Cliquez
pour afficher
le menu
En tête
Onisep.fr, l'info nationale et régionale sur les métiers et les formations

ANIMATION sportive

Publication : 5 janvier 2018
Un secteur dynamique et porteur

Environ 350 000 personnes travaillent dans le secteur du sport, de l’animation et du loisir sportif en France.L’accroissement du temps libre, le développement des loisirs, et la diversité des publics ont fait naître des nouveaux besoins. 

En dehors des métiers que tout le monde connaît ou pense connaître comme professeur d’EPS (Éducation Physique et Sportive), d’autres professionnels font vivre le secteur et contribuent à son dynamisme. 

Cliquez sur les panneaux Métiers, Diplômes, Débouchés, pour accéder aux thématiques

 

Les métiers du loisir sportif et de l'animation

Les sportifs de haut niveau font rêver nombre de jeunes. Pourtant, ils ne représentent que  3 000 professionnels en France. La majorité du secteur est constituée de ceux et celles qui dans un gymnase, sur un terrain, ou en pleine nature encadrent, animent et enseignent.

Les métiers du loisir sportif

Secteur foisonnant, le domaine du loisir sportif propose un large éventail de métiers et une grande diversité de fonctions. Qu’il s’agisse de l’entraineur sportif spécialiste d’une discipline ou de l’éducateur sportif en activités physiques adaptées qui intervient autour de la question du handicap et de la déficience, de l’accompagnateur de moyenne montagne, souvent travailleur indépendant et pluriactif ou encore du moniteur d’équitation, la scène des métiers. 

 

Les métiers de l’animation

Dans le secteur de l’animation, les métiers de l’animation socioculturelle occupent le devant de la scène, avec une forte variabilité, liée au public visé. Animation de la petite enfance d’abord, ou encadrement d’activités des 4 à 16 ans pour l’animateur périscolaire ou encore l’intervention auprès des personnes âgées. L’animateur nature, quant à lui, privilégie une approche du terrain, pour faire respecter l’environnement et former des éco-citoyens 

 

Les diplômes phare de l'animation et du loisir sportif

Le brevet professionnel de la jeunesse, de l’éducation populaire et du sport (BPJEPS) est la porte d’entrée d’un ensemble de diplômes 100 % pro. 

Portraits à la une ! Leur point commun ? Beaucoup de sport et une formation dans une spécialité sportive, pour décrocher un brevet professionnel ou un diplôme d’État.

Portraits

Portraits à la une ! Leur point commun ? Beaucoup de sport et une formation dans une spécialité sportive, pour décrocher un brevet professionnel ou un diplôme d’État.

Pour découvrir comment ces jeunes ont sporté haut leurs rêves, leurs envies, leurs ambitions, cliquez sur chaque portrait.

 

BPJEPS, l'essentiel

Aucun diplôme n’est requis pour s’inscrire en BPJEPS, formation reconnue au niveau bac. Pour autant, une majorité de candidats possède au moins le bac. Un certificat de secourisme est demandé à l’inscription.

Le décret n°2016-527 du 27 avril 2016 a réformé le Brevet Professionnel de la Jeunesse, de l’Éducation Populaire et du Sport. Le BPJEPS rénové est en vigueur depuis janvier 2017.

Une nouvelle architecture pour le BPJEPS

Le BPJEPS comporte désormais 4 UC et non plus 10 comme avant. Le tronc commun entre le sport et l’animation est maintenu et même renforcé : les UC 1 et 2 sont communes avec le sport et donc une fois obtenues valables pour tous les BPJEPS quelle que soit la spécialité, animation ou éducateur sportif. 

Deux spécialités
Le BPJEPS ne sera délivré qu’au titre de deux spécialités (contre 28 avant) 

  • la spécialité Animateur
  • la spécialité Educateur sportif organisée en mention disciplinaire, pluridisciplinaire ou liée à un champ particulier.

4 unités capitalisables au lieu de 10
Le Brevet professionnel est obtenu par capitalisation de 4 unités (UC), définies par les compétences professionnelles et les objectifs intermédiaires (OI) 

 

Deux unités transversales, quelle que soit la spécialité 

UC1 : Encadrer tout public dans tout lieu et toute structure

  • OI 1-1 : Communiquer dans les situations de la vie professionnelle
  • OI 1-2 : Prendre en compte les caractéristiques des publics dans leurs environnements dans une démarche d’éducation à la citoyenneté
  • OI 1-3 : Contribuer au fonctionnement d’une structure

UC2 : Mettre en œuvre un projet d’animation s’inscrivant dans le projet de la structure

  • OI 2-1 : Concevoir un projet d’animation
  • OI 2-2 : Conduire un projet d’animation
  • OI 2-3 : Évaluer un projet d’animation

Deux unités spécifiques à la mention, l’une d’entre elles étant spécifique à une éventuelle option :

UC3 : Conduire une séance, un cycle d’animation ou d’apprentissage dans le champ de la mention

  • OI 3-1 : Concevoir la séance, le cycle d’animation ou d’apprentissage
  • OI 3-2 : Conduire la séance, le cycle d’animation ou d’apprentissage
  • OI 3-3 : Évaluer la séance, le cycle d’animation ou d’apprentissage

UC4 : Mobiliser les techniques de la mention ou de l’option pour mettre en œuvre une séance, un cycle d’animation ou d’apprentissage

  • OI 4-1 : Conduire une séance ou un cycle en utilisant les techniques de la mention ou de l’option
  • OI 4-2 : Maîtriser et faire appliquer les règlements de la mention ou de l’option
  • OI 4-3 : Garantir des conditions de pratique en sécurité

 

 

Carte Direction des sports

Pour tout savoir sur les organismes de formation de votre région, les calendriers des formations et les diplômes préparés, consulter le portail de la Direction des sports

 

 

La filière complète

Délivré par la direction régionale de la jeunesse et des sports, le BPJEPS est un diplôme professionnel reconnu au niveau bac qui peut être complété par 2 autres formations de niveau supérieur. Au cœur de cette filière : l’encadrement sportif mais aussi l’animation culturelle. 

