Sommaire du dossier

Accueil du dossier Mon enfant est en CAP en apprentissage Mon enfant est en bac pro en apprentissage

Mon enfant est apprenti/e

Mon enfant est en bac pro en apprentissage

publication : 9 novembre 2015
Votre enfant prépare un bac professionnel par apprentissage. Pour en savoir plus sur l’organisation de la formation, le travail en entreprise, l’alternance, le salaire… Voici nos réponses aux différentes questions que vous vous posez.

CFA (bac pro)

 

L'inscription en apprentissage

 

Mon enfant souhaite s’inscrire en CFA (centre de formation d'apprentis) quelles sont les démarches ?

 

Votre enfant souhaite s'inscrire en CFA (centre de formation d'apprentis), c'est à l'employeur de l'inscrire, même si le plus souvent c'est le futur apprenti qui fait la démarche.

Votre enfant doit contacter le CFA et s'y préinscrire avant même d'avoir trouvé une entreprise. Quand votre enfant aura signé un contrat avec un employeur, l'inscription sera considéré comme définitive. Il est conseillé de contacter les CFA et les employeurs dès le mois mars car les formations en CFA démarrent en général en septembre-octobre. N'hésitez pas à aller avec votre enfant aux journées portes ouvertes et à visiter plusieurs CFA.

 

À lire aussi sur onisep.fr

Ressources utiles sur le web

 

En cas de déménagement, quelles sont les démarches pour inscrire mon enfant apprenti dans un nouveau CFA (centre de formation d'apprentis) ?

 

Si vous déménagez en cours d'année, votre enfant devra trouver un nouveau CFA (centre de formation d'apprentis) et refaire des démarches d'inscription en accord avec son employeur. S'il doit changer d'employeur, il devra démissionner et signer un autre contrat avec un nouvel employeur.

 

Mon enfant apprenti peut-il changer de CFA (centre de formation d'apprentis) en cours de contrat d’apprentissage ?

 

Votre enfant apprenti peut changer de CFA (centre de formation d'apprentis) en cours de contrat d'apprentissage à condition d'avoir l'accord de l'employeur car ce dernier est responsable de son inscription en CFA. Il lui faudra au préalable s'assurer que le nouveau CFA dispose de places.

 

Si mon enfant n’obtient pas son bac professionnel, peut-il redoubler dans son CFA (centre de formation d'apprentis) ? Sous quelles conditions ?

 

En apprentissage, on ne parle pas de redoublement mais de prolongation ou allongement du contrat. Si votre enfant échoue à son examen de bac professionnel, il peut donc faire une année de prolongation en accord avec son employeur si ce dernier accepte. Sinon, il peut signer un nouveau contrat avec un nouvel employeur. En cas de nouvel échec, il ne pourrait pas demander une autre prolongation.

 

Ressources utiles sur le web

 

Mon enfant peut-il être renvoyé de son CFA (centre de formation d'apprentis) ?

 

Oui, votre enfant peut être renvoyé de son CFA (centre de formation d'apprentis), mais pas en raison de ses résultats scolaires. Seuls des motifs liés au comportement ou à l'absentéisme de votre enfant pourraient justifier une exclusion. De même, il doit y avoir une concertation avec l'employeur avant toute décision. S'il y a un désaccord, votre enfant ou son représentant légal peut solliciter une médiation à l'amiable du SAIA (service académique de l'inspection de l'apprentissage) du rectorat de l'académie.

 

À partir et jusqu’à quel âge mon enfant peut-il entrer en apprentissage ?

 

Votre enfant peut, en principe, entrer en apprentissage dès 16 ans jusqu’à 25 ans. Sinon, et à condition d’avoir effectué une classe de 3e, dès l’âge de 15 ans. Les personnes reconnues « travailleur handicapé » bénéficient d’une dérogation supprimant la limite d’âge supérieure. Il peut y avoir des situations exceptionnelles pour la signature d’un deuxième contrat d’apprentissage avec un autre employeur et cela même si la limite d’âge est dépassée : faillite de l’entreprise, si l’apprenti souhaite préparer un autre diplôme supérieur au diplôme qu’il a déjà obtenu.

 

À lire aussi sur onisep.fr

Ressources utiles sur le web

 

Mon enfant peut-il faire une formation en apprentissage à l'étranger ?

 

Votre enfant peut faire une formation en apprentissage à l'étranger si cette modalité de formation existe dans le pays d'accueil. Le programme Erasmus + permet aux apprentis de faire un séjour de deux semaines jusqu'à douze mois dans un pays européen, en travaillant dans une entreprise et en suivant des cours dans un centre de formation. C'est le CFA (centre de formation d'apprentis) qui pourra vous renseigner car c'est à lui de mettre en place le partenariat avec des organismes à l'étranger. L'apprenti devra avoir l'accord de l'employeur.

Pour d'autres possibilités de séjours, les centres d'information et d'orientation relais Europe vous renseigneront.

 

À lire aussi sur onisep.fr

 

Mon enfant apprenti passe en classe supérieure, doit-on le réinscrire pour l’année scolaire ou cela se fait-il automatiquement ?

