Cliquez
pour afficher
le menu
Têtiere mon industrie
Onisep.fr, l'info nationale et régionale sur les métiers et les formations
Accueil Des talents dans l'industrie Faire carrière dans l'industrie

Réussir dans l'industrie

publication : 7 mars 2017
Envisager de faire carrière dans l'industrie, c'est possible à tous les niveaux de qualification. Quel que soit son poste, travailler dans l'industrie permet d'évoluer vers de nouvelles fonctions, vers plus de responsabilités, vers l'encadrement ou encore vers l'international. L'industrie offre en effet de nombreuses perspectives en termes d'évolution et de mobilité. État des lieux.

Réussir dans l'industrie - illustration

À chaque poste son profil

Dans l'industrie, il existe des postes à tous les niveaux de qualification : du CAP (certificat d'aptitude professionnelle), bac pro, BTS (brevet de technicien supérieur), DUT (diplôme universitaire de technologie)jusqu'à bac+5 et plus pour les ingénieurs et les chercheurs. Jeunes ou seniors débutants ou expérimentés, profils généralistes ou spécialisés, hommes ou femmes, personnes valides ou en situation de handicap, les entreprises du secteur puisent dans tous les viviers de talents et dans tous les milieux sociaux et culturels.

Les CAP ou bac pro permettent d'accéder à des postes d'ouvriers, tandis que les titulaires de BTS ou DUT (bac+2) sont recrutés dans les industries technologiques. De plus en plus, les industriels misent sur les formations en alternance, qui concernent opérateurs, techniciens et ingénieurs. Des formations en apprentissage sont proposées sur tout le territoire par les CFAI (centres de formation d'apprentis de l'industrie) et les ITII (instituts des techniques d'ingénieur de l'industrie), en partenariat avec des écoles d'ingénieurs et des universités.

Mobilité interne et formation continue

Ouvrier, employé ou cadre, il est possible avec le temps pour chacun d'évoluer. Tous les emplois sont concernés par la progression du niveau des qualifications. Plus qu'ailleurs, les profils attendus dans l'industrie sont ceux de diplômés et les besoins en technicité sont en hausse.

L'heure est aussi à la validation des compétences acquises au fil de sa carrière. Le développement de compétences professionnelles nouvelles, via la formation continue, permet à chacun de progresser dans son métier, favorise la mobilité interne et accompagne les réorientations. Il ne faut donc pas hésiter à saisir les opportunités de formation tout au long de sa carrière afin de développer de nouveaux savoir-faire, ou essayer d'obtenir un titre, un diplôme ou un certificat de qualification professionnelle (CQP) qui permet de faire officiellement reconnaître ses compétences. Dans ce secteur, ces qualifications sont particulièrement importantes et reconnues.

  • Les CQP : un coup de pouce pour la carrière

Le certificat de qualification professionnelle est une certification spécifique créée et délivrée dans une branche professionnelle (entreprises d'un même secteur d'activité relevant d’un accord ou d'une convention collective).

Ce n'est pas un diplôme reconnu par l’Éducation nationale, mais il l'est par les professionnels du secteur concerné. Il permet de reconnaître des savoir-faire propres à un métier quand il n'existe pas de diplôme correspondant. Il peut s'obtenir via la formation en alternance ou la VAE (validation des acquis de l'expérience.

 

Imprimer

Haut de page

Vient de paraître

Pour
les professionnels