Sommaire du dossier

Mon enfant est au lycée

Mon enfant est en seconde

publication : 16 novembre 2015
L’entrée en seconde est un moment important dans la scolarité de votre enfant. Enseignements d’exploration, rythme de travail plus soutenu, nouvelles exigences, changement d’environnement… Nos réponses à vos interrogations dans ce dossier.

Enfant 2nde

 

L'inscription au lycée

 

Quelles sont les démarches à effectuer pour inscrire mon enfant en seconde dans un lycée public ?

 

Pour inscrire votre enfant dans un lycée public, vous devez simplement remplir les documents qui vous sont remis par le collège

Dans l'enseignement public, vous devez l'inscrire dans l'établissement indiqué sur l'avis d'affectation adressé aux familles. En principe, votre enfant intègre le lycée de son secteur. Cependant, les parents qui le souhaitent peuvent demander une dérogation pour demander un lycée différent de celui de son secteur ou l'inscrire dans un établissement privé.

Si votre enfant fréquente un collège privé, signalez votre souhait au directeur qui vous remettra les documents nécessaires.

 

À lire aussi sur onisep.fr

Ressources utiles sur le web

 

Quelles sont les démarches à effectuer pour inscrire mon enfant en seconde dans un lycée privé ?

 

Pour inscrire votre enfant dans un lycée privé, vous devez contacter directement le lycée souhaité qui vous indiquera la procédure à suivre. Pour certains lycées, la démarche est à entreprendre dès le premier trimestre de la classe de 3e.

 

À lire aussi sur onisep.fr

Ressources utiles sur le web

 

Puis-je inscrire mon enfant dans le lycée de mon choix ?

 

Dans l'enseignement public, une place est garantie à votre enfant dans le lycée du secteur géographique lié à votre domicile. Si vous souhaitez l'inscrire dans un autre établissement, vous devez faire une demande de dérogation.

Cette demande pourra aboutir si votre enfant souffre d'un handicap, s'il bénéficie d'une prise en charge médicale près du lycée demandé, s'il est boursier au mérite ou sur critères sociaux, si l'un de ses frères et sœurs est scolarisé dans ce lycée. D'autres cas pourront donner lieu à dérogation.

Si vous demandez un lycée privé, c'est le directeur de l'établissement qui décidera au vu du dossier de votre enfant.

 

À lire aussi sur onisep.fr

Ressources utiles sur le web

 

Entrée en seconde : peut-on passer du privé au public ?

 

Si votre enfant est scolarisé dans un établissement privé sous contrat, vous pouvez l'inscrire dans l'établissement public du secteur géographique lié à votre domicile.

Vous devez signaler votre souhait au directeur du collège privé, si possible dans le courant du deuxième trimestre et vous assurez qu'il a fait les démarches nécessaires.

 

Ressources utiles sur le web

Les aides financières à la scolarité

 

Quelles sont les aides à la scolarité en lycée ?

 

En fonction de votre situation, vous pouvez recevoir  :

  • La bourse nationale de lycée
  • L'allocation de rentrée scolaire (sauf si votre enfant est redoublant)
  • La prime à l'internat, si votre enfant est interne au lycée
  • La bourse au mérite pour les élèves boursiers ayant obtenu la mention bien ou très bien au diplôme national du brevet
  • Le fonds social lycéen (aide exceptionnelle pour faire face aux dépenses liées à la scolarité et à la vie scolaire)
  • Le fonds social pour les cantines (aide pour payer la cantine)

Le collège ou le lycée pourront vous renseigner sur toutes ces aides.

 

À lire aussi sur onisep.fr

Ressources utiles sur le web

 

L'organisation de la scolarité et la vie au lycée

 

L’entrée en seconde : qu’est-ce qui change par rapport à la classe de 3e ?

 

Les changements sont moins importants lors du passage de 3e en seconde que lors du passage du CM2 en 6e. Néanmoins, l'arrivée au lycée induit un changement d'environnement et la nécessité pour votre enfant de se créer de nouveaux repères : s'habituer à un établissement souvent plus grand, se familiariser avec un nouveau règlement intérieur, avec de nouveaux camarades...