 

Votre enfant apprenti passe en deuxième année de bac professionnel, l'inscription dans le même CFA est automatique. Il n'a donc pas de démarches à effectuer. Le contrat d'apprentissage qu'il a signé avec l'entreprise et le CFA est lié au diplôme visé, il est donc valable pour les trois années du bac professionnel.

Les aides financières dans le cadre de l'apprentissage

 

Quelles sont les aides financières et matérielles proposées à mon enfant apprenti ?

 

Votre enfant apprenti peut bénéficier d'aides financières et matérielles comme des réductions pour le transport, une participation aux frais de repas, une aide pour le premier équipement.

Les modalités d'attribution et les montants peuvent varier selon la formation et la région. Renseignez-vous auprès du CFA (centre de formation d'apprentis) ou du Conseil régional.

Si votre enfant a travaillé deux ans avant son entrée en apprentissage, il pourra bénéficier du RSA jeune (revenu de solidarité active) en plus de son salaire d'apprenti. La CAF (caisse d'allocations familiales) du département pourra vous renseigner sur les conditions d'accès au RSA ainsi que sur les modalités d'attribution de l'aide au logement.

 

Ressources utiles sur le web

 

Les frais de transport de mon enfant apprenti peuvent-ils être remboursés ? Par qui ?

 

Le statut d'apprenti de votre enfant lui permet de bénéficier des aides du Conseil régional. Il peut s'agir d'une réduction appliquée sur les titres de transport.

Pour toutes ces possibilités de remboursement, le CFA (centre de formation d'apprentis) pourra vous renseigner. Comme pour tout salarié, l'employeur est tenu de rembourser à hauteur de 50 % le trajet effectué en transport en commun par votre enfant apprenti.

Si votre enfant est obligé d'utiliser son véhicule, l'employeur peut lui rembourser les frais de carburant, ceci n'est pas une obligation mais les employeurs sont incités à le faire grâce à des allégements fiscaux.

 

Ressources utiles sur le web

 

Les frais de repas et d’hébergement de mon enfant apprenti sont-ils pris en charge ?

 

Au CFA (centre de formation d'apprentis), votre enfant apprenti peut bénéficier d'aides du Conseil régional pour les frais de repas et d'hébergement. Ces informations pratiques sont consultables sur les sites des Conseils régionaux. Pour l'hébergement, en plus des aides du Conseil régional, votre enfant a peut-être droit à une allocation personnalisée au logement : la CAF (caisse d'allocations familiales) de votre secteur pourra vous renseigner.

Lorsqu'il est en entreprise, votre enfant apprenti bénéficie des mêmes aides que les autres salariés (exemple : cantine, tickets restaurants...).

 

Ressources utiles sur le web

 

Nous rencontrons des problèmes financiers et ne pouvons pas payer la cantine de notre enfant apprenti. Qui peut nous aider au CFA (centre de formation d'apprentis) ?

 

Si vous rencontrez des problèmes financiers, la direction du CFA (centre de formation d'apprentis) sera votre interlocuteur privilégié, sans oublier le référent de votre enfant. Vous pourrez aussi demander à rencontrer l'assistant social du CFA (s'il y en a un) qui pourra apporter des solutions à la situation.

 

Mon enfant apprenti perdra-t-il les aides auxquelles il a droit s’il redouble ou se réoriente ?

 

En apprentissage, on ne parle pas de redoublement mais de prolongation ou allongement du contrat. Si votre enfant apprenti effectue une année supplémentaire pour valider son diplôme ou s'il change de formation tout en restant apprenti, il continuera de bénéficier des avantages liés à ce statut. S'il rejoint une formation en lycée, il perdra les aides accordées aux apprentis, mais il pourra demander les aides accordées aux lycéens. Il lui faudra pour cela prendre contact avec le lycée professionnel.

Suivre et aider mon enfant apprenti en cas de difficultés

 

Comment aider mon enfant apprenti dans sa formation ?

 

En tant que parents, vous pouvez aider votre enfant en le soutenant et en l'accompagnant dans sa formation. Lors des journées portes ouvertes et de l'inscription au CFA (centre de formation d'apprentis), faites connaissance avec l'équipe de direction et les formateurs afin de connaître le rôle de chacun.

Ainsi, si votre enfant rencontre des difficultés au sein du CFA ou de l'entreprise, vous saurez vers qui vous tourner. N'hésitez donc pas à rencontrer le formateur référent et le maître d'apprentissage.

 

À lire aussi sur onisep.fr

 

Quelles personnes peuvent guider mon enfant apprenti dans sa formation ?

 

Vous pouvez trouver des personnes pour guider votre enfant dans sa formation au CFA (centre de formation d'apprentis) : le formateur référent et, dans l'entreprise qui l'accueille, le tuteur (le maître d'apprentissage).

Il existe, dans certains CFA, un service de suivi des apprentis. D'autres CFA proposent les services d'un médiateur quand l'apprenti a des difficultés avec son employeur.

Les conseillers d'orientation-psychologues dans les CIO (centres d'information et d'orientation) peuvent également vous accompagner et chercher avec vous une solution si votre enfant rencontre des difficultés.

 

À lire aussi sur onisep.fr

Ressources utiles sur le web

 

Quels sont mes contacts pour un problème d’absence, de retard, de comportement de mon enfant apprenti ?

