Imprimer Imprimer Imprimer Envoyer à un ami

Travail handicap entreprise 2025 : le champ des possibles

Publication : 21 août 2019
Repérer les changements à venir et proposer des actions à mettre en oeuvre, tels sont les objectifs d'une étude sur l'emploi des personnes handicapées. Pas moins de 10 organisations, dont 7 entreprises, 2 associations (L'Adapt et l'Agefiph) et le Cnam, se sont mobilisées durant plus d'un an. Les résultats ont permis de dégager les scénarios les plus probables et les défis à relever d'ici 2025.

Travail handicap entreprise 2025 : le champ des possibles

Si la loi de 1987 a véritablement permis de développer l'emploi des personnes handicapées, la loi de 2005 a élargi la définition du handicap. Les résultats de l'étude " Travail handicap entreprise 2025 " montrent des voies à suivre : priorité aux compétences et à l'expérience, accompagnement aux moments clés (retour de longue maladie), développement des échanges transdisciplinaires (RH, managers, médecins, assistantes sociales...), des passerelles vers le milieu ordinaire... Au total 13 défis considérés comme essentiels dont 4 prioritaires.

1er défi : la formation professionnelle

La formation professionnelle doit répondre aux besoins des entreprises qui recherchent des candidats hautement qualifiés. Les efforts importants engagés dans l'enseignement supérieur ne seront pas suffisants. Pour pallier au retard pris dans ce domaine, d'autres moyens d'action tels que la formation tout au long de la vie doivent être développés.

2e défi : les PME

Véritable bassin d'emploi pour les personnes handicapées, les PME ont fait la preuve de leurs capacités d'intégration des travailleurs handicapés. Des actions de formation, de conseils et de soutien vis-à-vis de ces entreprises doivent être mises en place.

3e défi : l'enseignement supérieur et en lycée général

Cible prioritaire, l'université devra accueillir de plus en plus d'étudiants handicapés et développer l'orientation vers des filières professionnelles. L'insertion précoce des jeunes handicapés (dans le cadre de stages, d'alternance, de parrainages...) leur permettra de découvrir leur futur milieu professionnel.

4e défi : les ESAT et EA face aux changements

L'arrivée des personnes avec des troubles psychiques, un nombre de places limitées en raison des contraintes budgétaires, un très faible taux de sortie, autant de changements auxquels devront s'adapter les structures de travail protégé. Si des dispositifs innovants tels que les ESAT " hors les murs " ont été mis en place, ils sont encore trop rares. Les établissements et services d'aide par le travail (ESAT) et les entreprises adaptées (EA) devront innover afin de favoriser le passage vers le milieu ordinaire de travail, développer l'accompagnement des travailleurs handicapés tout au long de leur parcours, s'ouvrir vers l'extérieur et favoriser l'évolution de leurs activités.

Les scénarios pour l'avenir

Parmi les 4 grands scénarios envisagés d'ici à 2025, " l'intégration dans l'emploi par la seconde chance " fait une large place à la formation et propose par exemple une meilleure inclusion professionnelle grâce au développement des formes variées de travail : télétravail, temps partiel, détachement.... " L'ère de la diversité " est une prise en compte commune, de la part des entreprises, des pouvoirs publics et de la société civile, de la nécessité de mieux adapter aux personnes handicapées les actions menées (emploi, éducation, formation...) . Les autres scénarios proposent l'apparition d'un nouveau type d'entreprises innovantes, basées sur l'échange et la coopération : compétence collective, qualité de vie au travail, discrimination positive... ou encore une intégration à double vitesse pour les personnes les plus éloignées de l'emploi.

Vient de paraître