Onisep.fr, l'info nationale et régionale sur les métiers et les formations

L'orientation scolaire et professionnelle des jeunes déficients visuels

publication : 27 mars 2017
On constate que les personnes déficientes visuelles accèdent difficilement à l'emploi. Afin de leur permettre d'élargir leur horizon professionnel, une étude a été menée sur l'orientation des jeunes déficients visuels de 14 à 26 ans. En voici les principales recommandations.

Orientation scolaire et professionnelle des jeunes déficients visuels

Cette étude a été menée par le laboratoire d’Économie de l'université d'Orléans à la demande de la Fédération des aveugles et amblyopes de France (FAF). Elle précise les raisons de ces difficultés. Aux contraintes du handicap, s'ajoutent des difficultés d'accessibilité des outils numériques et de l'information. On peut citer également une méconnaissance du handicap visuel par les professionnels de l'orientation, l'autocensure, les préjugés... Parmi les solutions proposées : un accompagnement des services d'orientation, des jeunes, de leurs parents et des employeurs.

Réussir son projet d'orientation

Les étudiants en situation de handicap visuel privilégient certaines filières (droit, sciences économiques, gestion, santé...) et en délaissent d'autres comme les sciences. Le rapport préconise de créer des structures relais grâce à des SAAAS (service d'aide à l'acquisition de l'autonomie et à la scolarisation). Un conseiller spécialisé ou un référent déficience visuelle présent dans chaque département pourrait ainsi apporter une aide aux services d'orientation.

Favoriser l'immersion en entreprise

Les stages sont l'occasion pour les jeunes déficients visuels de préciser leur futur métier et aborder la question de leur handicap. Cependant, il est difficile de rendre un poste accessible pour une courte durée. La création d'un service de prêt de matériels appartenant à des associations ou des services spécialisés pourrait aider les employeurs. Par ailleurs, l'alternance, souvent délaissée, conjugue deux lieux de travail (formation et entreprise) et entraîne de la fatigue. L'emploi accompagné, reconnu par la loi " Travail ", pourrait être étendu aux stagiaires et aux alternants.

Faciliter les démarches

L'accompagnement des jeunes et de leurs parents pourrait passer par le développement des sites accessibles et de documents adaptés sur l'orientation. Des groupes de paroles aideraient à déterminer si un projet de formation est réalisable ou non et étudier une solution alternative.

 

Imprimer

Les publications de l'Onisep

  • études
  • Handicap visuel, collection Annuaire handicap
    Handicap visuel
    Handicap visuel
    collection Annuaire handicap
    parution en février 2017
    250 structures de scolarisation
* Prix hors frais de port

Haut de page

Vient de paraître

Pour
les professionnels