 

L'équipe administrative du CFA (centre de formation d'apprentis) pourra vous aider à régulariser la situation de votre enfant concernant ses retards ou absences. S'il s'agit d'un problème de comportement de votre enfant, il faudra en parler avec l'équipe pédagogique et le directeur.

Vous pouvez aussi solliciter des conseils auprès du SAIA (service académique de l'inspection de l'apprentissage), au sein du rectorat.

 

Ressources utiles sur le web

 

 

Que faire si mon enfant apprenti ne souhaite plus poursuivre sa formation ? Qui peut me donner des conseils ?

 

Des personnes peuvent guider votre enfant dans sa formation au CFA (centre de formation d'apprentis) : le formateur référent et, dans l'entreprise, le tuteur (le maître d'apprentissage).

Il existe, dans certains CFA, un service de suivi des apprentis (qui ressemble au service vie scolaire en collège et lycée). D'autres CFA proposent les services d'un médiateur lorsque l'apprenti a des difficultés avec son employeur.

Les conseillers d'orientation-psychologues dans les CIO (centres d'information et d'orientation) peuvent également vous accompagner et chercher avec vous une solution si votre enfant rencontre des difficultés.

 

À lire aussi sur onisep.fr

 

Que faire si mon enfant apprenti est victime d’un accident au CFA (centre de formation d'apprentis) ?

 

Si votre enfant apprenti est victime d'un accident au CFA (centre de formation d'apprentis), il s'agit dans ce cas d'un accident de travail. Il faut, dans les plus brefs délais, en informer l'employeur et faire constater l'état de santé de votre enfant par un médecin qui établira un certificat médical. De son côté, l'employeur doit déclarer l'accident de travail à la caisse d'assurance maladie et remettre au jeune un formulaire d'accident de travail.

Dans l'entreprise et au CFA, votre enfant a droit à la même protection que les autres salariés, il bénéficie de la législation sur les accidents du travail.

 

Ressources utiles sur le web

 

À qui parler de la santé de mon enfant apprenti au sein du CFA (centre de formation d'apprentis)? Quels sont mes contacts pour un problème médical ?

 

Vous pouvez parler de la santé de votre enfant à un personnel de santé qui peut être présent au CFA (centre de formation d'apprentis) : infirmière, médecin.... Votre enfant a les mêmes droits que tout salarié et peut rencontrer le médecin du travail. Une visite médicale lui sera proposée dans les deux mois suivant son embauche. Si votre enfant a moins de 18 ans ou s'il est reconnu travailleur handicapé, il devra passer cette visite avant d'être embauché pour vérifier son aptitude à exercer le métier envisagé. Un suivi médical sera assuré par le médecin du travail au moins une fois par an ou à la demande de l'apprenti.

 

Ressources utiles sur le web

 

En cas de difficultés, mon enfant apprenti peut-il changer d’employeur en cours de contrat ?

 

Votre enfant peut changer d'employeur en cours de formation. Il devra alors résilier son contrat d'apprentissage et trouver un autre employeur pour finir sa formation. Si votre enfant éprouve des difficultés pour trouver un autre employeur, il peut poursuivre sa formation au CFA (centre de formation d'apprentis) en tant que stagiaire de la formation professionnelle durant un an. Votre enfant aura ainsi plus de temps pour trouver une autre entreprise, et continuer à suivre les cours et faire des stages (non rémunérés), en attendant de signer un nouveau contrat

 

Ressources utiles sur le web

 

Mon enfant apprenti rencontre des difficultés avec son employeur, quelles sont les solutions ?

 

Si votre enfant rencontre des difficultés avec son employeur, il (ou son représentant légal s'il est mineur) peut évoquer le problème avec l'employeur et envisager des solutions. Certains CFA proposent les services d'un médiateur. L'inspection du travail peut éventuellement être sollicitée et servir de médiateur. Si le problème est plus grave, voire conflictuel (par exemple si l'employeur reproche à votre enfant apprenti une faute grave), il est possible de saisir le conseil des prud'hommes

 

Ressources utiles sur le web

Apprentissage et handicap

 

Mon enfant apprenti est handicapé, quelles aides et aménagements peuvent lui être proposés en apprentissage ?

 

Si votre enfant est reconnu travailleur handicapé, il a droit à des aides et aménagements (emploi du temps...), accordés au cas par cas.

Grâce au contrat d'apprentissage aménagé, il bénéficie de mesures spécifiques :

  • Prolongation possible d'un an de son contrat d'apprentissage
  • Pas de limite d'âge supérieure pour la signature
  • Possibilité de suivre les cours théoriques à distance ou dans un CFAS (centre de formation d'apprentis spécialisé)
  • Possibilité d'accompagnement spécifique en CFA (référent handicap CFA, CFA relais...)

L'AGEFIPH (association de gestion du fonds pour l'insertion professionnelle des handicapés) peut lui accorder une subvention (si le contrat dépasse 6 mois).

 

À lire aussi sur onisep.fr

Ressources utiles sur le web

 

L'organisation de la formation en apprentissage

 

Comment est organisée la formation de mon enfant apprenti ?

