Imprimer Imprimer Imprimer Envoyer à un ami

L'industrie rythme ma journée

Publication : 22 mars 2018
Qu’y a-t-il de commun entre un smartphone, une paire de lunettes, une voiture, un bol de céréales, un cahier et un canapé ? De votre lever jusqu’à votre coucher, tous les objets que vous croisez durant la journée ont été fabriqués en série sur de gigantesques machines industrielles à partir de matières premières.

réveil matin

7h00 : l'heure du réveil !

Cette sonnerie, nous la devons aux... 

industries des télécommunications. Le smartphone qui sert de réveil a connu plusieurs étapes de fabrication. Produit à des millions d'exemplaires par des machines de grande précision qui ont élaboré sa coque en plastique, il intègre également des composants électroniques, produits par d'autres machines de haute précision. Des professionnels assemblent ensuite ces différents éléments sur une chaîne de montage pour en faire le téléphone portable que nous tenons entre nos mains.

lunettes

7h05 : ne pas oublier notre paire de lunettes 

Impossible d'y voir clair sans... 

les industries technologiques. Savez-vous que votre paire de lunettes est issue d'une industrie de haute précision ? Il faut fabriquer les branches, les montures, les petites pièces qui rendent les branches flexibles, les verres. Toutes ces opérations ne peuvent s'effectuer que grâce à des machines-outils qui usinent, polissent, soudent, assemblent toutes les pièces, comme celles d'un puzzle. Sans les industries mécaniques (qui produisent les bras articulés des robots de production) et électroniques (qui permettent de miniaturiser les appareils de précision), aucun de ces composants ne pourrait voir le jour.

bol de céréales

7h10 : il est temps de prendre le petit déjeuner.

Nous le devons à...

l'industrie agroalimentaire. À l'origine de tous les aliments présents aux différents repas de la journée (petit déjeuner, déjeuner, goûter et dîner) se trouvent des matières premières (issues de l'agriculture ou de l'élevage) qui ont été transformées en produits finis par des procédés industriels. Du yaourt aux biscuits, en passant par les céréales ou le plat préparé réchauffé au micro-ondes, il a d'abord fallu sélectionner les meilleurs ingrédients avant de leur faire subir diverses modifications en usine. Un moyen de leur ajouter des couleurs ou des goûts particuliers, mais aussi de les débarrasser de leurs éventuels microbes grâce à un contrôle de qualité drastique, et enfin de produire en très grande quantité, pour fournir toujours plus de foyers… et faire baisser les prix !

Jean

7h30 : l'heure de s'habiller.

De la tête aux pieds, notre look dépend des… 

industries textiles. Ce sont elles qui élaborent différentes fibres d'origine naturelle (coton, laine, soie) ou synthétique, c'est-à-dire obtenues par synthèse de produits chimiques. Ces fibres sont ensuite travaillées sur de grandes machines à tisser, fabriquant ainsi plusieurs mètres de tissus qui serviront à créer les vêtements selon des modèles bien précis et étudiés selon la marque et la saison (industrie de la mode). Toujours à l'aide de machines, des techniciens de production se chargent ensuite de découper, coudre, assembler tous les morceaux pour obtenir un T-shirt ou un pantalon. Les fibres textiles entrent également parfois dans la fabrication des chaussures, ou de certains vêtements de protection, comme ceux des pompiers par exemple, ou encore dans les tissus d'ameublement pour la maison (rideaux, draps, tapis…), jusqu'aux revêtements des sièges de voiture.

voiture

8h00 : départ pour le collège ou le lycée…

C'est là où on peut croiser...

l'industrie automobile. La voiture est essentiellement constituée d'acier. Dans les usines de fabrication, appelées aciéries, ce métal va être compressé par de gigantesques machines avant d'être tordu pour lui donner la forme voulue. Il servira à élaborer le toit, le capot ou les portières de la voiture. L'étape d'assemblage permet de constituer la carrosserie et l'ossature complète de la voiture. Vient ensuite l'étape du montage, la plus longue, qui permet d'installer le moteur, les vitres, le tableau de bord, les roues, les phares et les différentes options (GPS, ABS, boîte de vitesses automatique, etc.). La peinture, également appliquée sur les carrosseries par des robots, est elle-même issue d'usines chimiques qui lui donnent sa couleur et ses propriétés chimiques (antirouille, réfléchissante…).

livres

8h30 -17h30 : en classe, on consulte des manuels scolaires.

Nous le devons à...

l'industrie papetière. Comme pour tout objet en papier, la matière première qui a servi à élaborer votre cahier ou votre livre de classe est le bois. L'industrie papetière se charge de faire subir au bois les différentes étapes de traitement nécessaires à sa transformation en feuilles de papier, puis en un ensemble relié, quadrillé et prêt à l'emploi. Différentes actions chimiques et mécaniques sont nécessaires : chauffage, lavage, broyage des fibres afin de fabriquer une pâte (pâte à papier). Il faudra ensuite la sécher et la compresser dans de gros rouleaux pour la transformer en feuilles de papier après y avoir ajouté des colorants afin qu'on puisse imprimer ou écrire dessus. Les mêmes procédés sont utilisés pour fabriquer les cartons d'emballage des produits alimentaires ou les papiers peints qui tapissent votre maison…

canapé

18 h 00 : l'heure de la pause.

La pause est favorisée par... 

l'industrie de l'ameublement. Le canapé qui accueille vos soirées en famille a lui aussi nécessité des machines qui ont coupé les morceaux de bois (dos, accoudoirs…), les ont assemblés et ont utilisé comme matières premières des fibres textiles et du bois.

Haut de page

Vient de paraître