Onisep.fr, l'info nationale et régionale sur les métiers et les formations

Sommaire du dossier

Les métiers au cœur de la classe

Technico-commercial/e

Fiche élève

publication : 5 octobre 2015
Vous êtes technico-commercial/e pour une célèbre marque de scooter et vous devez fournir une documentation technique...

© Phovoir

Modalités pratiques

  • Disciplines : physique-chimie.
  • Niveau : terminale STI2D.
  • Durée : 3 séances.

 

A vous de jouer !

Vous êtes technico-commercial/e pour une marque célèbre de scooter.

Monsieur Olivier W., concessionnaire de votre marque à Lille, est un passionné de technologies. Pour lui être agréable, mais aussi pour le tenir informé, vous vous êtes engagé/e à lui fournir une documentation technique sur ce qui deviendra, à coup sûr, un "produit phare". Il s’agit, bien entendu, de votre tout dernier modèle de scooter électrique : le merveilleux "Scootoujourpré".

Mais, stupeur !…  Vous constatez avec effroi que votre turbulent petit neveu a utilisé, à votre insu, la page la plus importante de votre document : il en a fait une cible pour tester son nouveau pistolet de paintball !

Pourrez-vous retrouver les indications manquantes de la précieuse notice ?…

 

Fiches ressources

Première page de la notice du « Scootoujourpré »

Page sinistrée de la notice du « Scootoujourpré »

Le hacheur dévolteur

Pour régler la vitesse du "Scootoujourpré", il convient de faire varier la tension aux bornes de son moteur à courant continu.

La tension du moteur est délivrée par trois batteries de 6V en série, équivalentes à une seule batterie de 18V.

La tension des batteries n’étant pas réglable, le "Scootoujourpré" est équipé d’un "hacheur dévolteur".

Le "hacheur dévolteur", ou "hacheur série", est un montage d’électronique de puissance qui permet de convertir la tension E de 18V, continue constante, en une tension continue u(t) de valeur moyenne réglable comparable à celle ci-dessous :

<u> est la valeur moyenne de la tension variable du temps : u(t).

L’expression de <u> en fonction de la tension des batteries (notée E) et du rapport cyclique (noté α) est :

<u> = α E

Dans le cas du "Scootoujourpré", E = 18V
et a peut être réglé à différentes valeurs comprises entre 0 et 1.
Remarque : α est une grandeur sans unité.

Pour régler a, il suffit d’agir sur la "poignée de réglage des gaz" du "Scootoujourpré".

α étant réglable, cela rend la valeur de <u> réglable également : c’est ce qui permet de régler la vitesse du "Scootoujourpré".

Schéma de l’alimentation du moteur à courant continu

Simulateur de "Scootoujourpré"

Pour être efficace et convainquant/e, un/e bon/ne technico-commercial/e a le devoir d’essayer les produits de son catalogue. Un simulateur de "Scootoujourpré" est à télécharger ici ou sur cette page (http://lpo.lycee-carnot-bruay.com/site.filcarnot/scoot/scooter.exe).

Après avoir accédé à la page html, il convient d’ignorer les éventuelles mises en garde de votre navigateur et d’enregistrer cet exécutable.

Il suffit alors de lancer le simulateur d’un "double-clic".

Après avoir démarré le scooter (bouton jaune), il faudra agir sur la poignée d’accélérateur à droite (en faisant glisser la souris tout en cliquant). Cela réglera différentes valeurs de  afin de faire varier la vitesse du scooter.

 

 

 

 

Témoignage d'un professionnel

Thomas Martel, technico-commercial

1- Quel est votre parcours de formation ainsi que votre parcours professionnel ?

Mon cursus scolaire est très simple : j’ai débuté par un BEP vente et j’ai compris que mon avenir se ferait dans un métier commercial.

Pour ce faire, j’ai continué par un bac pro commerce, ce qui m’a permis d’asseoir des bases solides de ce métier et surtout de pouvoir intégrer un BTS technico-commercial. C’est lors de ce BTS que je me suis spécialisé en tant que commercial itinérant.

Juste après avoir terminé mes études je me suis fait embaucher par une société de téléphonie en tant que commercial AFN (commercial AFfaires Nouvelles) "junior" puis "senior" et enfin "master".

Mes missions sont la prospection, la création d’un fichier clients, et le "one shot" (vente signée au cours de l’unique rencontre entre le prospect et le commercial) lors de mes RDV.

2- Quelles sont les points forts et les contraintes de votre métier ?

Les points forts de mon métier sont :
– le salaire qui est conséquent selon le chiffre réalisé ;
– la liberté dont je bénéficie dans mes activités ;
– les formations qui me permettent de voyager à travers la France.