 

La formation de votre enfant apprenti se déroule pour une partie dans un CFA (centre de formation d'apprentis) et pour l'autre dans une entreprise. Par exemple, sur un mois, il passera une semaine au CFA et le reste du temps, en entreprise.

Au CFA, il suivra des cours d'enseignement général, technologique et professionnel correspondant au métier qu'il a choisi.

Il sera évalué dans les différents enseignements tout au long de l'année. Les examens auront lieu à la fin de la formation. En tant que salarié, l'apprenti bénéficie des congés payés. Les heures de cours au CFA sont considérées comme du temps de travail et sont rémunérées.

 

À lire aussi sur onisep.fr

Ressources utiles sur le web

 

Quelles sont les matières d’enseignement général enseignées dans le cadre d’un apprentissage ?

 

Au CFA (centre de formation d'apprentis), l'apprenti suit des enseignements généraux : français, histoire-géographie et éducation civique, mathématiques et sciences, langues vivantes, arts appliqués, éducation physique et sportive... Il y suit aussi des enseignements professionnels, c'est-à-dire des travaux pratiques en atelier ou en laboratoire dans le métier choisi. Le nombre d'heures d'enseignement général est à peu près équivalent à celui de l'enseignement professionnel.

 

À lire aussi sur onisep.fr

Ressources utiles sur le web

 

Combien y-a-t-il d’heures d’enseignement professionnel en apprentissage ?

 

Dans le cadre d'un apprentissage, en CAP comme en bac professionnel, le nombre d'heures d'enseignement technologique et professionnel est important. Cet enseignement représente environ la moitié de l'emploi du temps. Il se déroule sous forme de cours, de travaux pratiques et de travaux en atelier, en fonction de la spécialité du diplôme. L'apprenti apprendra les techniques et les gestes professionnels, à manipuler les outils spécifiques, en complément de ce qu'il aura appris en entreprise.

 

À lire aussi sur onisep.fr

Ressources utiles sur le web

 

Mon enfant apprenti a-t-il droit aux vacances scolaires ?

 

Non, votre enfant apprenti n'a pas le droit aux vacances scolaires car il n'a plus le statut d'élève. Néanmoins, en tant qu'apprenti et donc salarié, il bénéficie des mêmes congés que l'ensemble des personnels de l'entreprise, notamment cinq semaines de congés payés par an. L'employeur a le droit de décider de la période à laquelle l'apprenti peut prendre ses congés.

 

Mon enfant apprenti peut-il redoubler au CFA (centre de formation d'apprentis) ?

 

En apprentissage, on ne parle pas de redoublement mais de prolongation ou allongement du contrat. Si votre enfant apprenti doit refaire une année ou s'il a échoué à son examen pour la première fois, il peut donc faire une année supplémentaire.

Ainsi, il pourra :

  • Soit prolonger son contrat avec son employeur actuel si celui-ci est d'accord ;
  • Soit signer un nouveau contrat avec un autre employeur : dans ce cas, il devra conclure un nouveau contrat d'apprentissage.

La prolongation d'un an de son contrat ne lui sera offerte qu'une seule fois.

 

Ressources utiles sur le web

 

Faut-il fournir un certificat médical à chaque fois que mon enfant apprenti est malade ?

 

Si votre enfant apprenti s'absente pour des raisons de maladie, il doit obligatoirement fournir un certificat d'arrêt de travail. Un simple certificat médical n'est pas considéré comme un justificatif. Comme tout salarié, l'apprenti en arrêt de travail doit en informer son employeur et la CPAM ( caisse primaire d'assurance maladie) dans les 48 heures à l'aide du document que lui aura remis le médecin. Si l'arrêt de travail concerne une période de formation au CFA (centre de formation d'apprentis), une copie doit également être transmise au CFA.

 

Ressources utiles sur le web

 

Qu’est-ce qu’un ENT (espace numérique de travail) ?

 

Un espace numérique de travail (ENT), accessible par internet, permet aux élèves, aux parents et aux personnels enseignants et non enseignants, d'avoir accès à des services numériques qui leurs sont destinés.

Avec l'ENT, vous pouvez obtenir des informations sur l'établissement : les horaires et les emplois du temps, la restauration, l'internat, les dates de conseil de classe...

Vous pouvez également consulter les informations concernant votre enfant : le cahier de texte pour y trouver les activités menées en classe ainsi que les travaux ou devoirs à faire à la maison. Vous y trouverez aussi les notes, les absences et les retards de votre enfant.

Pour se connecter, un mot de passe et un identifiant sont distribués à la rentrée scolaire par l'établissement.

 

À lire aussi sur onisep.fr

Ressources utiles sur le web

Le contrat d'apprentissage

 

Qu’est-ce qu’un contrat d’apprentissage ?

 

Le contrat d'apprentissage est un contrat de travail signé entre l'employeur et le jeune (ou ses représentants légaux s'il est mineur), et ensuite visé par le CFA (centre de formation d'apprentis). Depuis 2014, l'apprenti peut signer un contrat pour une période déterminée ou pour une période indéterminée (cas très rare). Le contrat devra être vérifié et enregistré par un organisme comme la Chambre de métiers, la Chambre de commerce ou la Chambre d'agriculture. Ce document doit mentionner le diplôme préparé ainsi que le nom et le prénom du maître d'apprentissage.

