Onisep.fr, l'info nationale et régionale sur les métiers et les formations

Travail et handicap : sécuriser les parcours

publication : 21 mars 2016
Accéder à l'emploi en milieu ordinaire et s'y maintenir grâce à un accompagnement adapté, c'est ce que propose " l'emploi accompagné ". Si les personnes handicapées restent au chômage deux fois plus longtemps que l'ensemble des demandeurs d'emploi, la situation est encore plus préoccupante pour les jeunes handicapés. C'est pourquoi le Collectif national pour la recherche et la promotion de l'emploi accompagné, crée par 9 associations, vise à faire reconnaître cette forme d'accompagnement.

Travail et handicap : sécuriser les parcours

Un concept récent

Arrivé en Europe dans les années 80, l'emploi accompagné a été créé aux Etats-Unis pour les personnes déficientes intellectuelles. Elargi désormais à tout type de handicap, il est basé sur la coopération entre les associations de personnes handicapées et des organismes partenaires (mission locale, établissements médico-sociaux, structures spécialisées dans l'insertion sociale, le transport...). Les dispositifs associatifs, limités à des initiatives locales pour la plupart, fonctionnent grâce à une équipe pluridisciplinaire : formateurs, jobcoachs, chargé d'insertion, psychologue...

De l'orientation à la formation

Un guide destiné aux professionnels " Sécuriser les parcours pour un véritable marché inclusif du travail " regroupe les bonnes pratiques en Europe et notamment en France. Ainsi plusieurs dispositifs, tous handicaps, ont été mis en place par L'Adapt . " Perspectives jeunes " (Ain) aide le jeune à construire son projet professionnel. Une évaluation prenant en compte ses capacités d'apprentissage, ses goûts et les contraintes liées au handicap est complétée par des entretiens professionnels, une recherche sur les métiers et des stages en entreprise. On peut citer également " Grafic apprentissage adapté " (Bretagne) qui accompagne le jeune en entreprise et lors de la formation en CFA (centre de formation d'apprentis). Encore expérimental, un " dispositif d'accompagnement coopératif " (Aube), permet à six jeunes de 16 à 25 ans atteints de troubles cognitifs, de suivre une formation professionnelle grâce à des pôles de compétences mobilisables sur proposition d'un référent de parcours.

L'emploi accompagné

Pour les personnes en situation de handicap cognitif sans expérience, la " section jeunes Esat hors les murs " (L'Adapt Essonne) travaille sur l'apprentissage des gestes professionnels, la compensation du handicap, l'autonomie ou encore les compétences sociales. En Basse-Normandie, " Préprofessionnalisation jeunes " accueille les jeunes déficients intellectuels ou handicapés moteur et les prépare à une formation qualifiante ou un emploi direct. Le GPS (groupement de priorité de santé) Emploi de la Fegapei poursuit une expérimentation commencée en 2011 qui a abouti à la mise en place de services d'emploi accompagné pour les travailleurs handicapés et leurs employeurs : écoute, assistance dans la gestion de la carrière... Autre dispositif, le Centre d'accompagnement et de formation à l'activité utile (CAFAU) de l'association " Un autre regard " (Oise) accompagne les personnes en situation de handicap psychique et intellectuel et leurs employeurs . Il propose une préparation à l'emploi suivie d'un accompagnement en entreprise.

Imprimer

Haut de page

Vient de paraître

Pour
les professionnels