Publication : 30 novembre 2015
Vous effectuez un stage dans une entreprise de chauffage spécialisée dans la géothermie et devez traiter 3 dossiers.

© Alain Potignon / Onisep

Modalités pratiques

  • Disciplines : mathématiques, physique-chimie, SVT, technologie-SI
  • Niveaux : 4e, 3e

 

Découverte du métier

1/ En utilisant les sites mentionnés, répondre aux questions suivantes :

1. Qu’est-ce que la géothermie ? Quels sont ses usages ?

2. Quelles sont les différentes sources d’énergies présentes sur terre ?

3. Parmi ces sources, certaines sont renouvelables, d’autres sont non-renouvelables. Définir chacun de ces termes. Classer les sources identifiées à la question 2 dans un tableau à 2 colonnes de ce type :

4. pour chaque source d’énergie, identifier leurs avantages et leurs inconvénients .

5. En conséquence, dans quel but cherche-t-on à développer les sources d’énergie renouvelables ?

Sites à consulter :

 

2/ En utilisant les sites mentionnés, répondre aux questions suivantes.

  • Dans quel cas peut-on faire appel à un/e géothermicien/ne ?
  • Quelles sont les principales qualités pour exercer ce métier ?
  • Dans quelles conditions s’exercent ce métier (où ? avec qui ?)
  • Quelles études faut-il suivre pour exercer ce métier ?
  • Quels sont les métiers proches?

Sites à consulter :

 

 

À vous de jouer !

Situation n°1

Vous effectuez un stage dans une entreprise de chauffage spécialisée dans la géothermie.

Vous recevez en rendez-vous avec la responsable de l’entreprise, M. et Mme X ayant pour projet la construction d’une maison neuve dans le Massif central. Les futurs clients souhaitent se renseigner sur les modes de chauffage possibles.

Après étude de leurs documents (lieu de construction, nature et disposition du terrain, …), votre employeuse suggère à ses futurs clients d’installer un chauffage géothermique. Mais, les clients ne sont pas convaincus… sans doute parce qu'ils ne savent pas vraiment en quoi consiste ce procédé. Vous tentez alors de convaincre M. et Mme X.

1. Expliquez-leur le principe de la géothermie pour chauffer une maison et les différentes solutions possibles.

2. Quels sont les autres modes de chauffage possibles que pourraient choisir M. et Mme X. pour leur habitation ?

3. Précisez les équipements nécessaires  pour chauffer une maison par géothermie ? Expliquez leur rôle.

4. Justifiez  l’intérêt de choisir un chauffage par géothermie (avantages et inconvénients) par rapport à d’autres modes de chauffage courants.

5. Cette solution est-elle rentable ? si oui, au bout de combien de temps ?

Remarque : la consommation annuelle est estimée à 16 000 kWh.

6. Conclure sur le choix à recommander à ces clients.

 

Situation n°2

M. et Mme X. ont choisi d’installer pour chauffer leur maison de 150 m² un chauffage géothermique avec une pompe à chaleur eau/eau. Ils font appel à vous pour implanter le capteur de chaleur extérieur. Vous disposez du plan de masse de cette maison.

Vous devez définir l’implantation de la zone de captage et la tracer sur le plan.

 

Situation n°3

Votre employeuse propose à M. et Mme X. de se diriger vers son associé spécialisé en géothermie de profondeur. En plus du chauffage, il serait possible de fournir l’électricité nécessaire au fonctionnement de la maison.

Aidez M. et Mme X. à comprendre comment cela est possible !

 

Fiches ressources

 

 

En savoir plus sur les métiers de l'énergie

Sur Onisep.fr :  www.onisep.fr/Decouvrir-les-metiers/Des-metiers-par-secteur/Energie

 

 

Témoignage

Virginie, géothermicienne en Côte d’Or

Virginie est cheffe d’entreprise. Elle a créé sa société d’installation et maintenance en géothermie et aérothermie il y a deux ans.

Elle travaille essentiellement pour des particuliers, des communes, des petites collectivités qui s’adressent à elle pour l’installation d’un chauffage géothermique.

 

• En quoi consiste votre travail ?