BPJEPS, diplôme de référence

Le BPJEPS (brevet professionnel de la jeunesse, de l'éducation populaire et du sport) est le diplôme de référence pour l'animation. Il est reconnu de niveau bac et propose 2 spécialités, éducateur sportif ou animateur, à choisir selon son projet. 

Profil : Accessible dès l'âge de 18 ans, avec le BAFA ou une expérience d'animateur.

Durée de la formation : 1 an à 18 mois dans un organisme agréé par les Directions régionales de la jeunesse, des sports et de la cohésion sociale (DRJSCS).

Coût : de 4500 à 11 000 €

 

DEJEPS : Vers l’encadrement

De niveau bac+2, le DEJEPS (diplôme d'État de la jeunesse, de l'éducation populaire et du sport), spécialité animation socio-éducative ou culturelle, mène à des fonctions de coordination de projet. 

Profil : Accessible aux titulaires du BPJEPS, aux titulaires d’un diplôme de niveau bac avec 6 mois d’expérience dans l’animation, ou aux titulaires d’un diplôme de niveau bac + 2 inscrit au RNCP.

Durée de la formation : 10 à 12 mois environ. Cette formation peut être suivie en apprentissage. Les frais d'études sont alors à la charge de l'employeur.

Coût : de 5 000  à 9 000 € 

 

DESJEPS, diplôme des cadres de décision

De niveau bac +3, le DESJEPS (diplôme supérieur d'État de la jeunesse, de l'éducation populaire et du sport) forme à la direction d'une structure ou de projet. À ne pas confondre avec le BAFD (brevet d'aptitude aux fonctions de direction) qui permet de travailler à titre occasionnel et non professionnel comme directeur de centre aéré ou de colonie.

Profil : Accessible aux titulaires du DEJEPS, d’un diplôme de niveau bac + 2 du champ de l’animation inscrit au RNCP, ou d’un diplôme de niveau bac + 3 inscrit au RNCP.

Durée de la formation : 10 à 12 mois environ éventuellement en apprentissage. Les frais d'études sont alors à la charge de l'employeur.

Coût : de 5 000  à 9 000 € 

 

Une autre piste à explorer. Le  DUT carrières sociales propose une option animation sociale et socioculturelle. Le titulaire de ce DUT conçoit, coordonne et gère des projets d'animation au sein d'un service, d'une entreprise, d'une structure spécialisée ou sur un territoire donné. Le DUT est accessible aux titulaires du bac, sur dossier et entretien.

DEBOUCHES

Médiatisée lors de quelques grands événements, la pratique sportive est en régulière augmentation en France. Les métiers du sport et de l'animation constituent un champ professionnel jeune et qui se féminise. Le secteur du sport a particulièrement bien résisté à la crise économique et il représente un levier de croissance important pour l’ensemble de l’économie française.

Interviews d'employeurs

Rencontre d'employeurs qui se sont lancés dans l'expérience des emplois d'avenir avec des jeunes. 


Emplois d'avenir - P. Ferand, Directeur de l... par jeunesse-vie-associative

Effectifs salariés dans les entreprises et les associations

Le nombre d’emplois salariés, hors sphère publique, dans les entreprises et associations des secteurs d’activités caractéristiques du sport se trouvent dans l'enseignement marchand de disciplines sportives et de loisirs, la gestion d’installations sportives, les clubs de sport, les centres de culture physique, la promotion et l'organisation événements sportifs.

 

Téléchargez la fiche synthétique

     

Au total, en 2014, environ 350 000 personnes occupent un emploi sportif a estimé l’Observatoire des métiers du sport.  Près des 2/3 de ces emplois se retrouvent dans la branche du sport et les branches associées (golf, rugby, sports équestres, animation, indépendants, etc.). Environ 100 000 personnes travaillent par ailleurs pour des services sportifs dédiés (professeurs d’EPS, éducateurs sportifs de la fonction publique territoriale, etc.). S’y ajoutent l’ensemble des emplois sportifs individuels dans des entreprises ou fonctions publiques d’autres secteurs : tourisme, santé, etc. (environ 50 000 personnes).

Poids économique du secteur sportif en France

Le sport est un secteur dont l’importance est sous-estimée. Pourtant, certains indicateurs de marché et le taux de croissance de l’ensemble de la filière montrent que c'est un secteur à fort potentiel. Le sport dans son ensemble a affiché une bonne résilience vis-à-vis de la crise économique.

L’accroissement du temps libre, le développement des loisirs, et la diversité des publics (jeunes, personnes âgées, handicapés, sportifs, pratiquants loisirs…) ont fait naître des nouveaux besoins. Cette demande sociale a eu des effets positifs en termes d’offres d’emplois et de débouchés possibles.

Téléchargez la fiche synthétique

 

Le secteur des sports de nature, en pleine croissance

Les chiffres clés des sports de nature 2015 présentent une série d'indicateurs nationaux relatifs à l'emploi et la formation, aux lieux de pratique, aux pratiques et pratiquants, au développement territorial et à la pratique sportive des jeunes. 

Chiffres clés sports de nature 2015 en France. PRNSN, mai 2016. Coll. Tableau de bord
Imprimer

Haut de page

Vient de paraître

Pour
les professionnels