Sommaire du dossier

Imprimer Imprimer Imprimer Envoyer à un ami

VOIE PRO

Zoom sur l’insertion dans la vie active des apprentis et des lycéens francs-comtois

Franche-Comté - Besançon / Publication : 16 juillet 2019, Mise à jour : 16 juillet 2019
Vous trouverez ici un résumé des chiffres sur l’insertion en Bourgogne-Franche-Comté fourni par l'Emfor.

La voie professionnelle

Les enquêtes IVA et IPA permettent de rendre compte chaque année de l’insertion des jeunes en Bourgogne-Franche-Comté sept mois après leur sortie d’une formation professionnelle en lycée, lycée agricole et apprentissage : CAP, bac professionnel, BTS. 

 En 2017, le taux d’emploi dépasse 69 %

Taux d’emploi des jeunes sortis de formation initiale (7 mois après l’obtention de leur diplôme) en Bourgogne-Franche-Comté

Taux d’emploi (Éducation nationale, enseignement agricole, apprentissage) 

Lycéens de l’Éducation nationale et de l'enseignement agricole

65 %

Apprentis 

79 %

Sources : enquêtes Iva - Ipa - Seea 2017

Taux d'emploi selon le niveau de formation

 

Total

Lycéens Éducation nationale

Lycéens agricoles

Apprentis

Niveau Post-bac

79 %

77 %

69 %

85 %

Niveau Bac

68 %

64 %

67 %

82 %

Niveau CAP

55 %

43 %

45 %

70 %

Ensemble

69 %

65%

65 %

79 %

Sources : enquêtes Iva - Seea - Ipa 2017

Taux d’emploi selon le domaine de formation

Travaux publics : 88%. Le plus élevé.

Secrétariat ; bureautique ; accueil : 55 %. Le plus bas.

  • Avec un taux d’emploi de 71 %, le domaine "santé, social" est celui qui permet la meilleure insertion des lycéens de l'Éducation nationale en 2017,
  • Au sein du domaine de formation "Terre et nature", les lycéens de l’enseignement agricole issus d'une formation orientée vers la "production" s'insèrent mieux que ceux issus d’une formation "aménagement" : les taux d’emploi sont respectivement de 72 % et 51 %.
  • Près de neuf apprentis sur dix issus du domaine "comptabilité, gestion, ressources humaines" occupent un emploi.

 

Les domaines de formation qui offrent la meilleure insertion

Taux d'emploi pour les lycéens de l’Education nationale 

Domaines

Tous niveaux confondus

Niveau post-Bac

Niveau Bac

Niveau CAP

Santé, social

71

88

68

40

Sécurité, surveillance

70

ns

81

ns

Compétences transversales industrielles

69

76

65

ns

Transports, logistique

66

77

67

ns

Commerce, vente (technico-commerce)

66

82

59

22

Hôtellerie, restauration, alimentation

66

93

68

29

Coiffure, esthétisme

65

ns

69

26

Comptabilité, gestion, ressources humaines

64

71

55

ns

Tous domaines confondus

65

77

64

43

Ns : non significatif / Sont présents dans ce tableau les domaines comptant plus de 100 actifs

Sources : enquête Iva  2017

Avec un taux d’emploi de 71 %, le domaine "santé, social" est celui qui permet la meilleure insertion des lycéens de l'Éducation nationale en 2017.

Les lycéens issus des domaines "sécurité, surveillance" et "compétences transversales industrielles" ont également des taux d’emploi élevés de respectivement 70 % et 69 %.

à l’inverse, les domaines "secrétariat, bureautique, accueil" et "entretien de véhicules, carrosserie" affichent les taux d’emploi les plus faibles pour les lycéens de l’Éducation nationale, inférieurs à 55 %.

Taux d'emploi pour les lycéens de l'enseignement agricole

Domaines

Tous niveaux confondus

Niveau post-Bac

Niveau Bac

Niveau Cap

Terre et nature : production

72

76

73

ns

Santé, social

66

ns

71

46

Commerce, vente (technico commerce)

60

72

47

ns

Terre et nature : aménagement

51

57

47

ns

Tous domaines confondus

65

68

67

45

Ns : non significatif / Sont présents dans ce tableau les domaines comptant plus de 100 actifs

Sources : enquête SEEA  2017

 Parmi les domaines agricoles, les formation « Production » offre une meilleure insertion que celles en « Aménagements ».

Taux d'emploi pour les apprentis

Domaines

Tous niveaux

Niveau post-Bac

Niveau Bac

Niveau Cap

Comptabilité, gestion, ressources humaines

88

91

ns

ns

Compétences transversales industrielles

85

89

ns

ns

Bâtiment, construction (énergie, génie climatique…)

84

90

86

77

Entretien de véhicules (auto, bateau…), carrosserie

82

ns

81

80

Terre et nature : Production

80

88

78

ns

Agro-alimentaire

79

79

ns

ns

Terre et nature : Aménagement

77

71

81

80

Commerce, vente (technico-commerce)

76

81

79

61

Coiffure, esthétisme

71

ns

83

ns

Hôtellerie, restauration, alimentation

69

ns

86

63

Tous domaines confondus

79

85

82

70

ns : non significatif

 

Au 1er février 2017, près de neuf apprentis sur dix issus du domaine "comptabilité, gestion, ressources humaines" occupent un emploi. Dans les domaines "compétences transversales industrielles", "bâtiment, construction", "entretien de véhicules" et "terre et nature : production", les taux d’emploi sont également élevés pour les apprentis et dépassent les 80 %. À l’inverse, l’insertion sur le marché du travail est plus difficile suite à une formation en "hôtellerie, restauration, alimentation" (69 %) ou en "coiffure, esthétisme" (71 %).

Les données proviennent du document "L'insertion professionnelle des jeunes est stable depuis 3 ans" rédigé par le service études du Rectorat, qui a bénéficié des remarques du comité de pilotage composé des services du Conseil Régional, du Rectorat, de la DRAAF et d'Efigip. 

Haut de page

Vient de paraître