Des changements existent également au niveau des enseignements et des conditions de travail : nouvelles matières, rythme de travail plus soutenu, nouvelles exigences, nécessité d'être plus autonome.

Il est donc normal que votre enfant ait besoin d'une période d'adaptation qui peut être plus ou moins longue.

 

Qui sont les interlocuteurs de mon enfant et de sa famille au lycée?

 

Votre interlocuteur privilégié sera le professeur principal de votre enfant. Ce professeur est chargé du suivi de la scolarité et de l'orientation des élèves de sa classe, en plus de l'enseignement de sa matière. Il fait le lien avec les autres professeurs et les parents, ce qui lui permet de suivre la scolarité de votre enfant.

Selon vos besoins, vous pourrez aussi rencontrer d'autres interlocuteurs : les différents professeurs de votre enfant, le CPE (conseiller principal d'éducation), l'infirmier, l'assistant de service social, le conseiller d'orientation-psychologue.

Le proviseur et le proviseur adjoint rencontrent et échangent régulièrement avec les familles.

 

À lire aussi sur onisep.fr

Ressources utiles sur le web

 

Comment être informé de ce qui se passe au lycée ?

 

Pour être informé de ce qui se passe au lycée, il est avant tout très important d'assister aux réunions organisées par le lycée

Vous devez consulter le carnet de liaison ou de correspondance de votre enfant qui contient le règlement intérieur du lycée, les modifications d'emploi du temps, réunions, sorties...

Vous recevrez à la fin de chaque trimestre le bulletin scolaire qui vous permet de suivre les résultats de votre enfant.

Si le lycée de votre enfant est équipé d'un l' ENT (espace numérique de travail), vous pouvez y consulter les notes obtenues par votre enfant et des informations sur le lycée (horaires, restauration, activités, emploi du temps, dates de conseil de classe, des différentes réunions...). L'ENT est accessible de chez vous si vous disposez d'un ordinateur et d'une connexion internet.

 

Y-a-t-il obligation scolaire si mon enfant à plus de 16 ans ?

 

En France, l'instruction est obligatoire de 6 à 16 ans pour tous les enfants. D'un point de vue strictement légal, si votre enfant a plus de 16 ans, il n'a plus d'obligation scolaire mais il est fortement conseillé aux enfants de poursuivre leur scolarité. Il sera alors soumis au règlement intérieur du lycée. Il devra être assidu, c'est-à-dire présent, être à l'heure, suivre tous les cours et ne pas en partir en avance. Vous serez informé par le lycée de ses éventuelles absences et retards.

 

Comment mon enfant peut-il s’impliquer dans la vie du lycée ?

 

Votre enfant peut s'impliquer dans la vie de son lycée :

  • En se faisant élire délégué de classe : il sera ainsi le porte-parole de sa classe auprès des enseignants et participera aux conseils de classe
  • En adhérant à la Maison des lycéens : il participera à l'organisation de projets sportifs, culturels et humanitaires
  • En se faisant élire au CVL (conseil des délégués pour la vie lycéenne) : il pourra ainsi être consulté et faire des propositions sur toutes les questions liées à l'organisation des études et du temps scolaire, au règlement intérieur du lycée, aux activités périscolaires, à la cantine, etc.

En dehors du lycée, votre enfant peut également se faire élire au CAVL (conseil académique de la vie lycéenne) ou au CNVL (conseil national de la vie lycéenne).

 

À lire aussi sur onisep.fr

Ressources utiles sur le web

 

 

Quelles sont les matières et les horaires en seconde ?

