Sommaire du dossier

Scolarité et handicap mental

Les répercussions du handicap mental sur la scolarité

Publication : 29 avril 2019
L'élève présentant une déficience intellectuelle a des difficultés de réflexion, de conceptualisation, de communication et/ou de mémorisation. Des aménagements pédagogiques et un rythme d'apprentissage adapté permettent de compenser ce handicap.
Enfant trisomique assis par terre ouvrant un livre

Les difficultés rencontrées

Contrairement aux troubles des apprentissages, qui sont spécifiques, le handicap mental ou déficience intellectuelle concerne l'ensemble des fonctions cognitives, à un degré très variable.

Les rythmes d'apprentissage varient énormément selon le degré de handicap et la personnalité de l'élève. Ce dernier peut présenter des troubles émotionnels comme l'instabilité, l'excitation, l'hyperémotivité, des difficultés d'expression et d'adaptation aux situations nouvelles. Ses difficultés à transposer les savoirs et à conserver des acquis sont un frein à l'apprentissage. Il lui sera plus difficile de maîtriser le calcul, la lecture et l'écriture, de mémoriser les consignes de l'enseignant, de rester en classe plusieurs heures... bref, d'apprendre au même rythme que les autres.

L'inclusion scolaire

L'appui d'un dispositif Ulis

Pour de nombreux élèves ayant des troubles des fonctions cognitives, la scolarisation avec l'appui d'un dispositif Ulis (unité localisée pour l'inclusion scolaire) est la plus adaptée : Ulis école en primaire puis Ulis collège et Ulis lycée. Les élèves sont en inclusion en classe ordinaire. Des temps de regroupement leur permettent de bénéficier d'un soutien pédagogique.

Les unités d'enseignement des établissements médico-sociaux

En IME (institut médico-éducatif), le jeune présentant des troubles cognitifs peut bénéficier d'une scolarisation dans le cadre d'une unité d'enseignement, interne à l'établissement, ou externalisée dans un établissement scolaire.

Un accompagnement humain

Quel que soit le mode de scolarisation choisi, l'élève déficient intellectuel bénéficiera utilement d'un accompagnement humain qui l'aide à progresser dans la socialisation et vers l'autonomie. Une personne en charge de l'aide humaine individuelle ou mutualisée, pourra l'accompagner dans ses apprentissages, mais aussi dans la cour de récréation et à la cantine.

Vient de paraître

Élargir ses horizons
professionnels