur de la classe

Conseiller/ère espace info-énergie

Fiche élève

publication : 5 octobre 2015
Vous êtes conseiller/ère info-énergie dans l’espace info-énergie (EIE) de Lille, répondez aux interrogations des usagers.

© Jérôme Pallé / Onisep

Modalités pratiques

  • Disciplines : mathématiques et sciences physiques.
  • Niveau : 3e.

 

À vous de jouer !

La Maison de l’habitat durable Lille métropole a ouvert ses portes au public le 15 octobre 2013. Une réhabilitation exemplaire d’un bâtiment qui regroupe tous les services et ressources en matière d’habitat durable. Elle met à disposition des particuliers comme des professionnels un ensemble de services et de conseils pour la gestion de projets de rénovation ou de construction d’un logement. Elle est la tête de réseau des huit Espaces Info Energie (EIE) de la métropole.

Vous êtes conseiller ou conseillère info-énergie dans l’espace info-énergie (EIE) de Lille et vous allez devoir comme chaque jour répondre aux interrogations de plusieurs usagers. La journée s’annonce très chargée …

1er entretien-conseil → 9h

Vous recevez madame Lefèbvre, sur rendez-vous. Dans la figure ci-dessous, la longueur de la maison est 12 m et les dimensions des pignons sont exprimées en mètres.

1. Elle souhaite réduire sa facture d’électricité .

Vous lui conseillez d’installer des panneaux solaires thermiques (qui permettent une production d’eau chaude sanitaire, et remplacent un cumulus électrique) sur le toit orienté vers le sud.

L’inclinaison idéale est de 45° face au sud, mais l’inclinaison de 45° peut varier de plus ou moins 10° sans incidence majeure.

L’inclinaison du toit est-elle idéale ?

2. Elle souhaite également réduire sa facture de chauffage en isolant les combles afin de limiter les pertes de chaleur.

Conseillez madame Lefèbvre en précisant le coût et l’intérêt de ces travaux.

2e entretien-conseil → 10 h

Vous recevez madame Dubois, sans rendez-vous. Mme Dubois souhaite réduire sa facture d’eau. Vous lui conseillez d’installer une cuve pour récupérer l’eau de pluie, qui servira à l’arrosage, aux toilettes … Après étude de faisabilité, il y a un choix à faire entre deux produits :

Conseillez Madame Dubois.

3e conseil → 11h

Vous avez reçu un message répondeur de monsieur Leclercq. Ce dernier a une famille constituée de 4 personnes (2 adultes et 2 enfants). Il souhaite lui aussi réduire  sa facture d’eau. Vous pensez lui conseiller d’installer un réducteur de débit à trois arrivées d’eau :

  • au robinet du lavabo de salle de bain pour réaliser des économies lors du lavage de dents ;
  • à la douche pour réaliser des économies lors des douches ;
  • au tuyau d’arrosage pour réaliser des économies lors du lavage de la voiture et lors de l’arrosage du jardin.

Monsieur Leclercq est indisponible au moment où vous téléphonez. En vous aidant des documents ressources ci-dessous, rédigez la réponse concernant l’économie annuelle minimum qu’il réalisera. Vous lui laissez la réponse sur son répondeur ou vous lui répondez par courrier. Soyez précis.

Document 1: Quantité moyenne d’eau utilisée dans différents cas.

 

Document 2 : la consommation d’eau d’une famille de 4 personnes (2 adultes et 2 enfants).
Dans une journée, un enfant:
–  va trois fois au WC et tire la chasse d’eau
–  se lave les dents deux fois
–  prend une douche le soir
Pour son usage personnel, le papa utilise la même quantité quotidienne d’eau qu’un enfant.
De plus, il utilise de l’eau deux fois par jour pour la cuisine, une fois par jour pour le lave-vaisselle et une fois par jour pour le lave-linge.
Pour son usage personnel, la maman utilise la même quantité quotidienne d’eau qu’un enfant.
De plus, elle lave la voiture une fois par mois.

Document 3 : le réducteur de débit.
Avec son débit d’eau régulé à 10 litres d’eau par minute (à 3 bars de pression), le réducteur de débit permet d’économiser environ 40 % d’eau.

Raccords standards : 15/21.
Laiton chromé.
Prix : 8,90 €.

Document 4 : Prix de l’eau.
A Lille, le prix de l’eau était de 3,77 €/ m3 TTC en 2013.

