Masseur(se) kinésithérapeute

Des techniques et du doigté

Publication : décembre 2011

Le masseur(se) kinésithérapeute est un spécialiste des soins de rééducation et de réadaptation. Il (elle) intervient selon diverses techniques et suivant les pathologies. Il (elle) établit un bilan.

Vidéo sur onisepTV

Masseur(se) kinésithérapeute

 

Paroles de pro

Anne, kinésithérapeute en centre de rééducation.

La kinésithérapeute doit être forte dans sa tête.
« Ce qui m’intéressait, c’était le contact avec les malades. Au centre, j’ai découvert un métier passionnant. La douceur fait partie des nouvelles techniques de rééducation. La récupération complète reste rare. Je dois redonner espoir sans mentir, rester calme et précise dans les exercices souvent répétitifs. Les progrès des patients sont des bonheurs. Je dois me montrer rassurante, faire preuve de persévérance et être à l’écoute. »

 

Statistiques régionales en Pays de la Loire

Source : Région, DRJSCS-ARS et Carif-Oref - 2011

+ Combien de candidats pour combien de places ?

En 2010, pour le diplôme de Masseur(se) kinésithérapeute, le taux de sélectivité était de 40,6 candidats pour 1 place offerte.

+ Une profession assez féminisée, les 2/3 des inscrits sont des femmes.

+ En 2010, le taux de réussite au diplôme était de 99%.

 

Masseur kinésithérapeute : répartition par niveau de diplôme

+ Insertion : nature des contrats et taux de conformité au diplôme

Le type de contrat le plus fréquent la Profession libérale (81%) suivi du CDI (10%).

Pour l’ensemble des formations sanitaires, le taux des CDD est de 55%, celui des CDI de 24%.

Exercent-ils le métier pour lequel ils se sont formés ?

Sur 43 répondants, 43 exercent un emploi conforme à leur diplôme, soit un taux de conformité de 100%. Ce taux est élevé comparé aux autres secteurs d’activité.

Dans quel type d’établissements exercent-ils leur métier ?

79% des individus exercent dans les cabinets libéraux.
5% exercent où ils ont effectué un stage durant leur formation. 18% ont plusieurs employeurs.

Le saviez-vous ?

L’entrée à l’institut de formation est-elle accessible à partir des différentes séries de bacs ?
Non car les épreuves du concours portent sur le programme du bac S (biologie, physique, chimie). Statistiquement, le bac S est à privilégier (97%).

Haut de page

Recherche géolocalisée

Vient de paraître

Contacter
un conseiller en ligne