 

À lire aussi sur onisep.fr

Ressources utiles sur le web

 

Mon enfant mineur peut-il signer un contrat d’apprentissage ?

 

Le contrat d'apprentissage est un contrat de travail écrit. Il est signé par l'apprenti s'il est majeur ou par ses parents (ou son représentant légal) s'il est mineur, par l'employeur et le CFA (centre de formation d'apprentis)

Il concerne tous les employeurs et les jeunes de 16 à moins de 25 ans. Il est préférable que la signature du contrat ait lieu entre le 1er juin et le 30 novembre pour la rentrée du mois de septembre.

Si votre enfant est âgé de 15 ans, vous pourrez signer un contrat d'apprentissage à condition qu'il ait effectué sa classe de 3e.

 

À lire aussi sur onisep.fr

Ressources utiles sur le web

 

Existe-t-il une période d’essai dans le cadre du contrat d’apprentissage ?

 

Il n'existe pas à proprement parler de période d'essai mais une période de deux mois durant laquelle le contrat peut être rompu librement de part et d'autre, ceci sans indemnités. Au-delà des deux mois, si la rupture est imposée au jeune et qu'il conteste celle-ci, le conseil des prud'hommes pourra être saisi

 

À lire aussi sur onisep.fr

Ressources utiles sur le web

 

Comment trouver un employeur pour entrer en apprentissage ? Qui peut aider mon enfant ?

 

Pour trouver un employeur, pourquoi ne pas commencer par interroger les personnes de votre entourage personnel et professionnel ? Les Chambres de commerce et de l'industrie, les Chambres de métiers et de l'artisanat et les Chambres d'agriculture peuvent mettre votre enfant en contact avec des entreprises. Pôle emploi propose des offres de contrats d'apprentissage. Les CFA (centres de formation d'apprentis) peuvent éventuellement mettre votre enfant en contact avec un ou plusieurs employeurs. Attention, l'inscription définitive au CFA est liée à la signature du contrat d'apprentissage avec l'entreprise.

 

À lire aussi sur onisep.fr

 

Combien de temps dure l’apprentissage pour un bac professionnel ?

 

L'apprentissage en bac professionnel dure trois ans si votre enfant sort de 3e, deux ans s'il sort d'un CAP. Si l'apprenti envisage de préparer un autre diplôme dans le cadre de l'apprentissage, la durée pourra être prolongée à condition de signer un nouveau contrat.

 

À lire aussi sur onisep.fr

Ressources utiles sur le web

 

Mon enfant peut-il signer un contrat d’apprentissage à n’importe quelle période ?

 

Votre enfant doit signer son contrat entre le 1er juin et le 30 novembre pour une formation débutant en septembre. S i l'écart entre la signature du contrat et le début des cours au CFA (centre de formation d'apprentis) est de plus de trois mois, votre enfant devra obtenir une dérogation du recteur. Les formations en CFA débutant majoritairement aux alentours de septembre/octobre, il est vivement conseillé à votre enfant de commencer ses recherches de CFA et d'employeur vers le mois de mars pour signer un contrat à partir de juin/juillet, en général.

 

Ressources utiles sur le web

 

En apprentissage, quelle est la durée du temps de travail par semaine ?

 

Le contrat d'apprentissage est un contrat de travail. Comme tout salarié, l'apprenti travaille 35 heures par semaine sauf exception dans certains secteurs (exemple : restauration avec un temps de travail aux environs de 38 heures). Le temps passé au CFA (centre de formation d'apprentis) est compris dans les 35 heures de travail. Ainsi, si l'apprenti suit 10 heures de cours au CFA, il ne travaillera plus que 25 heures en entreprise. Votre enfant alternera donc des semaines en cours et des semaines en entreprise : on parle de "formation par alternance". Les congés payés sont de cinq semaines.

 

À lire aussi sur onisep.fr

Ressources utiles sur le web

 

Que doit faire mon enfant en cas d’arrêt de travail ?

 

En cas d'arrêt de travail, votre enfant doit, comme tout salarié, en informer très rapidement la caisse d'assurance maladie dont il dépend. Il doit aussi, dans les 48 heures, donner à son employeur le volet de l'arrêt de travail que lui a remis le médecin.

 

À lire aussi sur onisep.fr

Ressources utiles sur le web

 

Existe-t-il des conditions de nationalité pour signer un contrat d’apprentissage ?

 

Si votre enfant est originaire d'un pays de l'Union européenne, il peut entrer en apprentissage sans formalités particulières.

Pour les autres pays, vous et votre enfant devez avoir un titre de séjour pour être autorisés à signer un contrat de travail.

 

Ressources utiles sur le web

L'orientation et la poursuite d'études après un apprentissage

 

Mon enfant est apprenti en bac professionnel peut-il se réorienter vers une filière générale ou technologique ?

 

La préparation d'un bac général ou technologique ne peut avoir lieu que sous statut scolaire au sein d'un lycée. Ceci impliquerait à votre enfant de quitter l'apprentissage. Votre enfant devra réunir les conditions de niveau scolaire pour pouvoir préparer un bac technologique et plus encore s'il souhaite préparer un bac général. L'inscription au lycée n'est pas automatique : avant de l'envisager, il faut vous renseigner sur les possibilités de réorientations, les dates, les démarches à effectuer. Nous vous conseillons de rencontrer un conseiller d'orientation-psychologue dans le centre d'information et d'orientation le plus proche de chez vous pour bénéficier d'un accompagnement personnalisé.

