Imprimer Imprimer Imprimer Envoyer à un ami

Agroalimentaire

Rhône-Alpes - Grenoble / Publication : 11 avril 2019
L’agroalimentaire est le secteur de la transformation et de la commercialisation de multiples produits issus de l’agriculture et de la pêche.
Premier employeur industriel français, ce secteur se compose surtout d’entreprises à taille humaine maillant tout le territoire. Démarche qualité (labels, appellations…), innovation, polyvalence et stabilité de l’emploi : telles sont ses principales caractéristiques.

L'agroalimentaire en Auvergne-Rhône-Alpes

Picto entreprises

1884 entreprises, 2576 unités de production

Picto salariés

41 332 emplois salariés

Pourcentage

Environ 6 % du chiffre d’affaires national du secteur
15 % du chiffre d’affaires manufacturier régional et 10 % des emplois régionaux

Chiffres Insee 2015

L’emploi dans le secteur

Dans ce secteur, le nombre d’emplois connaît une grande stabilité sur le plan national.  

Côté structures, quelques multinationales côtoient un grand nombre de petites et moyennes entreprises.

Les emplois de la production représentent 60 % des postes (tous niveaux de qualification confondus). Les autres emplois relèvent de la recherche et développement, de la maintenance, de la qualité et du commerce...

Les produits transformés et commercialisés par l’industrie agroalimentaire sont très diversifiés : viandes et préparations carnées, laits, produits de la boulangerie-pâtisserie et pâtes,  fruits et légumes, aliments pour animaux, huiles et corps gras, plats préparés, chocolaterie, grains et composés d’amidons (farines etc.)…

Quelques caractéristiques régionales

En Auvergne-Rhône-Alpes,  l’industrie de la viande est le premier employeur régional du secteur, représentant 25 % des salariés.
Très présente dans la région, l’industrie laitière réalise 90% du chiffre d’affaires national du secteur, à travers la production de fromages.
Autre atout régional : le secteur des boissons (eaux minérales, vins réputés), avec  20% de son chiffre d’affaires réalisé sur les marchés étrangers.

D’autres industries fournissent les principaux emplois : boulangerie-pâtisserie et pâtes,  fruits et légumes…

Les métiers particulièrement en tension sont les agents de maintenance, les opérateurs de transformation des viandes et de conditionnement ou les conducteurs d’installations automatisées.

Sources :
- « Panorama des industries agroalimentaires – Chiffres et indicateurs clés Édition 2018 » (Ministère de l’agriculture et de l’alimentation)
- « L’emploi dans l’agroalimentaire » APECITA / JOBAGROALIMENTAIRE, supplément à Tribune Verte  n°2895 (octobre 2018)
- « Panorama des industries agroalimentaires 2018 - fiche régionale Auvergne-Rhône-Alpes », DRAAF Auvergne-Rhône-Alpes, octobre 2018

Les métiers du secteur

Hormis ces différents métiers spécifiques (ou importants pour l’agroalimentaire : logistique, maintenance industrielle, packaging…), les métiers de l’alimentation* peuvent également s’exercer dans les industries agroalimentaires.
Par ailleurs, les métiers de l’eau sont aussi des profils recherchés.

 * boulanger / boulangère , boucher / bouchère ; charcutier / charcutière ; pâtissier / pâtissière ; poissonnier / poissonnière…

Les formations du secteur

En savoir +

À lire aussi

Haut de page

Vient de paraître