Imprimer

La scolarisation en établissement médico-social des élèves handicapés

Publication : avril 2014
Les EMS (établissements médico-sociaux) accueillent à partir de 6 ans, parfois dès 3 ans, des enfants nécessitant une prise en charge éducative et thérapeutique. Une équipe pluridisciplinaire y assure soins et formation au plus près des besoins des enfants, qui suivent une scolarité dans le cadre des unités d’enseignement.

En établissement médico social

À lire aussi

Soins et formation

Les établissements du secteur médico-social accueillent les élèves handicapés dans le cadre du PPS (projet personnalisé de scolarisation).

Ils assurent à la fois les soins et rééducations, l'apprentissage scolaire et la formation professionnelle ainsi que l'apprentissage de l'autonomie.

Pour la plupart gérés par des associations, ils sont souvent spécialisés dans un type de handicap ; les frais de séjour sont assumés par la sécurité sociale.

Un accompagnement adapté

Selon le handicap pris en charge, les appellations des établissements diffèrent :

  • les IEM (instituts d'éducation motrice) pour les jeunes handicapés moteurs ;
  • les IES (instituts d'éducation sensorielle) pour les jeunes handicapés auditifs ou visuels ;
  • les ITEP (instituts thérapeutiques, éducatifs et pédagogiques) pour les jeunes présentant des troubles du comportement ;
  • les IME (instituts médico-éducatifs)pour les jeunes présentant des troubles importants des fonctions cognitives ou des troubles envahissants du développement.

Une équipe pluridisciplinaire

L'équipe éducative est pluridisciplinaire et comprend toujours un médecin spécialiste du handicap concerné, auquel s'adjoignent, selon les besoins, infirmier, kinésithérapeute, psychomotricien, orthophoniste, ergothérapeute, psychologue, aide médico-psychologique, éducateur et enseignant spécialisé.

Plusieurs modes de scolarisation

La scolarisation des élèves peut être assurée à l'intérieur de l'institut, au sein d'une unité d'enseignement, par des professeurs des écoles spécialisés détachés de l'Éducation nationale.

La loi sur la refondation de l’école place l’inclusion au cœur des missions de l’école. Dès que possible, une scolarisation dans un établissement ordinaire de proximité est privilégiée. L’élève est alors accueilli en inclusion individuelle, dans une unité d’enseignement délocalisée au sein de l’établissement scolaire, ou dans une Clis en primaire ou une Ulis au collège ou au Lycée.

Un PPS (projet personnalisé de scolarisation) définit les aides humaines et techniques mises en place pour favoriser la réussite de l’élève.

Pour chaque élève, un projet d’accompagnement propre à l’établissement (PIA ou projet individualisé d’accompagnement) prévoit l'enseignement, le soutien et les actions d'éducation adaptés.

L'admission

L'admission est envisagée dans le cadre du PPS et se fait sur notification de la CDAPH (commission des droits et de l'autonomie des personnes handicapées).

Haut de page

Vient de paraître