4e entretien-conseil → 13h

Vous recevez monsieur Leroy, sur rendez-vous.
M. Leroy souhaite réduire sa facture d’électricité. Il utilise encore, pour son appartement, des lampes à incandescence. Il sait qu’il doit normalement les remplacer. A l’aide des documents ressources que vous jugerez utiles, expliquez à M. Leroy l’intérêt financier et écologique de ce remplacement de lampes à incandescence par des lampes fluorescentes (à économie d’énergie). Soyez précis.

Document 1 : Plan de l’appartement de monsieur Leroy
Sur l’année, ses lampes fonctionnent en moyenne 4 heures par jour.
(On ne tiendra pas compte de l’éclairage des WC)

 

Document 2 : Tableau donnant la puissance (en Watt) des lampes à incandescence et des lampes fluorescentes (à économie d’énergie) pour un éclairement équivalent.

Document 3 : Formule d’électricité
Pour calculer la consommation énergétique E (en Wattheure) d’une lampe, il faut multiplier la puissance P (en Watt) par le temps d’utilisation t (en heure). E = P x t

Document 4 : Durée de vie
-La durée de vie moyenne d’une ampoule basse conso est de 8 000 à 10 000 heures environ,
-La durée de vie moyenne d’une ampoule à incandescence a une durée de vie très médiocre : environ 1 000 heures

Document 5 : Prix du kilowattheure électrique
Le prix du kilowattheure électrique est 13 centimes.

Document 6 : Tableau donnant le prix des lampes fluorescentes (à économie d’énergie)

Puissance (en W)

Prix (en €)

5

9,9

10

13,9

15

20,9

18

21,9

25

29,9

 

5e entretien-conseil → 14h

Vous répondez au courriel de madame Ternoy, ci-dessous :

Vous lui conseillez d’isoler sa maison. Les travaux vont lui coûter 20 000€. Elle peut bénéficier de plusieurs aides à la rénovation qui réduisent de 50 % le prix des travaux. En faisant ces travaux, elle diminue de 2/3 sa consommation.

Répondez au courriel de madame Ternoy.

6e entretien-conseil → 15h

Vous recevez monsieur Lemaire.

Monsieur Lemaire souhaite réduire sa facture « … ».
Vous lui conseillez …
Inventez une situation de conseil autre que celles qui précèdent.
Vous trouverez des idées dans le témoignage des conseillers Info Énergie ci-dessous ou sur le site http://ecocitoyens.ademe.fr/guides-pratiques .

 

Témoignage de professionnels

Adrien  Bouquet, conseiller Info Énergie à Haubourdin (Maison régionale de l’environnement et des solidarités MRES)

1- En quoi consiste votre métier? A quel public vous adressez-vous ? Quels conseils donnez-vous ?

Mon métier consiste à conseiller les particuliers sur les questions d’économies d’énergie, d’amélioration énergétique de l’habitat, d’installation d’énergies renouvelables. J’interviens sur un territoire qui s’étend de Haubourdin jusqu'à La Bassée. Je travaille aussi avec les collectivités territoriales pour rendre visible le service de conseil. Cela passe par la réalisation de réunions d’information, d’animation de stand “info énergie” lors de manifestations locales, etc.

Le public visé est large : toute les personnes ayant à s’acquitter d’une facture énergétique.
Je conseille également les communes sur la rénovation énergétique du patrimoine public. Je les accompagne dans leur réflexion sur la mise en place de mécanisme locaux d’incitation à la rénovation (aides financières, formations gratuites, etc.).

Lorsqu’un particulier nous contacte parce que ses factures sont trop élevées, nous procédons en trois temps ;
– Identifier ses modes de consommation: la surconsommation n’est-elle pas liée à un problème d’utilisation, de comportement? Si rien n’est anormal à ce niveau, on passe à :
– Identifier les raisons d'une consommationsélevée : quel mode de chauffage ? Quelle isolation dans la maison ? Etc. Pour ensuite :
– Proposer des scénarios d’amélioration de l’habitat afin de réduire la facture en agissant sur les points faibles.

Globalement pour faire des économies d’énergie, le scénario est le suivant:
– Sobriété : agir sur les modes de consommation.
– Efficacité : agir sur l’existant pour l’améliorer.Il est plus rentable d'isoler un logement que d’installer un nouveau chauffage plus performant. L’exemple de la baignoire est assez explicite Si votre baignoire est trouée et que vous avez du mal à la remplir, vous n’installez pas un robinet avec un plus gros débit, vous bouchez le trou. Si votre maison perd de l’énergie, il faut l’isoler avant de se demander comment chauffer plus.
– Énergie renouvelable: une fois que l’habitation est performante, on peut investir dans les énergies renouvelables, car il faudra une petite installation pour satisfaire les besoins.

