Publication : 30 novembre 2015
Vous êtes designer et vous vous êtes associé/e avec deux ami/es afin de créer votre propre marque...

© Grégoire Maisonneuve / Onisep

Modalités pratiques

  • Disciplines : mathématiques, technologie-SI
  • Niveaux : 4e, 3e

 

Découverte du métier

En utilisant un navigateur internet et à partir du site  Onisep.fr , répondez aux questions suivantes :

  • Lister les qualités nécessaires pour exercer ce métier.
  • Citer les lieux d’exercice pour ce métier.
  • Citer cinq noms de designers en précisant ce qu’ils ont fait.
  • Indiquer les études à suivre pour exercer ce métier.

 

À vous de jouer !

Vous êtes designer et vous vous êtes associé/e avec deux am/eis afin de créer votre propre marque « L_A_ Design ». Vous avez reçu récemment un courrier envoyé par une société de fabrication de meubles.

Pour répondre à cet appel à projets, vous décidez pour commencer de réfléchir au sujet sous deux angles distincts :

– En premier temps, vous souhaitez ne travailler que l’aspect mathématique du projet.
Vous décidez donc de proposer une chaise, un fauteuil ou un meuble original créé à partir de cylindres, de prismes droits, de parallélépipèdes rectangles ou de cubes.
Vous réalisez un dessin de l'objet en perspective cavalière ainsi qu’une maquette. Vous accompagnez le tout d’un dossier présentant vos sources d’inspiration.

– En second temps, vous souhaitez ne travailler que l’aspect technique du projet.
Vous décidez de fabriquer une chaise, un fauteuil ou un meuble en utilisant un matériau écologique issu en grande partie du recyclage et facilement personnalisable.
Vous réalisez une maquette accompagnée d’un dossier présentant les avantages du matériau utilisé ainsi qu’un modèle volumique au format SolidWorks ou eDrawings.

Dans les deux cas, donnez un nom à l’objet (chaise, table ou armoire) et n’oubliez pas de préciser l’échelle de votre maquette.

 

Fiches ressources

 

Liens utiles

 

Témoignage

" Aujourd’hui, le métier de designer est un métier pluriel qui trouve sa place dans différents domaines d’expression. Il y a le design d’édition où le designer travaille en collaboration avec un éditeur pour la conception d’objets en moyenne série voire petite série. Nous travaillons aussi en collaboration avec des galeries d’art pour lesquelles nous créons des pièces uniques ou des séries limitées allant de 1 à 12 exemplaires. Nous pouvons aussi développer des projets avec des grands groupes industriels. Dans ce cas les contraintes plus lourdes nous poussent à un travail technique en cohérence avec les outils industriels de production. Ensuite, suivant la sensibilité du ou de la designer, on peut être amenés à mettre en scène une vitrine de magasin, des espaces commerciaux, maisons et hôtels. Ici nous touchons à une dimension plus architecturale qui généralement est créée conjointement avec un/e architecte ou un/e architecte d’intérieur.

Généralement je ne travaille pas seul, l’isolement n’étant pas compatible avec le métier de designer.  Nous travaillons en réseaux. Ceux‐ci regroupent des personnes avec des compétences différentes mais toutes dépendantes les unes des autres :

- architectes = Dans le cas d’un aménagement d’intérieur nous travaillons en collaboration avec des architectes pour le développement technique des projets et la maîtrise d’œuvre ;
- 3D artistes = Dans le processus de création, après la phase de recherche et de développement nous fabriquons généralement des images 3D  de haute définition pour une présentation au client ;
- artisans et industries = Ils nous suivent dans le développement  de nos idées. Cela inclut les métiers du bois, du métal, de la pierre, du cuir, du béton, les imprimeurs, les éclairagistes, les peintres laqueurs, etc.  
- enfin le client fait partie intégrante du projet. En nous imposant un cadre de travail il est souvent un moteur de créativité.

Dans notre métier, il est important de véhiculer un parti pris, une vision, et de poser un regard sur notre époque et son devenir. Il est impossible aujourd’hui de créer quelque chose sans conviction. Le métier de designer n’est donc plus seulement un métier technique, il soulève des questions sociales et politiques.

Ëtre designer c'est donc être à la croisée des chemins : dans un projet,c'est être chef/fe d’orchestre età la fois tenir compte de la demande du client, des contraintes de l’artisan et de sa propre vision du projet.  Nous devons être réactifs et faire preuve de bon sens pour ne jamais entraver la progression du travail. Nous devons être d’avantage un moteur qu’un perturbateur. "

Rémi, designer, Lyon

 

Documents pour les enseignant-e-s

Haut de page

Vient de paraître