Onisep.fr, l'info nationale et régionale sur les métiers et les formations
Accueil Auvergne-Rhône-Alpes Grenoble Informations métiers Vidéos métiers

Sommaire du dossier

Vidéos métiers

Social

Rhône-Alpes - Grenoble / publication : 10 avril 2014, Mise à jour : 6 novembre 2017
Découvrez les métiers du social

 

Mélanie, instructrice de locomotion

L’instructeur de locomotion apprend aux personnes déficientes visuelles à se déplacer en toute sécurité, à s'orienter, faire des courses, prendre les transports en commun, utiliser une canne blanche...

Mélanie intervient au sein d'un SAFEP-S3AIS (Service d'éducation familiale et d'éducation précoce - Service d'Aide à l'Acquisition de l'Autonomie et à l'Intégration Scolaire) à Grenoble. Elle s'occupe d'enfants malvoyants ou aveugles de 0 à 20 ans et leur apprend à se déplacer de jour comme de nuit, en intérieur comme en extérieur et quelles que soient les conditions météo.

C'est à partir d'un premier bilan sur les capacités de l'enfant à se déplacer en sécurité mais aussi sur le niveau d'autonomie souhaité qu'elle programme ses interventions. En séance, elle aide les jeunes à développer l'ouïe, l'odorat et le toucher pour compenser la déficience visuelle et enseigne des techniques compensatoires pour l'aide aux déplacements.

Pour exercer ce métier, il est nécessaire d'avoir de bonnes capacités relationnelles, ainsi qu'un bon sens de l'organisation et de l'observation.

 

 

 

En savoir +

- Les métiers au service du handicap
Collection : Zoom sur les métiers - Janvier 2013

Retrouver l’interview de Mélanie, Instructrice de locomotion.pdf (71,58 ko)

Fédération des aveugles et handicapés visuels de France

 

Les métiers de l’humanitaire

Le 20 novembre 2013, la Cité des Métiers du Grand Genève – Centre associé d’Annemasse et la Cité de la Solidarité Internationale d’Annemasse Agglo ont organisé, en partenariat avec l’Institut Bioforce et le CIEDEL, un Zoom Métiers de l’Humanitaire et du Développement : visions du local à l’international. Cette conférence s’est tenue dans le cadre de la Semaine de la Solidarité Internationale, semaine dédiée à la sensibilisation, l’information et la promotion de toute action de solidarité internationale. Du chef de projet, à l’évaluateur sur le terrain en passant par la recherche de fonds, des professionnels racontent ces métiers un peu particuliers.

 

Les métiers de l'humanitaire

 

 

 

Aux sièges des organisations humanitaires on trouve des métiers dans les domaines de la comptabilité, la gestion, les ressources humaines, la logistique etc. et des métiers très techniques qui viennent en appui des terrains pour superviser les projets à distance. Sur le terrain, les organisations n’envoient que des managers capables de piloter une équipe, des projets, un budget et des partenariats. Certains métiers sont transposables : dans le domaine de la santé, le développement rural, le domaine éducatif et social, la défense des droits ou l’environnement.

 

 

Les métiers du développement local

 

 

 

Les métiers du développement local sont liés aux domaines tels que le transport, la mobilité, l’énergie ou l’alimentation. Ils sont également centrés sur le développement économique d’un territoire. Ce sont des métiers transversaux qui permettent de mener un travail de réflexion sur les questions du territoire.

Pour travailler dans le développement local en France ou à l’internationale, il faut comprendre les codes culturels, sociaux et linguistiques.

 

Évaluateur de l'action humanitaire

 

 

 

L'évaluateur de l'action humanitaire doit prendre les meilleures décisions pour rendre une action humanitaire efficace. Pour cela il se rend sur le terrain pour comprendre comment s’est passé la mission et en tirer les enseignements. Il rencontre les acteurs du terrain et les populations, collecte leurs points de vue, comment ils jugent leur situation. Il rédige ensuite le rapport de son évaluation, propose des outils d’amélioration, forme les acteurs.

Ce métier demande une formation initiale dans un domaine technique. Il faut également acquérir ou développer des aptitudes à la négociation, la facilitation, la pédagogie, les relations humaines. Il faut également avoir une grande capacité d’adaptation à différentes cultures.

 

Fundraiser ou collecteur de don

 

 

 

Le fundraiser, ou collecteur de dons, travaille au service d'organisations faisant appel à la charité. C’est un métier de communication et de marketing. Il se décline en trois étapes : informer le public, le mobiliser, le solliciter.

Il faut avoir soit une formation généraliste (école de commerce ou master 2 et avoir une première expérience dans le secteur marchant) ou une formation spécifique dans le domaine de l’économie sociale et solidaire.

 

Les métiers de la santé et du social

En mars 2012, le Centre de Ressources Technologiques et Humaines (CRTH) et le CIO d’Annemasse ont organisé une rencontre avec des professionnels du secteur santé-social.
C'était l'occasion de leur demander de nous parler de leur métier.

La manifestation, présentée ici par Elise Yepez, du CRTH d'Annemasse a permis à des jeunes et des adultes intéressés par ces métiers de participer à des ateliers et de poser des questions à chacun des professionnels présents.

Avec les témoignages de :

Morgane, aide soignante de nuit, qui parle de son parcours et de son métier, des différences entre le travail de jour et de nuit de l'aide soignante

Cédric, responsable périscolaire de la ville d'Annemasse, qui présente les activités des animateurs socio-culturels qu'il encadre

Sandrine, gestionnaire de crèche, qui présente les personnes qui interviennent dans la crèche : auxiliaire petite enfance, auxiliaire de puériculture, éducatrice de jeunes enfants et infirmière puéricultrice

Cécilia, élève infirmière, qui présente son parcours semé d'embuches pour parvenir à ce métier

Sandrine,  technicienne de l'intervention sociale et familiale, qui intervient auprès des familles pour les aider à surmonter des moments difficiles.

 

 

 

 

  • Consulter les fiches métier :

Animateur socio-culturel

Infirmier

Auxiliaire de puériculture

Educatrice de jeunes enfants

Infirmière puéricultrice

Technicienne de l'intervention sociale et familiale

 

 

Imprimer

À lire aussi

Haut de page

Vient de paraître

Pour
les professionnels