Imprimer Imprimer Imprimer Envoyer à un ami

Apprendre l’autonomie dans les transports

Publication : 30 mars 2020
Le SAAAS (Service d’aide à l’acquisition de l’autonomie et à la scolarisation) SIAM 75 (service d’Intégration des Enfants Aveugles et Mal-voyants de Paris) de l’association ODA (Œuvre d’Avenir) accompagne des jeunes avec une déficience visuelle. Du transport en taxi pour les moins autonomes aux multiples trajets effectués seuls, tous les modes de déplacement sont possibles.

Apprendre l’autonomie dans les transports

Se repérer, sans voir ou sans savoir lire

A l’arrivée des jeunes au SIAM 75, l’instructeur de locomotion, se rend dans l’établissement scolaire pour effectuer un repérage des lieux : salles de cours, cantine… et repérage du trajet jusqu’au domicile. Après une découverte in situ avec le jeune, il prépare des documents (plan de l’établissement, des extérieurs…) en relief sur papier thermogonflable pour les non-voyants ou en gros caractères pour les malvoyants. Cela leur permet d’avoir une représentation globale des lieux.

Donner du temps au temps

A l’occasion des séances, le jeune apprend à observer, prendre le temps de regarder ou d'écouter. Il doit savoir d’où il vient, où il se trouve et où il va. Il doit aussi apprendre à demander de l’aide, à formuler une question et s’assurer qu’elle a bien été comprise. Parfois, il suffit de quelques aimants sur une plaque de métal, de Legos ou de maquettes pour comprendre ou représenter la configuration d’un lieu. Certains jeunes du SIAM 75 peuvent circuler seuls dès l’âge de 7 ans, d’autres auront besoin de plus de temps, l’instructeur de locomotion s’adapte au rythme de chaque enfant et de sa famille. Il travaille étant d’abord à côté du jeune puis s’éloigne quand l’enfant se sent suffisamment en confiance.

Les nouvelles technologies : un tremplin vers la liberté

Pour les jeunes non et malvoyants, l’outil numérique fait des miracles. L’essor des téléphones mobiles et le développement d’applications accessibles leur facilite l’accès à l’autonomie. Les Flashcodes, système basé sur celui des codes-barres, fonctionnent avec un smartphone. Installés dans les arrêts de bus ou de tramway, ils donnent des renseignements sur les horaires de passage ou l’état du trafic grâce à la synthèse vocale ou au logiciel d’agrandissement.
Vianavigo, site pour malvoyants, permet de calculer son itinéraire (métro, RER, bus, tram…), trouver les horaires ou avoir l’actualité du trafic. D’autres applications ou sites peuvent être utilisés comme Moovit, Lazarillo, Google Maps, Viaoptanav, Métro-connexion…

Vient de paraître

Élargir ses horizons
professionnels