 

Les matières enseignées en seconde sont les suivante  : Neuf enseignements communs obligatoires : Français (4 h), Histoire-géographie (3 h), deux langues vivantes étrangères (5 h 30 pour l'ensemble), Mathématiques (4 h), Physique-chimie (3 h), Sciences de la vie et de la Terre (1 h 30), Éducation physique et sportive (2 h), Enseignement moral et civique (30 mn). À cela s'ajoutent le plus souvent, deux enseignements d'exploration d'1 h 30 chacun, un enseignement facultatif (3 h) et 2 heures d'accompagnement personnalisé.

 

À lire aussi sur onisep.fr

Ressources utiles sur le web

 

 

À quoi servent les enseignements d’exploration ?

 

Les enseignements d'exploration permettent à votre enfant de découvrir de nouvelles disciplines. Ces enseignements l'aideront également à choisir sa voie en classe de 1re en lui faisant découvrir les connaissances et les méthodes utilisées dans certains secteurs d'activité. Ils ne servent pas à se pré-orienter dès la seconde : votre enfant pourra accéder à n'importe quelle classe de 1re quels que soient les enseignements d'exploration suivis en seconde.

 

À lire aussi sur onisep.fr

Ressources utiles sur le web

 

Qu’est-ce que l’accompagnement personnalisé ?

 

L'accompagnement personnalisé est un temps d'enseignement de 2 heures par semaine, intégré dans l'emploi du temps, de la seconde à la terminale. L'objectif est d'aider les élèves à progresser. Votre enfant se verra proposer des activités selon ses besoins et ses attentes : soutien scolaire, approfondissement d'un point de cours, aide méthodologique et préparation de l'orientation. En classe de 1re, l'accent est mis sur l'acquisition des connaissances propres à chaque série de bac et sur une sensibilisation à la procédure d'accès à l'enseignement supérieur via le portail APB (admission post bac). L'accompagnement personnalisé est assuré par un professeur de la classe.

 

Ressources utiles sur le web

 

Qu’est-ce que le tutorat ?

 

Le tutorat est un suivi personnalisé d'un élève par un enseignant, un documentaliste ou un conseiller principal d'éducation. Le tuteur accompagne l'élève dans l'élaboration de son parcours de formation et d'orientation. Il le guide vers les personnes et les ressources disponibles, tant internes qu'externes à l'établissement, et l'aide à s'informer sur les poursuites d'études. Le rôle du tuteur est de créer les conditions qui permettront à l'élève de devenir autonome dans ses choix. Son action est complémentaire de celles du professeur principal et du conseiller d'orientation-psychologue. Basé sur le volontariat, votre enfant peut en bénéficier durant toute sa scolarité au lycée

 

Ressources utiles sur le web

 

Qu’est-ce qu’un ENT (espace numérique de travail) ?

 

Un espace numérique de travail (ENT), accessible par internet, permet aux élèves, aux parents et aux personnels enseignants et non enseignants, d'avoir accès à des services numériques qui leurs sont destinés. Avec l'ENT, vous pouvez obtenir des informations sur l'établissement : les horaires et les emplois du temps, la restauration, l'internat, les dates de conseil de classe...

Vous pouvez également consulter les informations concernant votre enfant : le cahier de texte pour y trouver les activités menées en classe ainsi que les travaux ou devoirs à faire à la maison. Vous y trouverez aussi les notes, les absences et les retards de votre enfant.

Pour se connecter, un mot de passe et un identifiant sont distribués à la rentrée scolaire par l'établissement.

 

Ressources utiles sur le web

Les aides proposées en seconde pour aider mon enfant

 

Comment aider mon enfant s’il rencontre des difficultés d’adaptation ?

 

Si votre enfant connaît des difficultés pour s'adapter au lycée, vous pouvez l'aider :

  • En parlant avec lui et en l'incitant à évoquer avec son professeur principal ses difficultés,
  • En prenant vous-même un rendez-vous avec son professeur principal si votre enfant n'ose pas faire la démarche,
  • En contactant le CPE (conseiller principal d'éducation) ou le COP (conseiller d'orientation-psychologue).

N'oubliez pas, cependant, qu'un temps d'adaptation, plus ou moins long, est nécessaire à tout enfant arrivant en lycée.