La conclusion étant : l’énergie la moins chère est celle que l’on ne consomme pas.

2- D’où vous est venue l’idée d’exercer ce métier ?

Mon parcours après le bac est ancré dans mon intérêt pour l’environnement. C’est une thématique à laquelle il faut être sensible pour s’y consacrer professionnellement. Je n’avais pas d’idée prédéfinie du métier que je souhaitais exercer. Mon intérêt pour la question énergétique et les opportunités du moment m’ont conduit à ce poste qui me plaît.

3- Quelles études avez-vous suivies ? Où ? Quels concours avez-vous passés ? Quelles formations avez-vous éventuellement suivies après l’obtention du concours ?

Après un bac technique (STPA), j’ai pu intégrer le DUT génie de l’environnement (à Boulogne-sur-Mer). Au terme de mon stage de fin de DUT, j’avais la possibilité d’être embauché, mais j’ai préféré poursuivre mes études. J’ai repris une 3e année de licence en environnement et continué avec 2 années de master (toujours en environnement) à Lille. Sur ces 2 années de master, j’ai passé environ une année en stage (5 mois en collectivité et 6 en entreprise) sur des thématiques de développement durable. Au terme de mon cursus, je souhaitais travailler dans le secteur du bâtiment, autour de la construction durable.
La réalité du moment a fait que j'ai passé une année à chercher du travail (pas assez d’expérience selon les recruteurs). Après cette année de disette, je me suis résolu à ratisser plus large et j’ai travaillé pour une association. J’étais animateur développement durable, j’intervenais dans les classes de collège.
Après 6 mois en tant qu’animateur, j’ai intégré mon poste actuel.

4- Quelles sont les qualités requises pour exercer ce métier ?

Sur le plan technique : une bonne connaissance de base en bâtiment, matériaux d’isolation, règles professionnelles de la construction, thermique du bâtiment, etc.
Sur le plan relationnel: être à l’écoute du particulier, savoir faire preuve de patience et de pédagogie.
Avec les communes : savoir trouver les bons interlocuteurs et les bons arguments pour que les communes soient impliquées et qu’elles soient dynamiques sur cette thématique.

5- Quels sont les avantages et les inconvénients de ce métier ?

Avantages
– Beaucoup d’interlocuteurs (particuliers, collectivités, artisans, etc) différents;
– Être force de proposition et de persuasion pour dynamiser le territoire sur la thématique énergétique ;
– Travailler en réseau avec d’autres conseillers info énergie ;
– Être partie prenante des politiques nationales, régionales, locales de diminution des consommations d’énergie ;
– Bénéficier du soutien de l’ADEME, La région Nord-Pas de Calais et Lille Métropole dans la réalisation de notre mission.

Pas d’inconvénients identifiés.

6- Les mathématiques et les sciences sont-elles utiles pour exercer ce métier ?

Oui les mathématiques et les sciences physiques sont importantes, notamment pour des calculs de rendement, de rentabilité d’une installation, de thermique du bâtiment, mais les autres matières que l’on peut apprendre à l’école ont autant d’importance, par exemple le français : beaucoup d’échanges par mail, rédaction de compte-rendu, rapports, etc.
Une bonne culture générale ainsi que la capacité à s’intéresser, s’informer et se former sur des sujets que l’on ne connaît pas sont aussi nécessaires.

Julie Dufromont et Coralie Prath, conseillères Info Énergie respectivement à Marquette-lez-Lille et Houplines.

1- En quoi consiste votre métier ? A quel genre de public vous adressez-vous ? Que leur conseillez-vous ?

Nous avons deux missions principales d’information du grand public, la première est une mission de conseil  via plusieurs activités :

  • Assurer les permanences de conseil aux particuliers, et répondre aux demandes d’information notamment sur la maîtrise de l’énergie, l’isolation, l’enveloppe du bâti, les énergies renouvelables, les aides financières.
  • Orienter les particuliers vers des dispositifs adaptés à leur demande,
  • Animer des conférences de sensibilisation auprès de divers publics (particuliers, élus,  etc.) ;
  • Réaliser des documents de sensibilisation, articles de presse, fiches techniques ;
  • Mettre en œuvre diverses animations et y participer (visites de site, exposition,  conférences, manifestations locales…) ;
  • Participer aux programmes et aux tâches générales de l’association.