La principale contrainte de mon métier est son côté "chronophage", mais je suis heureux de faire ce que je fais.

3- Quelles sont les qualités requises pour être un bon technico-commercial ?

Je pense que pour être un bon technico-commercial il faut de la persévérance et de l’ambition, avoir l’esprit positif, être opportuniste…

Il faut aussi de la vivacité d’esprit et de l’à-propos, savoir se remettre en question constamment.

4- Quels conseils donneriez-vous à des lycéens qui envisagent cette profession ?

Ce métier n’est pas fait pour n’importe qui : la pression est un facteur important qu’il faut savoir gérer.

Apprenez, au travers différents stages, les stratégies commerciales réelles du terrain car c’est là que vous pourrez être sûr de vos choix.

Et ne pas oublier le tout, dans ce métier, n’est pas d’être le plus intelligent mais le plus malin, ou la plus maligne !

5- À ce jour, quelles sont vos principales responsabilités ?

Je suis à ce jour AFN master.

Chaque fin de semaine, mes "télépros" (téléprospecteurs) me prennent les RDV de la semaine.

Je réalise l’ensemble de ces rdv afin de sortir une vente de préférence en "one shot".

Ma seule vraie responsabilité est le chiffre.

6- Pouvez-vous nous expliquer vos tâches quotidiennes ?

Mes tâches quotidiennes sont d’assurer l’ensemble de mes rdv à travers le Nord Pas-de-Calais.

Mes "télépros" organisent mes rdv sur mon planning, puis relancent mes clients ou prospects à ma demande.

Ma secrétaire se charge, quant à elle, de compléter les dossiers que je ramène en fin de journée.

7- Si vous devriez faire passer un message aux jeunes qui aiment la communication, que leur diriez-vous ?

Osez. N’ayez pas de croyances limitantes.

On peut aujourd’hui réaliser tout ce qui nous passe par la tête, il suffit d’y croire et de mettre tout en œuvre pour y arriver.

N’oubliez pas : "Dire fait rire, faire fait taire".

8- Pouvez-vous nous citer quelques matières scolaires que nous pouvons mettre en lien avec votre métier ? Comme la technologie, les langues vivantes et le français par exemple.

Le français est la matière scolaire la plus importante car elle permet de bien se faire comprendre de sa clientèle.

Professionnellement, et selon moi, ce sont les stages qui font le plus progresser.

 

Les métiers possibles

En autonomie : découverte du métier ou de métiers proches

Etablissez une fiche du profil adapté pour exercer ce métier, en utilisant un navigateur de votre choix et à partir des sites ressources de la rubrique suivante.

 

Les métiers du secteur

Liste des métiers du secteur commercial

Durée des études

Acheteur-euse

Bac + 3

Agent-e immobilier-ère

Bac + 2

Attaché-e commercial-e

Bac ou équivalent

Chargé-e de clientèle

Bac + 3

Chef-fe de secteur

Bac + 3

Commercial-e export

Bac + 2

Manageur-euse de rayon

Bac + 2

Responsable de magasin

Bac + 2

Télévendeur-euse

Bac ou équivalent

Ingénieur-e technico-commercial-e

Bac + 5

 

Liens utiles

 

Auto-évaluation

Objectif : Relier les activités professionnelles observées lors de la situation proposée aux compétences acquises en mathématiques et en anglais.

Quelles compétences ai-je aimé exercer en répondant à la situation proposée ?
– J’ai su prendre des initiatives au sein d’un travail collaboratif (travail de binôme)
– Face à l’énigme que constitue chacune des cases dont il faut recalculer les valeurs, j’ai su prendre des initiatives en proposant des idées ou pistes de résolution (parfois infructueuses)
– J’ai su exploiter le simulateur de "Scootoujourpré" pour déterminer des données de la notice souillée.
– J’ai su exploiter les données des fiches ressources.
– …

Qu’est ce qui m’a plu dans le témoignage du professionnel ?

– J’aime l’idée qu’un métier puisse être très lucratif à condition que l’on y investisse du temps.
– Etre constamment évalué sur mes résultats ne me fait pas peur et me motiverait plutôt.
– J’aime le volet relationnel de ce métier.
– Je pense posséder les qualités requises pour exercer ce métier.
– Le parcours scolaire, relativement court et par étapes (BEP, bac pro, BTS) me rassure et me semble accessible.
– Les périodes de stage qui jalonnent la formation d’un technico-commercial me motivent.
– J’aime l’idée d’ être épaulé/e par une équipe de collaborateurs.

 

Télécharge la grille d’évaluation formative, complète-la puis enregistre-la dans ton Folios :

 

 

 

Documents pour les professeurs/es

Imprimer

À lire aussi

Dans le même dossier

Haut de page

Vient de paraître

Pour
les professionnels