 

À lire aussi sur onisep.fr

Ressources utiles sur le web

 

En fin de première année de bac professionnel par apprentissage, mon enfant peut-il changer de spécialité ?

 

Oui, votre enfant peut changer de domaine de formation mais le contrat signé entre votre enfant et l'entreprise est rattaché à sa spécialité de bac professionnel. S'il se rend compte qu'il s'est trompé de diplôme, il devra résilier le contrat avec son entreprise et en signer un nouveau qui sera rattaché à la nouvelle formation. Il est conseillé de vous faire aider par le CFA (centre de formation d'apprentis). Votre enfant a aussi la possibilité de rencontrer un conseiller d'orientation-psychologue dans un centre d'information et d'orientation proche de son domicile.

 

À lire aussi sur onisep.fr

 

En CFA comment se décide le passage en classe supérieure ?

 

Le passage en deuxième et troisième année de bac professionnel se décide lors d'une réunion qui permet à l'ensemble des formateurs de faire un bilan sur les acquis de l'apprenti et sur le déroulement de sa formation. Ce bilan est également transmis à la famille et au maître d'apprentissage.

 

Avec son bac professionnel, mon enfant apprenti peut-il faire un BTS (brevet de technicien supérieur) ou un DUT (diplôme universitaire de technologie)?

 

Oui c'est possible, et s'il obtient une mention bien ou très Bien à son bac professionnel, il pourra être admis de droit dans un BTS (brevet de technicien supérieur) du même domaine. Ce diplôme se prépare en deux ans soit par apprentissage, soit sous statut scolaire. Être sélectionné en DUT (diplôme universitaire de technologie) n'est pas impossible mais cette formation ne compte qu'un nombre très faible de bacheliers professionnels car elle est plus théorique.

Dans tous les cas, pour pouvoir poursuivre des études en lycée pour préparer un BTS, il devra utiliser la procédure spécifique "Admission post-bac". S'il souhaite préparer un BTS en apprentissage, il devra trouver une entreprise et signer un contrat d'apprentissage. Certains BTS préparés en apprentissage supposent une saisie sur "Admission post-bac".

 

À lire aussi sur onisep.fr

Ressources utiles sur le web

 

Quelles sont les poursuites d’études possibles avec un bac professionnel ?

 

Un quart des bacheliers professionnels poursuit des études, principalement en BTS (brevet de technicien supérieur) en deux ans ou un DMA (diplôme des métiers d'art). Près de 10 % des bacheliers professionnels suivent une formation en un an. D'autres optent pour une école spécialisée, elles sont souvent accessibles par voie de concours. Quelques rares classes préparatoires accueillent et préparent les bacheliers professionnels, généralement en trois ans, pour l'entrée dans des écoles d'ingénieurs ou des écoles de commerce. Enfin l'université est possible mais c'est une voie risquée pour les bacheliers professionnels.

 

À lire aussi sur onisep.fr

Ressources utiles sur le web

 

Qu’est-ce que la procédure APB (admission post-bac) ?

 

La procédure APB (admission post-bac) est l'étape incontournable à la formulation des vœux de poursuite d'études dans l'enseignement supérieur en France. Cette procédure repose sur le site www.admission-postbac.fr qui permet à tous les élèves inscrits en Terminale de faire leurs demandes dans la majorité des formations. La procédure se déroule en plusieurs étapes :

  • Saisie des candidatures entre mi-janvier et mi-mars
  • Validation des vœux jusqu'à début avril
  • Classement des vœux jusqu'à fin mai
  • Phase d'admission de début juin à mi-juillet
  • Phase d'inscription dans le futur établissement à partir de début juillet

Consultez le calendrier disponible sur onisep.fr pour les dates exactes.

 

À lire aussi sur onisep.fr

Ressources utiles sur le web

Les examens et diplômes de l'apprentissage

 

Le CAP est-il obligatoire pour entrer en bac professionnel en apprentissage ?

 

Non, le CAP n'est pas obligatoire pour entrer en bac professionnel en apprentissage. Votre enfant peut préparer un bac professionnel en trois ans après une classe de 3e, il entrera alors en seconde professionnelle. S'il est déjà titulaire d'un CAP, il peut entrer directement en 1re professionnelle d'un bac professionnel du même domaine : il ne fera donc que deux ans pour valider son bac professionnel.

 

À lire aussi sur onisep.fr

Ressources utiles sur le web

 

Mon enfant apprenti est en bac professionnel, peut-il ou doit-il passer un diplôme intermédiaire (CAP ou BEP) ?

 

Au cours des trois années de préparation au bac professionnel, votre enfant apprenti passera les épreuves d'un diplôme intermédiaire (CAP et/ou BEP) au cours de sa deuxième année. L'obtention de ce diplôme intermédiaire n'est pas obligatoire pour obtenir le bac professionnel. Toutefois, il permet aux apprentis de connaître les compétences professionnelles qu'ils ont acquises. Cela va aussi leur permettre de mieux s'insérer dans la vie active grâce à un diplôme reconnu.

