Imprimer
Accueil > Formation et handicap > Se faire accompagner > Handicap et vie quotidienne

Les aides à l’autonomie pour les personnes handicapées

Publication : avril 2014
Pour chacune des activités de Pour chacune des activités de la vie quotidienne, des aides permettent aux personnes handicapées de compenser leur handicap et de gagner en autonomie. la vie quotidienne, des aides permettent aux personnes handicapées de compenser leur handicap et de gagner en autonomie.

ViequotidienneAccueilChien

À lire aussi

Sur Onisep.fr

Les aides humaines

À domicile, une personne handicapée peut avoir besoin d’une aide pour accomplir les gestes essentiels de la vie quotidienne et gagner en autonomie : AVS (auxiliaire de vie sociale), aide-ménagère, SSIAD (service de soins infirmiers à domicile), SAVS (service d’accompagnement à la vie sociale) et Samsah (service d’accompagnement médico-social pour adultes handicapés).

A l’école, les AVS accompagnent les élèves handicapés pour des gestes qu’ils ne peuvent effectuer seuls. Ils sont attribués sur avis de la CDAPH (commission des droits et de l’autonomie des personnes handicapées).

Les aides animalières

Les chiens guides d’aveugle et les chiens d’assistance jouent un rôle d'aide dans la vie quotidienne au côté des aides humaines et des aides techniques.

Les aides financières

Les parents d’un enfant handicapé et les personnes handicapées peuvent bénéficier d’aides financières : l’AEEH (allocation d’éducation de l’enfant handicapé), la PCH (prestation de compensation du handicap), l’AAH (allocation aux adultes handicapés).

Elles ont pour principal objectif de compenser les conséquences du handicap.

La carte d’invalidité

La carte nationale d'invalidité, délivrée exclusivement par la CDAPH, est attribuée à toute personne mineure ou majeure dont le taux d'incapacité permanente est d'au moins 80 % et aux personnes classées en 3e catégorie de la pension d'invalidité de la sécurité sociale.

La carte est attribuée à titre définitif ou pour une durée déterminée (entre 1 et 10 ans). Elle mentionne obligatoirement le taux d'incapacité et la durée d'attribution.

La demande doit être faite auprès de la MDPH (maison départementale des personnes handicapées).

Les transports

Tout élève qui, en raison de son handicap, ne peut utiliser les transports en commun bénéficie d’un transport adapté entre son domicile et son établissement scolaire.

Les frais sont alors pris en charge.

Les conditions varient selon que l’élève est scolarisé dans un établissement de l’Éducation nationale, un établissement médico-social ou dans l’enseignement supérieur.

Mais lorsque c’est possible, les transports en commun peuvent aussi favoriser l’insertion dans le milieu de vie ordinaire…

Haut de page

Vient de paraître