 

Quelle aide peut être apportée à mon enfant s’il est en difficulté sur le plan scolaire ?

 

Tous les lycées assurent des activités de soutien pour aider les élèves. Ils peuvent également mettre en place d'autres dispositifs d'aide aux élèves en difficulté (SOS maths, SOS philosophie...). Ainsi, si votre enfant est en difficulté sur le plan scolaire, contactez son professeur principal ou le CPE (conseiller principal d'éducation du lycée).

Certains établissements proposent des stages de remise à niveau. Ces stages apportent une aide ponctuelle renforcée dans une discipline. Il peut être également proposé afin d'éviter un redoublement. Les stages de remise à niveau sont organisés au cours de l'année hors du temps d'enseignement ou pendant les vacances, et sont assurés par des enseignants

 

Ressources utiles sur le web

 Sur le site education.gouv.fr :

 

Mon enfant est malade, que faire pour qu’il ne prenne pas de retard ?

 

Si votre enfant est malade et s'il est absent pendant plus de trois semaines ou régulièrement du fait d'une maladie chronique, il peut bénéficier gratuitement du SAPAD (service d'aide pédagogique à domicile). S'il est hospitalisé, de nombreuses associations agréées assurent à l'hôpital un enseignement gratuit aux enfants. Près de 800 enseignants spécialisés sont affectés dans des hôpitaux. Il peut également suivre des cours à distance via le CNED (centre national d'enseignement à distance). Rapprochez-vous du chef d'établissement ou de son professeur principal pour connaître la démarche.

 

À lire aussi sur onisep.fr

Ressources utiles sur le web

 

Si mon enfant est malade, peut-il bénéficier d’aménagements au lycée pour se soigner ?

 

Un PAI (projet d'accueil individualisé) peut être élaboré pour permettre à un élève ayant des problèmes de santé de poursuivre sa scolarité au sein du lycée. Le chef d'établissement met en place ce projet à la demande des parents, avec le médecin et l'infirmer scolaires et le médecin de l'enfant. Le PAI doit permettre à celui-ci de prendre son traitement pendant le temps scolaire. Il définit les adaptations apportées à la scolarité de l'enfant : régimes alimentaires, aménagements d'horaires, dispenses de certaines activités et activités de substitution. Si nécessaire, un protocole d'urgence complète le PAI (en cas d'allergie par exemple).

 

À lire aussi sur onisep.fr

Ressources utiles sur le web

 

Mon enfant présente des troubles de l’apprentissage, peut-il obtenir des aides spécifiques ?

 

Les élèves présentant des troubles de l'apprentissage de la lecture, de la parole, des mouvements peuvent bénéficier d'aménagements ou d'adaptations pédagogiques pour le bon déroulement de leur scolarité : temps supplémentaire, usage de l'ordinateur, adaptation des cours (textes aérés et agrandis), mise en place de méthodes adaptées (repères visuels, moyens de mémorisation...), emplacement dans la classe...

Ces aménagements sont mis en œuvre dans le cadre du PAP (plan d'accompagnement personnalisé), sur demande de la famille ou de l'établissement scolaire en accord avec les parents.

 

À lire aussi sur onisep.fr

Ressources utiles sur le web

 

Mon enfant est victime de harcèlement, à qui en parler ?

 

Si votre enfant subit des violences verbales, physiques et/ou morales de façon répétée (bousculades, vols, surnoms méchants, insultes, moqueries...) : il est victime de harcèlement. Lorsque ces faits se déroulent sur les réseaux sociaux, par SMS ou par e-mail, il s'agit de cyber harcèlement. Il faut en parler au professeur principal, au CPE (conseiller principal d'éducation) ou au chef d'établissement. Vous pouvez également prendre contact avec un délégué de parents d'élèves. Expliquez dans les détails les problèmes vécus par votre enfant. Si la situation est avérée, la direction prendra les mesures adéquates.

