Onisep.fr, l'info nationale et régionale sur les métiers et les formations

Sommaire du dossier

Les métiers au cœur de la classe

Ophtalmologiste

Fiche élève

publication : 5 octobre 2015
Vous êtes ophtalmologiste et vous êtes face à un cas de daltonisme. Expliquez cette anomalie au patient.

© Jérôme Pallé - Onisep

Modalités pratiques

  • Disciplines : physique-chimie, SVT.
  • Niveau : 1ere S.
  • Durée: 2 séances.

 

À vous de jouer

Activité 1 : Perception des couleurs et daltonisme (SVT)

Monsieur Eyes, visitant le Louvre Lens avec son fils de quatre ans, Oko, est surpris car ce dernier éprouve des difficultés à distinguer les couleurs rouges des tableaux de Miro.

Vous êtes l’ophtalmologiste chez qui monsieur Eyes a pris rendez-vous. Expliquez l’anomalie visuelle dont est atteint Oko.

 

DR

Joan Miro, Amour d’hirondelle 
source  : http://surrealisme.skynetblogs.be

 

Activité 2 : Presbytie et verres correcteurs (physique-chimie)

Monsieur Eyes profite du rendez-vous précédent pour évoquer son cas personnel. La lecture de son journal de sport préféré devient de plus en plus difficile. Il est obligé de l’éloigner, de plus en plus, afin de lire le résultat de son équipe fétiche.

Vous pensez à une presbytie. Après un examen de la vision de M. Eyes, vous lui faites une ordonnance pour l’obtention d’une paire de lunettes de lecture.

Œil Droit : + 3 dioptries            Œil Gauche : + 3 dioptries

En utilisant vos connaissances et les documents :

  • montrez, par le calcul, pourquoi une personne atteinte de presbytie ne voit plus nettement un objet proche ;
  • justifiez l’apport de verres correcteurs.

(Pour les calculs, on prendra un objet lointain situé à 1,0 m et un objet proche situé à 25 cm de l’œil)

 

Fiches ressources

Logiciel De Visu

 

Aide De Visu

Lancez le logiciel De Visu. Vous êtes alors devant une page vous présentant les réponses des cônes de la rétine en fonction des longueurs d’ondes du spectre visible.

A l’aide de la fiche technique, réalisez un tableau montrant pour différentes couleurs du spectre, la réponse de chaque cône, et expliquez pourquoi une personne peut voir les différentes couleurs du spectre.

Aide De Visu 2

Complétez le tableau suivant, et indiquez pourquoi une personne ne présentant pas d’anomalie peut voir toutes les couleurs du spectre visible.

Aide De Visu daltonisme

Simuler un tel dysfonctionnement en supprimant les cônes qui semblent être à l’origine du trouble d’Oko.

Retrouvez la ou les couleurs perçues par cet l’enfant pour différentes intensités montrant le trouble visuel.

Aide De Visu daltonisme 2

Complétez le tableau suivant :

Affichez en parallèle le spectre visible et le spectre visible par un daltonien comme Oko.

 

Dissection d’un œil et observation de la rétine

 

 

 

Anatomie de l’oeil

 

La distance entre le cristallin et la rétine est constante et d’environ 18 mm.

Une image doit toujours se former sur la rétine pour être perçue nettement.

 

Modèle réduit de l’œil

 

Une lentille est un bloc transparent (verre ou plastique) dont au moins l’une des faces n’est pas plane.

Pour le physicien, un œil se réduit à une lentille qui joue le rôle du cristallin et à un écran qui joue le rôle de la rétine.

 

La lentille convergente

 

 

La presbytie

 

La presbytie est un défaut d’accommodation de l’œil : avec l’âge, les muscles de l’accommodation se relâchent, le cristallin se rigidifie, et l’œil ne peut plus accommoder pour voir les objets proches. Une personne atteinte de presbytie voit nettement, sans accommoder, les objets lointains mais flous les objets proches sur lesquels ses yeux n’arrivent plus à accommoder.

L’accommodation pour voir un objet proche correspond à un changement de la vergence du cristallin dont la forme est modifiée.

Sans accommodation, la vergence du cristallin demeure constante.

 

 

 

Témoignage d'une professionnelle

Questionnaire proposé au docteur Annie A, ophtalmologue.

1) Quel est votre parcours universitaire ?

– Bac D (bac scientifique avec une part importante de SVT).
– Faculté de médecine de Lille.

2) Quelles sont les qualités nécessaires pour réussir ces études ?

– Bon niveau en sciences
– Bonne mémoire
– Patience
– Intérêt pour les personnes et goût pour les contacts humains.

3) Quels conseils donneriez-vous à des lycéens qui envisagent cette profession ?

– Bosser beaucoup et régulièrement
– Savoir que l’on est parti pour une bonne dizaine d’années d’études soit l’équivalent du primaire + collège +lycée.
– Savoir que l’on ne peut pas toujours accéder à la spécialité qu’on vise si le classement à l’internat n’est pas suffisamment bon.
– Prévoir une autre voie si échec lors de la 1re année (très sélective).

4) Quelles techniques ou tests utilisez-vous pour déterminer un daltonisme ?

– Au cabinet : essentiellement le test de Ishihara (planches de points colorés où l’on doit discerner des chiffres ou des trajets).
– En centre spécialisé : l’anomaloscope

5) Ces techniques ou tests sont-ils différents en fonction du type de daltonisme ?

Non c’est le type d’anomalie (axe de confusion des couleurs) qui fait la différence entre deutéranomalie et protanomalie.

6) Ces techniques ou tests sont-ils différents selon l’âge des enfants ?

Le test le plus utilisé (Ishihara) est accessible très tôt. En maternelle, même quand l’enfant ne reconnaît pas encore les chiffres, on lui fait suivre un trajet avec le doigt sur une planche colorée.

7) Existe-t-il des traitements pour améliorer la vision des couleurs ?

Non.

8) Quels conseils donnez-vous pour améliorer la vie d’un daltonien protanope ?

– Faire attention à l’orientation professionnelle. Les dyschromatopsies interdisent certaines professions (celles où il existe des codes colorés).
– Au quotidien pas de gros problèmes : les chaussettes dépareillées ça n’est pas bien grave.

 

Les métiers possibles

En autonomie : découverte de métiers ou de la famille des métiers

Établissez une fiche du profil adapté pour exercer ce métier, en utilisant un navigateur de votre choix et à partir des sites ressources de la rubrique suivante.

 

Liens utiles

 

Auto-évaluation

Objectif : Relier les activités professionnelles observées lors de la situation proposée aux compétences acquises en mathématiques et en anglais.

Auto-évaluation au regard de la fiche

Quelles compétences, ai-je aimé exercer en répondant aux situations proposées ?

  • J’ai su prendre des initiatives au sein d’un travail collaboratif (travail de binôme) ?
  • J’ai su prendre des initiatives en proposant des idées ou pistes de résolution (même non toujours infructueuses) ?
  • J’ai su exploiter les données des fiches ressources.

Qu’est ce qui m’a plu dans le témoignage du professionnel ?

  • J’ai trouvé son parcours scolaire intéressant et de longues études ne m’effraient pas ?
  • J’ai les qualités évoquées par le docteur Annie A. ?

 

Télécharge la grille d’évaluation formative, complète-la puis enregistre-la dans ton Folios :

 

 

Documents pour les professeurs/es

Imprimer

À lire aussi

Haut de page

Vient de paraître

Pour
les professionnels