Onisep.fr, l'info nationale et régionale sur les métiers et les formations

Logement et emploi : vers une société inclusive

publication : 25 juillet 2016
L'accompagnement au travail et à domicile est une étape vers meilleure autonomie et donc l'inclusion. Des dispositifs innovants se développent dans ce domaine.

Logement et emploi

L'emploi accompagné

Introduit dans la loi Travail, l'emploi accompagné est un concept récent qui permet d'éviter les ruptures lors du parcours professionnel du travailleur handicapé. Il prévoit un dispositif permanent d'accompagnement pour assister à la fois le salarié en milieu de travail ordinaire et son employeur. Ce dispositif, encore expérimental, est soutenu par le service public de l'emploi et ses partenaires (Pôle emploi, mission locale...). En France, il existe déjà des initiatives basées sur la coopération entre les associations de personnes handicapées et différents organismes (établissements médico-sociaux, structures spécialisées dans l'insertion sociale, le transport...). Souvent de courte durée, les services proposés sont variés (préparation à l'emploi, passage du milieu spécialisé au milieu ordinaire...) avec parfois le soutien des Esat, comme c'est le cas avec la section jeunes de l'Esat hors-les-murs de L'Adapt Essonne, par exemple. Grâce à une équipe pluridisciplinaire (formateurs, job coach, chargé d'insertion, psychologue...), le travailleur handicapé est accompagné durant la phase d'insertion professionnelle et dans son emploi.

Logement accompagné : une alternative au milieu spécialisé

Afin de rendre la société plus inclusive, des dispositifs, encore peu nombreux, permettent à des personnes handicapées de vivre dans un logement adapté à leur handicap et en milieu ordinaire. Un service de permanence aide à la réalisation des actes de la vie quotidienne et certains actes non programmés (coucher...). Maison partagée, résidence d'accueil ou appartements partagés, il existe différents modes de logements accompagnés permettant aux personnes handicapées de conserver un lien social. Si les expériences présentées lors de la Conférence nationale du handicap du 19 mai dernier concernaient les troubles psychiques et neurologiques, ces expérimentations existent aussi pour des personnes traumatisées crâniennes ou en situation de handicap intellectuel. Un projet de convention entre l'Etat et l'Union sociale pour l'habitat devrait permettre de développer ce type de logements. Par ailleurs, 1500 places supplémentaires par an en pension de famille devraient être créées.

Imprimer

Haut de page

Vient de paraître

Pour
les professionnels