Pour des conseils complémentaires, il existe un numéro vert national "Non au harcèlement" : 3020

 

Ressources utiles sur le web

 

Peut-on changer d’établissement en cours d’année ?

 

Un changement d'établissement en cours d'année, s'il est motivé, peut être envisageable mais la procédure reste très exceptionnelle. S'il estime que votre enfant est dans une situation qui nécessite un changement de lycée, le chef d'établissement sollicitera la DSDEN (direction des services départementaux de l'Éducation nationale) pour traiter la demande.

Si votre enfant souhaite changer de série de bac et que celle-ci n'est pas proposée dans son lycée actuel, il faut solliciter également le chef d'établissement.

Pour une inscription dans le privé, le choix du lycée est libre.

 

Que faire si mon enfant ne se rend plus en cours ?

 

Si votre enfant ne veut plus aller au lycée, vous pouvez l'aide  :

  • En parlant avec lui afin d'analyser la situation et d'en comprendre la raison
  • En prenant contact avec son professeur principal ou avec le CPE (Conseiller principal d'éducation) afin de faire le point et d'envisager les solutions possibles pour que votre enfant ne s'installe pas dans un absentéisme régulier.

Vous pouvez également contacter le 0800 12 25 00 - numéro vert gratuit mis à la disposition des jeunes décrocheurs et de leurs familles pour les aider.

 

À lire aussi sur onisep.fr

Ressources utiles sur le web

L'orientation en fin de seconde

 

Quelles sont les personnes qui peuvent conseiller mon enfant dans ses choix d’orientation ?

 

L'ensemble de l'équipe éducative (direction, enseignants, CPE...) peut conseiller votre enfant dans ses choix d'orientation et, plus particulièrement  :

  • Son professeur principal : il a une vision globale de ses résultats et peut donner un avis sur ses chances de réussite dans les différents parcours de formation
  • Le COP (conseiller d'orientation-psychologue) : il peut recevoir votre enfant en entretien individuel et le conseiller en fonction de ses résultats, de ses goûts et de ses projets

Votre enfant, et vous-même, pouvez les rencontrer au lycée. Il est également possible de rencontrer le COP au centre d'information et d'orientation.

 

À lire aussi sur onisep.fr

Ressources utiles sur le web

Sur le site education.gouv :

 

En fin de seconde, comment se décide le passage en classe de première ? 

 

Le passage en classe de première se décide au terme d'un dialogue entre vous et l'équipe éducative qui débute dès le mois de janvier.

C'est en juin que se décide le passage en première. Le conseil de classe du 3e trimestre examine les résultats scolaires de votre enfant, ses progrès mais aussi ses souhaits d'orientation ; il propose le passage en première et le choix d'une série. Le conseil de classe peut également émettre un avis pour une orientation en seconde professionnelle ou en première professionnelle si la famille en fait la demande.

Selon qu'il y a accord ou non avec ce que vous avez demandé, le dialogue se poursuit ensuite avec le chef d'établissement.

 

 

À lire aussi sur onisep.fr

Ressources utiles sur le web

 

Que faire en cas de désaccord avec la proposition du conseil de classe ?

 

Si vous êtes en désaccord avec la série de première proposée par le conseil de classe, vous pouvez rencontrer le chef d'établissement. Après discussion, il peut accéder à votre demande sous certaines conditions (par exemple sous réserve que votre enfant suive un stage de remise à niveau).

Si aucun accord n'est trouvé, vous pouvez demander à ce que le dossier de votre enfant soit examiné par une commission d'appel extérieure au lycée. Vous pourrez exposer vos arguments devant les membres de la commission. La décision rendue ne pourra pas être contestée.

Enfin, lorsque votre enfant n’a pas obtenu la voie d’orientation souhaitée, vous pouvez toujours demander son maintien en classe de seconde avant ou après la procédure d’appel (en classe de seconde on ne parle plus de redoublement mais de maintien).

 

Ressources utiles sur le web

 

Quand doit-on choisir sa série de première ?

