Onisep.fr, l'info nationale et régionale sur les métiers et les formations

Atharep : s’insérer après des études supérieures

publication : 21 août 2014
Trouver un premier emploi après une formation de haut niveau, pas si évident surtout avec un handicap. L’Atharep (association travail et handicap dans la recherche publique) accompagne et met en relation les travailleurs handicapés diplômés et les recruteurs. Une condition, avoir au moins le bac.

Créée en 1986 au sein du CNRS, l’Atharep a progressivement étendu son champ d’action à toute la fonction publique puis au secteur privé. Aymen Boughanmi, chargé de développement et de communication de l’Atharep, présente cette association.

Logo ATHAREP

De bac à bac + 8

L’Atharep aide les personnes handicapées à s’insérer. En même temps, elle répond aux besoins de recrutement des employeurs publics et privés : "des personnes hautement diplômées, une minorité dans la population des personnes handicapées" explique Aymen Boughanmi. Cependant, "toute personne ayant le bac peut s’inscrire et profiter des services de l’Atharep, à condition d’être à la recherche d’un emploi ou en train de réfléchir sur son avenir professionnel."

Accompagner le recrutement

Première démarche, fournir son CV en ligne. L’Atharep fixe alors un rendez-vous afin d’aider la personne à élaborer son projet professionnel et étudier les aménagements de postes à effectuer, si nécessaire. Puis, elle la met en relation avec les recruteurs. L’association aide au placement de tous types de personnels dans la fonction publique : juristes, techniciens, ingénieurs, commerciaux, financiers, chercheurs, enseignants-chercheurs... Dans le secteur privé, il s’agit essentiellement de techniciens supérieurs, ingénieurs ou encore de commerciaux de haut niveau dans la finance.

Acquérir de l’expérience

L’activité principale de l’Atharep est la prise en charge des jeunes diplômés à la recherche d’un emploi. "L’objectif, c’est de leur donner la possibilité d’avoir une expérience. Cela peut passer par des stages, des contrats en alternance, des CDD… l’essentiel est de leur faciliter l’accès au marché de l’emploi." Dans la fonction publique, le recrutement peut se faire par concours ou par la voie contractuelle. Cette dernière modalité permet aux personnes titulaires d’une RQTH (reconnaissance qualité de travailleur handicapé) d’être recrutées sans passer les concours classiques. Il s’agit d’un contrat d’un an renouvelable une seule fois et dont l’objectif est de permettre la titularisation.

Réfléchir à son avenir

Grâce au projet API (agir pour l’insertion), l’Atharep a constitué une CV thèque (CV anonymes) que les employeurs peuvent consulter. Aymen Boughanmi précise "Il est préférable d’envisager l’avenir professionnel le plus tôt possible, afin de pouvoir intervenir en amont avec l’association ou l’organisme que le candidat a choisi. Cela permet de faire des choix qui correspondent aux besoins du marché du travail."

Imprimer

Haut de page

Vient de paraître

Pour
les professionnels