Le travail comporte trois aspects :

1. Un travail de bureau d’études

o chez le client : je prends des mesures (plan de la maison, isolation, chauffage déjà existant, dimensions et types de radiateurs, …), je vérifie le terrain, j’étudie les différentes possibilités de chauffage.

o au bureau : je fais les plans de la maison, je recalcule les besoins exprimés par le client, je réalise une étude thermique de la maison pièce par pièce, à l’aide de calculs informatiques.

Les résultats de ces calculs m’orientent vers une solution.

Je réalise le bilan d’étude, reprenant les calculs essentiels qui seront ensuite présentés au client.

Je dois ensuite déterminer le matériel nécessaire et établir un devis intégrant un bilan de consommation pour estimer la durée d’amortissement des coûts à engager par le client.

2. Un travail de commercial pour expliquer, convaincre le client.

À partir du dossier réalisé, je présente le projet au client.

Il est important d’expliquer comment le système fonctionne concrètement pour que le client puisse se rendre compte de l’intérêt du type d’installation proposé.

3. Un travail de technicien

o Avant l’installation proprement dite, une visite technique permet de reprendre des mesures précises pour préparer le chantier.

Je commande le matériel.

o J’installe ensuite le matériel : la pompe à chaleur, les capteurs de calories, le circuit de chauffage (chaudière, radiateurs, …).

Le terrassement pour enfouir les capteurs est fait par une entreprise spécialisée ou par le client.

o Il faut ensuite assurer l’entretien, la maintenance des équipements. Pour cela, j’ai du obtenir une certification pour manipuler les fluides et acheter un matériel spécifique aux normes.

75 % de mon travail se fait sur le terrain.

Quel a été votre parcours de formation ?

Après un bac technologique énergétique, j’ai poursuivi en BTS Équipement technique energie option génie climatique, remplacé par le BTS Fluides, énergie environnement.

J’ai ensuite travaillé pendant dix ans dans plusieurs entreprises, ce qui m’a permis de compléter et diversifier mon expérience :

o dans un bureau d’études thermiques tout de suite après mon BTS, entreprise dans laquelle j’avais effectué des stages pendant ma formation. Mais je souhaitais voir une approche plus concrète ;

o chez un distributeur de matériel de chauffage au service technique. Cela m’a permis de mieux connaître les matériels et de côtoyer les installateurs ;

o chez un fabricant de régulateurs pour les systèmes de chauffage où je me suis perfectionnée dans la technique, notamment sur des gros systèmes. J’ai également fait des formations pour les installateurs. Mais je souhaitais être sur le terrain, pas seulement monter des projets ;

o dans une entreprise spécialisée dans la géothermie. C’est là que j’ai vraiment appris et en termes d’expérience, j’avais trouvé ce que je voulais.

J’ai donc décidé de créer mon entreprise, j’étais prête.

• Quelles sont les compétences, qualités requises pour exercer ce métier de géothermicienne ?

o Pour la partie thermicienne, il faut avoir des connaissances techniques ;

o Pour la partie géothermie, il est très important de savoir lire les cartes géologique dans le cas d’une installation géothermique profonde, d’avoir des connaissances sur les études de terrain, ou le type de sol pour les pompes à chaleur. C’est une difficulté du métier. J’ai beaucoup appris au contact des foreurs ;

o Il faut être crédible, savoir ce qu’on fait, savoir de quoi on parle, savoir mettre en confiance.

• Une femme en géothermie, ce n’est pas courant, est-ce un frein, un atout ?

Pour la partie études, être une femme n’est pas gênant, c’est plus courant.

C’est plus difficile pour la partie installation. On me demande mon CV. Je dois faire mes preuves. Une fois la confiance gagnée, les clients deviennent des fidèles et en ramènent d’autres. Si cela peut être un handicap au début, cela devient ensuite un point fort.

• Qu’est-ce qui est le plus difficile ?

Ce qui est le plus difficile, c’est de porter des charges et l’hiver, de travailler sur le terrain dans le froid.

• Dans l’exercice de votre métier, qu’est-ce qui est important pour vous ?

Il est important d’avoir un bon réseau, notamment parmi les fabricants de machine. Je travaille également avec des sourciers pour une première approche de la connaissance du terrain, trouver les nappes, leur profondeur.

Ce qui est le plus important, c’est la qualité du travail réalisé. Les clients viennent me voir pour rechercher cette qualité. Un client content, c’est un autre client.

 

Documents pour les enseignant-e-s

Haut de page

Vient de paraître