Sommaire du dossier

Les métiers au cœur de la classe

Journaliste

Fiche élève

publication : 5 octobre 2015
Vous êtes journaliste : rédigez votre premier article pour le "Journal des Sciences" !

© Alain Potignon  / Onisep

Modalités pratiques

  • Disciplines : mathématiques, français.
  • Niveaux : 4e, 3e, 2nde.
  • Durée: 5 séances.

 

À vous de jouer

Vous êtes jeune journaliste et venez d’être embauché par le "Journal des Sciences", bimestriel lancé en 2006 destiné aux enfants et jeunes adultes. Réalisé en partie avec la collaboration d’écoles et de collèges en France, le JDS a pour objectif de promouvoir les sciences.

Voici la couverture du JDS de mai 2006 sur l’univers.

Pour son prochain numéro, l’équipe éditoriale du journal a choisi pour thème la communication.

Le rédacteur en chef vous demande de réaliser votre premier article. Ce dernier, d’un feuillet maximum, doit permettre de faire une synthèse des données statistiques obtenue par l’organisme IPSOS.
La liberté vous est laissée pour le choix du titre et des illustrations.

L’article doit être rendu impérativement pour la semaine prochaine afin d’être validé. Afin de le préparer, vous avez récupéré les données d'IPSOS et avez relu un article de la Voix du Nord de mars 2009. Ce dernier vous avait en effet marqué par l’importance des données statistiques utilisées.

NB : Si possible, vous devrez confronter les données au public correspondant à votre lieu d’activité.

 

Ressources

Remarque : d’autres sondages réalisés par IPSOS ou par d’autres instituts peuvent être utilisés. Dans ce cas, n’oubliez pas de citer vos sources.

 

Témoignage d'un professionnel

DR

Christophe, journaliste

J’exerce le métier de journaliste à Dunkerque depuis trente ans et je n’ai pas vu le temps passer. Je pense que c’est le plus bel hommage que l’on puisse rendre à un métier et c’est surtout la preuve que je ne me suis pas trompé d’orientation.

La diversité des rencontres, des sujets abordés et une curiosité sans cesse renouvelée sont, il me semble, les principaux ingrédients du succès. Ma vocation est née en classe de 3e, mais j’ai le souvenir d’avoir lu des journaux dès mon plus jeune âge.

Au départ, le rêve paraît inaccessible. On imagine toujours qu’il faut être incollable en orthographe, tout en étant brillant en rédaction. Il suffit simplement d’avoir la volonté de progresser, une curiosité chevillée au corps et une farouche volonté de transmettre l’information, car le journaliste est avant tout un médiateur.

Je conseille aux collégiens et lycéens qui souhaitent embrasser cette carrière de faire leurs gammes en collaborant, hors temps scolaire, à un journal. C’est le meilleur moyen de prendre toute la mesure d’un métier qui requiert une grande disponibilité. Si vous êtes capable de passer plusieurs dimanches de suite dans le froid hivernal pour assurer le compte-rendu d’un match de football amateur et ce sans être correctement payé, c’est que vous êtes sur la bonne voie.

Le journalisme est aussi une école de la rigueur. L’information doit être recoupée, vérifiée et ne doit laisser aucune place à la rumeur. Ce travail d’enquêteur est tout aussi passionnant, car il fait découvrir des domaines jusqu’alors inconnus. C’est une source inépuisable de connaissance et de progression.

Concernant les études, il n’est pas obligatoire de décrocher un bac littéraire pour être journaliste. C’est un métier  ouvert autant aux titulaires d’un bac L qu’ ES ou S. Je connais des médecins qui sont d’excellents journalistes et qui exercent leurs talents dans des revues spécialisées. Une fois le bac décroché, on peut poursuivre des études généralistes avant de passer les concours d’écoles de journalisme. Quel que soit le parcours choisi, il est intéressant d’être diplômé d’une école de journalisme reconnue par la convention collective de la presse. Elles sont un gage de qualité dans la formation tout en ouvrant la possibilité de faire des stages rémunérés dans des entreprises de presse.
Le journalisme offre aussi une large palette de supports qui vont de la presse écrite au secteur audiovisuel en passant par Internet. Certains confrères collaborent à plusieurs supports, ce qui est source de diversité dans la pratique du métier. Il offre également un large champ d’intervention : il y a des journalistes dans les entreprises de presse (journaux, radios, télévisions…), mais aussi dans les entreprises industrielles ou commerciales pour la réalisation de leurs journaux internes, ainsi que dans les collectivités territoriales (communes, conseils généraux, conseils régionaux, structures intercommunales).

La fiche métier proposée est particulièrement intéressante. En travaillant en français et en mathématiques, les élèves peuvent découvrir différents aspects du métier. La phase d’écriture, la recherche des données, la confrontation de ces données à la réalité du terrain peuvent donner un avant-goût de ce qui peut attendre un journaliste. J’apprécie également le cadre imposé et l’obligation du travail en équipe. Par les échanges, les confrontations d’idées, les élèves ne peuvent que s’enrichir. Même s’ils ne destinent pas à devenir journaliste, la réalisation de ce travail permet de développer de nombreuses compétences transférables dans d’autres métiers.

 

Les métiers possibles

En utilisant un navigateur de votre choix et à partir du site de l’Onisep ou d’autres sites, répondre aux questions suivantes

1. La fiche parle du métier de journaliste
– Quelles sont les qualités, compétences nécessaires pour exercer ce type de métier ?
– Quelles formations faut-il suivre ?

2. Citez deux ou trois autres métiers où ces qualités, compétences peuvent s’exercer également.

3. Citez quatre noms de journaux de la presse écrite dont au moins un national et un régional.

4. Citez quatre noms de journaliste (deux hommes, deux femmes) en précisant ce qu’ils font.

Lien utile :

 

Auto-évaluation

Objectif : relier les activités professionnelles observées lors de la situation proposée aux compétences acquises en mathématiques et en français.

Quelles compétences ai-je aimé exercer en répondant à la situation proposée ?

  • La recherche d’informations en statistiques
  • La prise d’initiatives laissées pour :
    - la phase de rédaction 
    - la mise en page
  • Le travail en équipe
  • Le contact avec des d’autres personnes

Qu’est ce qui m’a plu dans le témoignage du professionnel ?

  • Les multiples facettes du métier.
  • La possibilité de travailler dans différents secteurs.
  • La grille d’évaluation formative

 

Télécharge la grille d’évaluation formative, complète-la puis enregistre-la dans ton Folios :

 

 

Documents pour les professeurs/es 

Document principal :

 

Articles réalisés par des élèves : 

 

Document vidéo :

Imprimer

Haut de page

Vient de paraître

Pour
les professionnels