La seconde est une mission d’animation du territoire avec le fait :

  • d’entretenir des contacts privilégiés avec les acteurs du territoire : collectivités locales,  EPCI, Pays, Parc Naturels Régionaux, etc…
  • d’organiser des comités de pilotages entre les financeurs et partenaires de l’Espace Info Énergie ;
  • de valoriser les actions et rédiger les programmes/rapports d’activité ;
  • de participer à la vie du réseau des Espaces Info Énergie Nord-Pas de Calais ;
  • d’assurer le développement continu de l’Espace Info Énergie ;
  • Et de conduire sur le territoire de l’EIE, en lien avec l’équipe de l’association et en  partenariat avec les acteurs locaux, des projets liés à la maîtrise de l’énergie  intégrés à la politique locale du territoire.

2- D’où vous est venue l’idée d’exercer ce métier ?

Nous avons pu réaliser divers stages en collectivité ou association qui nous ont fait découvrir ce métier assez récent. De plus nous sommes sensibilisées à l’impact de l’activité humaine sur le climat et souhaitons y travailler en partageant notre sensibilité et les solutions possibles. Le métier de conseiller Info Énergie s’y prête bien avec ses deux orientations (conseil et animation).

3- Quelles études avez-vous suivies ? Où ? Quels concours avez-vous passés ? Quelles formations avez-vous éventuellement suivies après le concours ?

Nous avons toutes les deux un bac scientifique avec une spécialisation sciences physiques.Suivi d’une licence physique-chimie à la faculté des sciences et technologie de Lille (Julie) ou d’un DUT génie de l’environnement à l’IUT de Boulogne-sur-Mer (Coralie). Enfin nous avons terminé notre scolarité par un master Expertise et traitement en environnement, spécialité énergie au sein du groupe ISA à Lille. Nous n'avons pas passé de concours.

4- Quelles sont les qualités requises pour exercer ce métier ?

Ne pas avoir peur de parler en public et savoir vulgariser des notions parfois techniques, être sensible aux problématiques liées au changements climatique et à la nécessité de diminuer son impact, avoir de la curiosité et le sens de l’organisation, notamment pour assurer une veille et s’informer de la législation en évolution constante.

5- Quels sont les avantages et les inconvénients de ce métier ?

Points positifs : Travail non routinier en évolution permanente avec la législation et les politiques

Points négatifs  : Pas de possibilité d’évolution salariale

6- Les mathématiques et les sciences sont-elles utiles pour exercer ce métier ?

Oui nous avons besoin des bases de thermique du bâtiment (notion de physique et mathématiques) afin d'évaluer les besoins de chauffage, vérifier les calculs de coefficient d’isolation, le dimensionnement d’installation solaire ou encore connaître la façon dont un matériau va réagir à l’humidité.

 

Liens utiles

 

Les métiers possibles

En utilisant un navigateur de votre choix et à partir du site de l’Onisep ou d’autres sites, en utilisant les témoignages d’Adrien Bouquet, Julie Dufromont, Coralie Prath et Léo Pauwels, conseillers info énergie respectivement à Haubourdin, Marquette, Houplines et Lille, répondre aux questions suivantes

1. La fiche parle du métier de conseiller/ère espace info-énergie .
Quelles qualités, compétences sont nécessaires pour exercer ce type de métier ?
Quelles formations faut-il suivre ?

2. Citez deux ou trois autres métiers où ces qualités, compétences peuvent s’exercer également.

3. En quoi consiste ce métier ?
– A quel type de population s’adresse un/e conseiller/ère espace info-énergie ?
– Quels conseils prodigue un/e conseiller/ère espace info-énergie ?
– Quels moyens de communication utilise un/e conseiller/ère espace info-énergie ?
– En quoi ce métier est-il un métier d’avenir ?

4. Que signifie la citation d’Antoine de Saint-Exupéry :
« Nous n’héritons pas de la terre de nos parents, mais l’empruntons à nos enfants. » ?

 

Auto-évaluation

Quelles compétences ai-je aimé exercer en répondant à la situation proposée ?

– La prise d’initiative liée aux différents rendez-vous?
– La recherche liée au calcul des coûts occasionnés et des économies réalisées ?
– La réalisation des recherches sur des exemples de la vie quotidienne ?
– La réalisation du bilan à l’oral, par message téléphonique ou par mail ?
– Jouer le rôle d’un/e professionnel/le ?

Qu’est ce qui m’a plu dans le témoignage des professionnels?
– Ils ont l’air passionnés par leur métier, ça donne envie ?
– Ils effectuent un travail diversifié ?
– La découverte de ce métier ?
– C’est dans le secteur du développement durable, c’est important ?

 

Télécharge la grille d’évaluation formative, complète-la puis enregistre-la dans ton Folios :

 

 

Documents pour les professeurs/es

Imprimer

Haut de page

Vient de paraître

Pour
les professionnels