 

C'est au mois de mai que votre enfant doit choisir, de façon définitive, sa série de première. Pour l'accompagner au mieux dans ce choix, vous pouvez avoir le soutien de son professeur principal et du COP (conseiller d'orientation-psychologue).

 

À lire aussi sur onisep.fr

Ressources utiles sur le web

 Sur le site education.gouv.fr : que faire après la seconde ?

 

Est-ce que le choix de la série de bac est définitif ?

 

Le choix de la série de bac est en général définitif. Néanmoins, il est possible de demander à changer de série entre la 1re et la terminale. Ce changement de série doit être envisagé avec le professeur principal et, si besoin, avec le COP (conseiller d'orientation-psychologue).

 

Peut-on aller dans n’importe quelle première générale ou technologique quels que soient les enseignements d’exploration suivis en seconde ?

 

Oui, votre enfant peut aller dans n'importe quelle série de première quels que soient les enseignements d'exploration choisis en seconde. Les bacs techno sciences et technologies de l'hôtellerie et de la restauration et techniques de la musique et de la danse font exception car uniquement accessibles à partir d'une seconde spécifique.

 

À lire aussi sur onisep.fr

 

Peut-on passer d’une seconde générale et technologique à une classe de première professionnelle ?

 

Oui, il est possible de passer d'une seconde générale et technologique à une 1re professionnelle soit sur proposition du conseil de classe, soit à votre demande et, avec l'accord du conseil de classe et en fonction des places disponibles en première professionnelle.

Un stage passerelle peut à cette occasion être proposé à votre enfant. Ce stage ne peut se faire qu'avec votre accord. Il permet de vérifier si le changement d'orientation est adapté à votre enfant. Il permet également de faire le point sur les aménagements pédagogiques nécessaires à sa réussite dans la Première professionnelle envisagée.

 

Ressources utiles sur le web

 

Mon enfant peut-il changer d’établissement pour suivre une première qui n’est pas proposée dans son lycée ?

 

Oui, votre enfant peut changer d'établissement pour suivre une première qui n'est pas proposée dans son lycée. Vous devrez, pour cela, renseigner un dossier d'admission en première que le chef d'établissement transmettra aux services du DASEN (directeur académique des services de l'Éducation nationale).

 

Où mon enfant peut-il trouver des informations pour l’aider à choisir son orientation ?

 

 Votre enfant peut trouver des information  :

  • Sur onisep.fr : le site propose des fiches métiers, des articles et une base de données établissements et formations
  • Dans les guides d'orientation de l'Onisep, consultables au CDI (centre de documentation et d'information) ou au BDI (bureau de documentation et d'information) du lycée et dans les CIO (centre d'information et d'orientation), ou en vente en librairie ou sur onisep.fr
  • Le site Mon orientation en ligne où des professionnels apportent des réponses individualisées
  • Dans le Folios, outil en ligne mis à sa disposition par le lycée pour faire des recherches sur les métiers et les formations et préparer son projet d'orientation.

 

À lire aussi sur onisep.fr

Ressources utiles sur le web

Choisir sa classe de première

 

Bac général, bac technologique, quelle différence ?

 

Un bac général se compose exclusivement de matières d'enseignement général et conduit en priorité à des études longues : université, classe préparatoire aux grandes écoles, école de commerce ou d'ingénieurs...

Un bac technologique se compose de matières d'enseignement général et d'enseignement technologique adaptées à un secteur donné comme par exemple l'industrie, la santé, la gestion... Il conduit en priorité à des études technologiques spécialisées : DUT (diplôme universitaire de technologie), BTS (brevet de technicien supérieur), école spécialisée, puis à une licence professionnelle voire école d'ingénieurs ou de commerce...

 

À lire aussi sur onisep.fr

Ressources utiles sur le web

 

Quelles sont les différentes séries de bac général ?