 

À lire aussi sur onisep.fr

Ressources utiles sur le web

 

Comment s’organisent les examens du bac professionnel préparé par apprentissage ?

 

L'examen du bac professionnel est composé de douze et seize unités ou épreuves, dont une facultative. Si votre enfant a déjà un autre diplôme, il peut être dispensé de certaines épreuves.

En général, les épreuves sont organisées en une seule fois, à la fin de la formation. Toutefois, certaines épreuves peuvent être passées en cours de formation lorsque le CFA (centre de formation d'apprentis) y est habilité.

Pour réussir l'examen, votre enfant doit avoir au minimum 10/20 de moyenne générale. Si ce n'est pas le cas, et sous certaines conditions, il pourra passer une épreuve de rattrapage.

 

Ressources utiles sur le web

 

Mon enfant apprenti passe son examen, quelles sont les conditions et les dates à retenir ?

 

Comme tous les candidats à l'examen, quelle que soit leur spécialité, votre enfant passera les épreuves écrites d'enseignement général fin juin. Les candidats aux examens reçoivent leur convocation par leur établissement, environ trois semaines avant le début des épreuves. Le centre d'examens et le matériel autorisé y sont précisés.

Lors de l'examen, le candidat présente sa convocation et une pièce d'identité en cours de validité avec sa photographie.

 

Ressources utiles sur le web

 

Où peut-on trouver les dates d’examen et les résultats des bacs professionnels en apprentissage ?

 

Pour être informé des dates et des résultats des examens qui concernent votre enfant, le plus simple est de vous rapprocher de votre CFA (centre de formation d'apprentis). Les épreuves se déroulent généralement à la fin de la troisième année du bac professionnel.

Vous pouvez également consulter le site internet du rectorat de votre académie 

 

À lire aussi sur onisep.fr

Ressources utiles sur le web

 

Qui doit inscrire mon enfant apprenti à l’examen préparé ?

 

Selon la loi, c'est l'employeur de votre enfant apprenti qui doit l'inscrire à l'examen et lui permettre de participer aux épreuves du diplôme prévu dans son contrat.

Mais, en règle générale, c'est le CFA (centre de formation d'apprentis) qui s'occupe des inscriptions à l'examen de ses apprentis.

 

À lire aussi sur onisep.fr

Ressources utiles sur le web

 

Mon enfant apprenti a-t-il droit à des congés pour préparer et passer ses examens ?

Oui, votre enfant apprenti a droit à un congé de cinq jours ouvrables rémunérés pour préparer son examen. Ce congé doit être pris pendant le mois qui précède les épreuves.

 

Mon enfant apprenti n’a pas eu son bac professionnel, peut-il redoubler et le repasser ?

 

En apprentissage, on ne parle pas de redoublement mais de prolongation ou allongement du contrat. Si votre enfant apprenti a échoué à l'examen pour la première fois, il peut faire une année supplémentaire et repasser son examen.

Ainsi, il pourra :

  • Soit prolonger son contrat avec son employeur actuel si celui-ci est d'accord ;
  • Soit signer un nouveau contrat avec un autre employeur : dans ce cas, il devra conclure un nouveau contrat d'apprentissage.

La prolongation d'un an de son contrat ne lui sera offerte qu'une seule fois ; s'il échoue à nouveau à son examen, il ne pourra plus prolonger son contrat.

 

Ressources utiles sur le web

 

Que faire si mon enfant apprenti n’a pas obtenu son bac professionnel ?

 

Si votre enfant n'a pas obtenu son bac professionnel, il peut repasser l'examen. S'il a validé le diplôme intermédiaire (CAP-BEP), il est qualifié et peut choisir d'intégrer le marché du travail. Il peut alors se rapprocher de la mission locale qui peut l'accompagner dans sa démarche de recherche (atelier CV, préparation à l'entretien d'embauche).

Il peut aussi contacter le CAD (Centre d'aide à la décision) de la Chambre des métiers ou Pôle emploi. S'il souhaite changer d'orientation, c'est souvent possible : un entretien approfondi avec un conseiller d'orientation-psychologue dans un CIO (Centre d'information et d'orientation) est vivement conseillé.

 

À lire aussi sur onisep.fr

Ressources utiles sur le web

 

Après avoir obtenu son bac professionnel, mon enfant apprenti n’a pas pu s’inscrire dans un établissement, que peut-il faire ?

 

Si votre enfant a obtenu son bac professionnel et qu'il souhaite continuer une formation en apprentissage, il va devoir s'inscrire à nouveau dans un CFA (centre de formation d'apprentis) et chercher un nouvel employeur correspondant au diplôme qu'il veut préparer. Il peut aussi envisager de réintégrer un lycée professionnel.

Pour l'accompagner dans ses démarches, votre enfant peut rencontrer un conseiller d'orientation-psychologue dans un CIO (Centre d'information et d'orientation).

Il peut aussi se rapprocher d'un CAD (centre d'aide à la décision) d'une Chambre des métiers ou bien encore d'une mission locale pour l'aider dans ses démarches.

