Onisep.fr, l'info nationale et régionale sur les métiers et les formations

Les séjours de vacances des personnes en situation de handicap

Publication : 23 mai 2018
Partir en groupe pour gagner en autonomie, profiter de l’été pour mûrir un projet ou accompagner une personne handicapée, de nombreuses possibilités existent. Petit tour d’horizon.

Séjours de vacances et handicap

Handicap moteur : des séjours adaptés

APF Evasion, un service d’APF France handicap (ex APF), organise des séjours pour des personnes handicapées moteurs. L’association propose trois types de séjours :

  • Les vacances adaptées réservées aux jeunes handicapés moteurs,
  • Les vacances inclusives accueillant essentiellement des déficients moteurs mais également d’autres types de handicaps (intellectuel, sensoriel, comportemental…)
  • Les vacances mixtes où des enfants en situation de handicap moteur côtoient des jeunes valides.
  • Les vacances réservées aux jeunes en situation de polyhandicap
    Le service d’accueil temporaire de vacances adaptées (SATVA) est destiné à des jeunes ayant besoin d’une prise en charge médico-sociale.

Ces séjours sont destinés à des jeunes entre 6 et 17 ans, voire 18 à 25 ans pour certains. Ils peuvent pratiquer les mêmes activités (éducatives, sportives…) que dans les autres centres de vacances mais elles sont adaptées à leurs besoins. Ils peuvent ainsi apprendre à vivre ensemble et à devenir autonome.

Des organismes ʺgénéralistesʺ organisent des séjours dédiés aux enfants et aux jeunes porteurs de handicap mental. C’est le cas notamment de l'UFCV et des EEDF .

Devenir bénévole

Accompagner une personne handicapée pendant ses vacances permet de partir à peu de frais tout en se rendant utile. APF Evasion recrute ainsi des bénévoles pour des séjours de juin à septembre afin d’aider les enfants handicapés dans les actes de la vie quotidienne durant leur séjour. Pour s’inscrire, pas besoin de compétences particulières. Toutefois, des connaissances sur le handicap et/ou l'animation sont appréciées. Seules conditions, être majeur et avoir une bonne condition physique. L’association prend en charge les frais de séjour des accompagnateurs. Elle dispense une formation de deux jours avant l’arrivée des vacanciers sauf pour la Corse et l'étranger où une expérience d'accompagnement est demandée.

Une agence de voyage spécialisée, Access tourisme service, fonctionne également avec un réseau de bénévoles. L’agence prend le séjour de l’accompagnateur en charge et le met en relation avec la personne en situation de handicap. Pour partir, pas de critères particuliers mais du bon sens, l'esprit d'initiative, une bonne approche psychologique et l’envie d’aider au quotidien.

Job d’été

L’été peut aussi être l’occasion de découvrir la réalité du monde du travail et construire son projet professionnel en dehors du cadre scolaire. Tester ses capacités d’adaptation, savoir ce que l’on peut faire ou ne pas faire, un vrai plus lorsque viendra le moment de chercher un emploi.

Afin de faciliter les recherches, il est souvent préférable de contacter la mission handicap, présente dans la plupart des grandes entreprises.

Des associations d’entreprises telles qu’Arpejeh  ou Tremplin mettent aussi leurs contacts à disposition des étudiants à la recherche d’un job.

Imprimer

Haut de page

Vient de paraître

Pour
les professionnels