 

Il existe 3 séries de bac général :

  • La série ES (économique et social) pour ceux s'intéressent à l'actualité économique et sociale
  • La série L (littéraire) pour ceux dont les centres d'intérêt sont plus particulièrement le français, les langues, l'histoire-géographie et la lecture
  • La série S (scientifique) pour ceux qui aiment davantage les mathématiques, la physique-chimie et les Sciences de la vie et de la terre.

 

À lire aussi sur onisep.fr

Ressources utiles sur le web

 

Quelles sont les différentes séries de bac technologique ?

 

Il existe huit séries de bac technologique :

  • STAV (Sciences et technologies de l'agronomie et du vivant)
  • STD2A (Sciences et technologies du design et des arts appliqués)
  • STI2D (Sciences et technologies de l'industrie et du développement durable)
  • STL (Sciences et technologies de laboratoire)
  • STMG (Sciences et technologies du management et de la gestion)
  • ST2S (Sciences et technologies de la santé et du social)
  • STHR (Sciences et technologies de l'hôtellerie et de la restauration)
  • TMD (Techniques de la musique et de la danse)

STHR et TMD sont uniquement accessibles après une classe de seconde spécifique.

 

À lire aussi sur onisep.fr

Ressources utiles sur le web

Mon enfant est en situation de handicap

 

Quelles solutions de scolarisation sont possibles au lycée ?

 

Votre enfant peut être scolarisé en lycée ordinaire tout en bénéficiant d'un accompagnement humain, d'une aide technique et d'un aménagement des conditions pour passer les contrôles

Il peut également être accueilli dans une ULIS (unité localisée pour l'inclusion scolaire) de lycée. Une ULIS accueille au maximum une dizaine d'élèves présentant le même handicap ou les mêmes troubles. Il peut aussi être scolarisé dans un EREA (établissement régional d'enseignement adapté) ou dans un EMS (établissement médico-social) qui possède une section de lycée.

 

À lire aussi sur onisep.fr

Ressources utiles sur le web

 

Quels sont nos interlocuteurs au lycée ?

 

Vos interlocuteurs sont le proviseur, le médecin scolaire, l'infirmier et des professionnels spécifiques. L'enseignant référent pour la scolarisation des élèves handicapés accueille, informe et accompagne les familles. L'élève peut avoir l'aide d'un AVS (auxiliaire de vie scolaire) pour ses activités scolaires et périscolaires.

S'il est scolarisé dans un dispositif collectif comme une ULIS (unité localisée pour l'inclusion scolaire), l'élève est encadré par le coordonnateur d'ULIS, chargé d'organiser son travail et d'adapter les enseignements à sa situation de handicap

 

À lire aussi sur onisep.fr

Ressources utiles sur le web

 

Quelles aides financières pour mon enfant en situation de handicap ?

 

Vous pouvez bénéficier pour votre enfant de l'AEEH (allocation d'éducation de l'enfant handicapé). Cette aide n'est soumise à aucune condition de ressources et s'adresse aux moins de 20 ans présentant un taux d'incapacité d'au moins 80 %, ou d'au moins 50 % s'ils fréquentent un établissement d'enseignement adapté ou si leur état exige le recours à des soins à domicile.

Il existe également la PCH (prestation de compensation du handicap) dont l'attribution dépend des ressources, de l'âge et du degré d'autonomie de votre enfant. Vous pouvez également, selon vos ressources, bénéficier des aides à la scolarité en lycée.

 

À lire aussi sur onisep.fr

Ressources utiles sur le web

 

Des aménagements et des aides matérielles ou humaines sont-ils prévus ?

 

Oui, des aménagements et des aides sont prévus afin que votre enfant puisse suivre sa scolarité dans les meilleures conditions possibles  : aide humaine en classe et pendant les interclasses et les repas, aménagement des études et des examens, recours à un matériel pédagogique adapté, accompagnement thérapeutique ou rééducatif...

Tous ces aménagements sont définis dans le cadre d'un PPS (projet personnalisé de scolarisation), élaboré en lien avec la MDPH (maison départementale des personnes handicapées).