 

À lire aussi sur onisep.fr

Ressources utiles sur le web

Trouver un emploi après son apprentissage

 

Mon enfant peut-il être embauché par son employeur une fois son bac professionnel obtenu ?

 

Une fois son bac professionnel obtenu, votre enfant peut être embauché par son employeur, il n'aura dans ce cas, pas de période d'essai à effectuer. Depuis 2014, un apprenti peut se faire embaucher en CDI (contrat à durée indéterminée). Dans ce cas, il suivra une formation en contrat d'apprentissage appelé "Période d'apprentissage", tout en étant salarié de l'entreprise en CDI. La durée de l'apprentissage est alors prise en compte pour l'ancienneté dans l'entreprise.

 

À lire aussi sur onisep.fr

 

Mon enfant a moins de 18 ans, peut-il signer un contrat de travail ?

 

Votre enfant âgé de moins de 18 ans peut signer un contrat de travail à condition d'avoir plus de 16 ans et d'avoir votre accord parental pour travailler. Attention ! Le temps de travail subit des aménagements liés à l'âge : par exemple, votre enfant ne pourra pas travailler entre 22 heures et 6 heures sauf avec une dérogation de l'inspection du travail dans des secteurs comme le commerce, la restauration, l'hôtellerie, les métiers de bouche (boulangerie, pâtisserie)... Dans tous les cas de figure, l'employeur ne peut faire travailler votre enfant de moins de 18 ans plus de 4 h 30 sans lui accorder une pause de 30 minutes minimum.

 

Une fois terminée sa formation en apprentissage, mon enfant peut-il créer une entreprise ?

 

Oui cela est possible, votre enfant trouvera à Pôle emploi des aides sous forme de conseils personnalisés et d'ateliers pratiques qui l'aideront à créer son entreprise.

D'autres organismes spécialisés comme l'APCE (agence pour la création d'entreprises), les CCI (chambres de commerce et de l'industrie), les chambres des métiers... peuvent l'accompagner également dans ses démarches.

 

À lire aussi sur onisep.fr

 

Quels sont les différents types de contrats de travail ?

 

Les différents types de contrats de travail sont :

  • Le CDI (contrat de travail à durée indéterminée),
  • Le CDD (contrat de travail à durée déterminée),
  • Et le CTT (contrat de travail temporaire).

En principe, l'embauche en CDI est la règle. Un emploi en CDD ne peut dépasser une période de dix-huit mois sauf exceptions (par exemple pour le remplacement d'un salarié en absence de longue durée ou d'un chef d'entreprise). Le contrat de travail temporaire lie le salarié à une entreprise de travail temporaire : comme le CDD, il prévoit une indemnité de fin de contrat (10% du salaire) à condition de ne pas avoir été interrompu prématurément.

 

À lire aussi sur onisep.fr

Ressources utiles sur le web

 

Mon enfant peut-il bénéficier d’aides lors de sa recherche d’emploi, si oui lesquelles ?

 

Différentes aides financières peuvent être proposées à votre enfant.

Depuis 2016, l'aide à la recherche du premier emploi (ARPE) est une aide de l'Éducation nationale. Son montant est de 200 euros, pour les titulaires de CAP et de bac pro, qu'ils aient été élèves ou apprentis. La demande doit être effectuée dans les quatre mois qui suivent la réussite à l'examen, en remplissant un formulaire en ligne. Il est conseillé de s'inscrire sur ce site au plus tôt, car des démarches sont à effectuer
D'autres aides sont proposées par Pôle Emploi, dans ce cas votre enfant doit y être inscrit, et certaines conditions sont à remplir pour pouvoir bénéficier :

  • De l'aide à la mobilité qui peut prendre en charge tout ou une partie des frais de déplacement, de repas et d'hébergement.
  • Du service complémentaire d'aide à la mobilité : votre enfant peut bénéficier d'un hébergement dans une famille d'accueil dans toute la France grâce au réseau SAM (Solidarité, Accueil, Mobilité) qui est une association loi 1901.

Il profitera ainsi des services d'aide à la recherche d'emploi (offres d'emploi, contacts employeurs, ateliers de techniques de recherche d'emploi, conseils personnalisés). Il pourra recevoir les indemnités chômage auxquelles il a droit après sa période d'apprentissage s'il a travaillé pendant quatre mois minimum.

Ses frais divers (transport long trajet, restauration...) liés à une recherche d'emploi peuvent être pris en charge dans le cadre de l'aide à la mobilité mise en place par Pôle emploi.

 

À lire aussi sur onisep.fr

Ressources utiles sur le web

 

Mon enfant a-t-il droit au chômage s’il ne trouve pas de travail après son apprentissage ?

 

Oui, votre enfant aura droit au chômage après son apprentissage. Pour cela, il devra s'inscrire à pôle emploi comme demandeur d'emploi et remplir certaines conditions : avoir cotisé assez de temps (au moins quatre mois), respecter les rendez-vous posés par le conseiller de pôle emploi et répondre à ses convocations, être actif dans sa recherche d'emploi ou de création/reprise d'entreprise.

 

Ressources utiles sur le web

Imprimer

À lire aussi

Haut de page

Vient de paraître

Pour
les professionnels

Accueil Toute l'actu nationale

monorientationenligne.fr