Onisep.fr, l'info nationale et régionale sur les métiers et les formations

Inclusion scolaire et accompagnement

publication : 5 juin 2017
Les personnels chargés de l'accompagnement des élèves en situation de handicap jouent un rôle clé dans leur inclusion scolaire. Une circulaire parue le 3 mai 2017 précise leurs missions, leur statut et leur formation.

Inclusion scolaire et accompagnement

Appelée actuellement auxiliaire de vie scolaire (AVS), la personne chargée de l'accompagnement apporte une aide humaine à l'élève en situation de handicap. Elle exerce sous l'autorité de l'enseignant et l'assiste pendant la classe. Elle intervient également durant les activités périscolaires, les stages, les sorties, les voyages scolaires. La personne en charge de l'aide humaine fait partie de l'équipe de suivi de la scolarisation (ESS) et aide à la mise en œuvre du PPS (projet personnalisé de scolarisation).

Mutualisée ou individualisée

L'aide humaine est attribuée par la CDAPH (commission des droits et de l'autonomie des personnes handicapées) en fonction des besoins de l'élève en situation de handicap. Elle peut être mutualisée. Dans ce cas, la personne accompagne plusieurs élèves qui n'ont pas besoin d'être aidés en permanence. L'aide humaine peut être individualisée pour les élèves ne pouvant réaliser des activités d'apprentissage sans aide. Dans ce cas, la personne accompagne l'élève en continu pour un nombre d'heure défini. En Ulis (unité localisée pour l'inclusion scolaire), le personnel chargé de l'accompagnement collectif des élèves en situation de handicap est affecté par l'académie.

Favoriser l'autonomie

Les activités d'aide humaine sont définies par la CDAPH. En fonction du handicap du jeune et de ses compétences, la personne en charge de l'accompagnement stimule les activités sensorielles, motrices ou intellectuelles et utilise des supports adaptés. Elle l'aide à appliquer les consignes, communiquer, écrire ou prendre des notes. Lors des aménagements d'épreuves d'examen, elle applique les consignes réglementaires.

Des activités encadrées

Elle assiste le jeune en situation de handicap pour les actes de la vie quotidienne (lever, coucher, toilette repas...), veille à sa sécurité et l'aide à se déplacer dans l'établissement ou prendre les transports. Elle peut, à la demande de sa famille, lui distribuer des médicaments s'il bénéficie d'un PAI (projet d'accueil individualisé). Elle peut également réaliser certains gestes techniques. Elle facilite ses relations avec son environnement, sensibilise son entourage et tente de prévenir les situations d'isolement.

Pilotage du dispositif

Ce dispositif est placé sous la responsabilité du recteur d'académie. Il est coordonné par un responsable chargé de son accompagnement qui est tenu informé des décisions des CDAPH.

Recrutement et statut

L'aide humaine est effectuée par les AESH (accompagnants des élèves en situation de handicap). Ils débutent par un CDD de 6 mois avant d'être embauchés en CDI. Pour être recrutés, les AESH doivent être titulaires d'un diplôme dans le domaine de l'aide à la personne ou justifier de 2 ans d'expérience professionnelle dans l'inclusion scolaire ou l'accompagnement des étudiants en situation de handicap.

Les candidats sans diplôme peuvent être recrutés en CUI (contrat unique d'insertion) ou CAE (contrat d'accompagnement dans l'emploi) par contrats de 6 mois renouvelables jusqu'à 24 mois. Ils bénéficient d'une formation d'adaptation à l'emploi de 60 h. Une autre formation de 60 h portant sur leur projet professionnel leur est proposée pour un contrat de 24 mois. Au bout de 2 ans, ils peuvent être recrutés sous le statut d'AESH et bénéficient d'une préparation au diplôme d'état d'accompagnant éducatif et social (DEAES).

 

Imprimer

Haut de page

Vient de paraître

Pour
les professionnels