 

À lire aussi sur onisep.fr

Ressources utiles sur le web

Étudier à l'étranger

 

Mon enfant peut-il effectuer une partie de sa scolarité à l’étranger ?

 

De la 5e à la terminale, votre enfant peut effectuer une partie de sa scolarité à l'étranger

Il existe des programmes d'échanges avec certains pays, des partenariats, des jumelages. Des bourses peuvent être accordées sous certaines conditions.

L'OFAJ (Office franco-allemand pour la jeunesse) donne des subventions pour les échanges entre les élèves français et allemands. Pour l'Angleterre, il faut s'adresser au British Council. Pour les autres pays de l'union européenne, c'est Erasmus + qui s'en charge.

Dans chaque région ou rectorat, il existe un service qui pourra vous donner tous les renseignements utiles : il s'agit de la DAREIC (délégation académique aux relations européennes et internationales et à la coopération).

 

À lire aussi sur onisep.fr

Ressources utiles sur le web

 

Quel est l'intérêt pour mon enfant d'effectuer une partie de sa scolarité à l'étranger ?

 

Il y a plein de bonnes raisons d'effectuer une partie de sa scolarité à l'étranger : apprendre ou se perfectionner dans une langue étrangère, découvrir un autre pays, améliorer sa confiance en soi, son autonomie, se responsabiliser, obtenir un double diplôme...

En plus, c'est une expérience que votre enfant peut valoriser dans un CV. Ces parcours sont très appréciés des employeurs.

 

Ressources utiles sur le web

 

À qui s’adresser pour obtenir des informations sur les possibilités d’études à l’étranger ?

 

Pour obtenir des informations sur les possibilités d'études à l'étranger de votre enfant, vous pouvez vous renseigner auprès du chef d'établissement de son lycée, de son professeur principal ou de son professeur de langue. Ils pourront répondre à vos questions et vous conseiller.

Dans chaque région ou rectorat, il existe un service qui pourra vous donner tous les renseignements utiles : il s'agit de la DAREIC (délégation académique aux relations européennes et internationales et à la coopération).

 

Ressources utiles sur le web

 

Quelles aides existe-t-il pour financer une partie de la scolarité de mon enfant à l’étranger ?

 

Différentes aides existent pour financer le séjour à l'étranger de votre enfant :

  • La bourse Erasmus + pour des mobilités d'études à long terme (deux à douze mois),
  • La bourse de l'OFAJ pour les séjours en Allemagne (deux à six mois),
  • Les aides proposées par les régions pour accompagner les projets de mobilité européenne et internationale.

Dans chaque région ou rectorat, il existe un service qui pourra vous donner tous les renseignements utiles : il s'agit de la DAREIC (délégation académique aux relations européennes et internationales et à la coopération).

 

Ressources utiles sur le web

 

Combien de temps mon enfant peut-il partir à l’étranger ?

 

Votre enfant peut partir étudier à l'étranger entre cinq jours et douze mois à partir de 14 ans.

Dans chaque région ou rectorat, il existe un service qui pourra vous donner tous les renseignements utiles : il s'agit de la DAREIC (délégation académique aux relations européennes et internationales et à la coopération).

 

Ressources utiles sur le web

 

Faut-il que mon enfant ait un niveau minimum en langue pour effectuer une partie de sa scolarité à l’étranger ?

 

Non, l'apprentissage de la langue se fait très rapidement puisque votre enfant sera immergé dans un autre environnement linguistique. Il aura l'opportunité de se perfectionner dans une langue étrangère tout en s'adaptant à un mode de vie différent.

Dans chaque région ou rectorat, il existe un service qui pourra vous donner tous les renseignements utiles : il s'agit de la DAREIC (délégation académique aux relations européennes et internationales et à la coopération).

 

Ressources utiles sur le web

Imprimer

À lire aussi

Guides gratuits d'orientation

Guide seconde rentrée 2017

Après la 2de, Rentrée 2017

Haut de page

Vient de paraître

Pour
les professionnels