Imprimer

La création d'entreprise par une personne handicapée

Publication : novembre 2013
Projet exigeant, créer une entreprise peut permettre à un demandeur d’emploi handicapé de retrouver un emploi. Des subventions sont possibles ainsi qu'une aide au montage du projet.

Souad-Yamani

À lire aussi

Une personne handicapée peut devenir son propre patron en créant ou en reprenant une entreprise, comme les 58 000 personnes handicapées exerçant une activité indépendante.

En 2012, près de 3 000 demandeurs d'emploi handicapés ont créé leur entreprise avec l'aide de l'Agefiph (Association de gestion du fonds pour l'insertion professionnelle des personnes handicapées) et du réseau Cap emploi qui peuvent la soutenir dans cette difficile aventure.

Se faire aider dans son projet de création

Le réseau Cap emploi aide le futur créateur à mieux définir son projet professionnel et l'informe sur les structures, conventionnées par l'Agefiph, les plus à même de l'accompagner dans l'élaboration de son projet. L'organisme aidera également la personne à monter son dossier de demande de subventions à l’Agefiph.

L'Agefiph, dans le cadre de sa mesure d'aide à la création d'activité :

  • participe à l'accompagnement du créateur par un prestataire spécialiste de la création d'entreprise, labellisé par l’Agefiph, avant et pendant la création ou la reprise d’une entreprise. Un suivi après la création peut également être proposé selon les besoins.
  • propose une trousse de 1re assurance comprenant trois garanties : multirisque professionnelle, prévoyance (accident, maladie) et santé (soins médicaux, dentaires et hospitalisation).
  • accorde une aide financière forfaitaire au démarrage de l'activité de 6000 € en complément d'un apport en fonds propres de 1500 €.

L’UPTIH (Union professionnelle des travailleurs indépendants handicapés) : du projet à  la création et au développement, un réseau au service des handipreneurs

Cette association, loi 1901 reconnue d’utilité publique, accompagne les personnes handicapées qui souhaitent créer ou développer une activité indépendante.

Elle anime le premier réseau d’handipreneurs afin de favoriser leurs échanges et porte leurs voix auprès des instances gouvernementales pour faire reconnaître leur apport à l’économie française.

Haut de page

Vient de paraître

Contacter
un conseiller en ligne

http://www.onisep.fr/ezrecommendation/request?productid=news&eventtype=consume&itemtypeid=2&itemid=438039&categorypath=/2/337951/337955/434234/