Onisep.fr, l'info nationale et régionale sur les métiers et les formations
Accueil Bretagne Rennes Actualités Tous nos articles

Sommaire du dossier

Accueil du dossier Partez en reportage pour l'Onisep ! Dire non au sexisme. De la réflexion à l'action Formation agricole. Le "savoir vert" à la maison Les métiers pour toutes et tous Filles et maths, une équation lumineuse Girl’s day : Mixité dans les métiers de la SNCF Métiers en tous genres : forum pour la mixité et l'égalité professionnelle Un statut d’étudiant-entrepreneur Les stéréotypes, c’est pas bientôt fini ? Partez en reportage Semaine de la persévérance scolaire Métiers en tous genres Le 8 mars, c’est tout le mois de mars… EXPOSITION 8 mars : Politique : nom féminin singulier Le lycée Mendès France construit l’égalité Kiné. La réforme est en marche Apprentissage. Un CAP à votre porte... Nouveau. Un DMA Horlogerie en Bretagne Responsable de chantier. Double formation, pour l’électricité ou le BTP Traitements de surfaces. Un bac pro tout neuf aux portes de la Bretagne L’ESAT ou l’épanouissement au travail Cheval. Un CAP inédit en Bretagne Staff. Le Brevet des métiers d’art (BMA) après le CAP à Tréguier, dans les Côtes d’Armor Métiers de la piscine. Le BP ouvre en Bretagne pour construire et entretenir les bassins Soudage. Une spécialisation de haut niveau pour les bacs pro. ouvre dans les Côtes d’Armor Mécatronique navale. Spécialisation “navire” post bac pro dans le Finistère Réalité virtuelle. Golaem crée les armées de Game of Thrones Métiers de la viande. Des bouchers managers à bac+3 Mer. Une prépa. maritime pour les STI2D à l’ENSM du Havre Vente. A saisir : deux diplômes pour un parcours ! Métiers en images. Vendeur / Vendeuse Métiers en images. Des élèves reporters à Montfort-sur-Meu Formation agricole. Un BTSA à la maison, et sans passer par APB ! Olympiades des métiers 2016. 30 métiers en compétition à Saint-Brieuc Lecture et dyslexie : journées d’études Nouvelle formule "De la 6e à la 3e" Folios : se former en autonomie avec M@gistère Semaine pour l’emploi des handicapé-e-s du 14 au 20 novembre Semaine Ecole-Entreprise du 21 au 25 novembre Une journée tout-e numérique Sur APB, on peut déposer ses vœux jusqu’au printemps... La Bretagne installe un 3e campus des métiers et des qualifications autour des technologies alimentaires Cybersécurité. La Bretagne contre-attaque et ouvre de nouvelles formations... Nouvelle vidéo. La licence de philosophie A bac+4, le DSAA Design forme de futurs chefs et cheffes d’équipe capables de gérer un projet créatif complexe... La mixité des filières à l’université Le collège Thérèse Pierre en route vers l’égalité Le 8 mars dans les collèges et lycées en Bretagne Unique dans l’Ouest, le DEUST Métiers de la forme mêle sport et santé Rentrée 2017. Trois BTS inédits en Bretagne ouvrent à Fougères, à Saint-Malo et au Guilvinec... Mer. Le lycée du Guilvinec propose un BTS Pêche et gestion de l’environnement marin unique dans l’Ouest... Systèmes et réseaux. Une formation d’administrateur/trice après bac+2 Logiciel et réseau. Une formation de chef/fe de projet post bac+2 Jardinier de golf. Une spécialisation unique dans l’Ouest pour des pros du gazon Femmes et numérique : NUMERIFemmes 2017 Aider son enfant DYS à l’école : conférence Le Cursus Master en Ingénierie (CMI) Décrocheurs : préparer le bac dans un "micro-lycée" Aménagement urbain. Guillaume pense la ville pour les vélos FCIL. Spécialisation en nouvelles technologies automobiles

Tous nos articles

Aménagement urbain. Guillaume pense la ville pour les vélos

Bretagne - Rennes / publication : 12 septembre 2017
Chargé d’études vélo à Rennes Métropole, Guillaume Porcher pense l’aménagement de la ville pour les cyclistes. Dans un espace où l’automobile a longtemps été reine, il doit trouver les meilleures solutions pour faciliter et sécuriser les déplacements à vélo.

Guillaume Porcher, chargé d’études vélo à Rennes Métropole

"La spécificité du cycliste, c’est qu’il se comporte tantôt comme un véhicule sans moteur tantôt comme un piéton accéléré. Il peut rouler sur une piste cyclable et au besoin rouler sur le trottoir s’il rencontre un obstacle. C’est un mode de déplacement particulièrement bien adapté à la ville : il déjoue facilement les aléas de la circulation." Guillaume Porcher est chargé d’études en mobilité durable à Rennes Métropole. Sa mission : prévoir les aménagements des rues et des voies pour les vélos, et améliorer le réseau existant.

Loin d’être anecdotique, le développement du vélo devient aujourd’hui un enjeu. Les villes sont confrontées à des problèmes de pollution et de congestion liés au trafic automobile. A Rennes, l’objectif de la municipalité est d’atteindre 20% de déplacements en vélo d’ici 2020.

 

A différentes échelles

Dans un espace urbain déjà bien occupé par la voiture, il faut faire de la place aux vélos. Leur circulation est d’abord pensée à l’échelle de la ville, sur les grands itinéraires. L’objectif : leur permettre d’accéder aux principaux quartiers et au centre-ville.

Guillaume étudie ensuite précisément l’aménagement de certaines rues et places. Poser un marquage au sol ne suffit pas. "Certains aménagements ne fonctionnent pas car on a pensé que le vélo se comporterait comme une voiture. Or, vu la disposition de certains lieux, les cyclistes préfèrent prendre le trottoir plutôt que de côtoyer les voitures."

 

Sur site et sur plans

Guillaume peut se rendre sur place et observer les pratiques des cyclistes pour ensuite proposer un autre aménagement plus adapté. Il travaille également à partir de plans précis de la ville et de photos aériennes. Il regarde la largeur des rues, le positionnement des arrêts de bus, des stationnements, la présence d’arbres, de terrasses de commerçants ou encore l’éclairage public…. Il repère les répercussions d’un aménagement vélo sur la circulation des bus et des voitures. Son but : proposer des solutions adaptées, techniquement faisables, qui n’impacteront pas trop le fonctionnement de la ville. "Je ne réalise pas les plans techniques, je donne des directives pour l’aménagement d’un lieu. Ce document est envoyé au gestionnaire de voirie qui émet un avis sur la proposition. Puis le projet part en exécution à la voirie."

 

Avoir une vision globale

Guillaume détaille cependant certains points de l’aménagement. Il peut préciser des distances à prévoir à certains endroits. "Pour le vélo, il y a certains détails qui peuvent faire la différence entre un aménagement moyen et un aménagement "top" : l’angle d’insertion dans une voie, par exemple, ou l’absence de dénivelé entre deux voies."

Si Guillaume est attentif aux détails c’est qu’il pratique lui-même le vélo. "Etre cycliste est important dans mon métier, même si ça ne suffit. Il faut bien connaître la circulation routière, la règlementation… Et surtout avoir une vision globale des problématiques de mobilité. On ne peut pas créer des aménagements pour les vélos sans prendre en compte les autres usagers."

Imprimer

Haut de page

Vient de paraître

Pour
les professionnels