Onisep.fr, l'info nationale et régionale sur les métiers et les formations
Accueil Bourgogne-Franche-Comté Dijon Se former dans ma région S'informer sur le collège

Quel accueil pour les élèves à haut potentiel en collège ?

Bourgogne - Dijon / publication : 10 juillet 2013
Les enfants intellectuellement précoces (EIP) représentent 2 à 3 % de la population scolaire tous milieux confondus. Un tiers d’entre eux sont en situation d’échec scolaire relatif ou massif.

Savoir les détecter est important pour mieux les prendre en charge. La loi d’orientation et de programme pour l’avenir de l’école rappelle cette nécessité.

Un élève brillant n’est pas forcément un enfant précoce. Un enfant précoce n’est pas forcément un élève brillant.

Le diagnostic de précocité intellectuelle est l’aboutissement d’un processus collectif d’évaluations et d’échanges entre les équipes pédagogiques et les parents. Si le QI a longtemps été utilisé comme unique critère pour repérer ces enfants, il est aujourd’hui considéré comme un simple indicateur parmi d’autres.

Les profils de ces enfants peuvent être très différents. La majorité suit un cursus scolaire sans problème et tous ne vivent pas une scolarité perturbée.

Certains rencontrent, néanmoins, des difficultés :

  • à s’adapter aux situations. scolaires (ennui, faible intérêt…) ;
  • en écriture, en savoir-faire pratique, dans la capacité à entrer en relation, à coopérer avec d'autres et dans la maîtrise des émotions ;
  • personnelles sans liens avec leur potentialité.

Un repérage en classe doit être réalisé par un professionnel afin de poser un diagnostic et de permettre à l’enfant de s’épanouir et de réussir sa scolarité.

Un programme personnalisé de réussite éducative (PPRE) peut être proposé en concertation avec la famille si l’élève a des difficultés importantes.

"La réussite d'un enfant intellectuellement précoce ou manifestant des aptitudes particulières nécessite parfois des aménagements de son parcours scolaire tels que les prévoit le code de l'Education dans son article L321-4" - Circulaire N° 2009 - 168 du 12.11.2009 parue au BO n° 45 du 3.12.2009.

Dans le second degré, plus de 120 établissements publics et privés sous contrat ont mis en place des dispositifs particuliers, afin de favoriser la personnalisation des parcours des élèves intellectuellement précoces.

En Bourgogne, six établissements accueillent les élèves intellectuellement précoces.

Côte d’Or

Dijon : collège André Malraux

Saône-et-Loire

Autun : collège La Châtaigneraie
Chalon-sur-Saône : collège privé Saint-Dominique
Montceau-les-Mines : collège privé Saint-Gilbert
Montcenis : collège privé Saint-Gilbert

Yonne

Auxerre : collège privé Saint-Joseph

Les EIP et le cadre institutionnel

Un cadre officiel définit la prise en compte de ces élèves au profil spécifique :

2005 : 23 avril 2005 - Loi d’orientation et de programme pour l’avenir de l’école (article 27 codifié L 321-4)

2007 : circulaire 2007-158 du 17 octobre 2007

2009 : circulaire 2009-168 du 12 novembre 2009

2010 : circulaire de rentrée - item 1.2.6

2011 : circulaire de rentrée B.O. n° 18 du 5 mai 2011

2012 : BOEN n°13 du 29 mars 2012.

Imprimer

À lire aussi

Sur le même sujet

Lire le document « Reconnaître la précocité intellectuelle » de Charlotte RAMALHOSA-ROUX,
PEMF – Personne Ressource EIP, Circonscription de Tournus.

Des associations à l’écoute :

Haut de page

Vient de paraître

Pour
les professionnels