Onisep.fr, l'info nationale et régionale sur les métiers et les formations
Accueil Bretagne Rennes Actualités Tous nos articles

Sommaire du dossier

Accueil du dossier 22 mai 2018 : nouvelle étape dans Parcoursup Infirmier/ère. Fin du concours d’entrée dans les IFSI, admission via Parcoursup Ados 2.0 : les enjeux du numérique De la 6e à la 3e, le répertoire des collèges en Bretagne Site secondes 2018-2019 CMI Figure : une formation d’ingénieur·e labellisée Partez en reportage pour l'Onisep ! Dire non au sexisme. De la réflexion à l'action Formation agricole. Le "savoir vert" à la maison Les métiers pour toutes et tous Filles et maths, une équation lumineuse Girl’s day : Mixité dans les métiers de la SNCF Métiers en tous genres : forum pour la mixité et l'égalité professionnelle Un statut d’étudiant-entrepreneur Les stéréotypes, c’est pas bientôt fini ? Partez en reportage Semaine de la persévérance scolaire Métiers en tous genres Le 8 mars, c’est tout le mois de mars… EXPOSITION 8 mars : Politique : nom féminin singulier Le lycée Mendès France construit l’égalité Kiné. La réforme est en marche Apprentissage. Un CAP à votre porte... Nouveau. Un DMA Horlogerie en Bretagne Responsable de chantier. Double formation, pour l’électricité ou le BTP Traitements de surfaces. Un bac pro tout neuf aux portes de la Bretagne L’ESAT ou l’épanouissement au travail Cheval. Un CAP inédit en Bretagne Staff. Le Brevet des métiers d’art (BMA) après le CAP à Tréguier, dans les Côtes d’Armor Métiers de la piscine. Le BP ouvre en Bretagne pour construire et entretenir les bassins Soudage. Une spécialisation de haut niveau pour les bacs pro. ouvre dans les Côtes d’Armor Mécatronique navale. Spécialisation “navire” post bac pro dans le Finistère Réalité virtuelle. Golaem crée les armées de Game of Thrones Métiers de la viande. Des bouchers managers à bac+3 Mer. Une prépa. maritime pour les STI2D à l’ENSM du Havre Vente. A saisir : deux diplômes pour un parcours ! Métiers en images. Vendeur / Vendeuse Métiers en images. Des élèves reporters à Montfort-sur-Meu Olympiades des métiers 2016. 30 métiers en compétition à Saint-Brieuc Lecture et dyslexie : journées d’études Nouvelle formule "De la 6e à la 3e" Folios : se former en autonomie avec M@gistère Semaine pour l’emploi des handicapé-e-s du 14 au 20 novembre Semaine Ecole-Entreprise du 21 au 25 novembre Une journée tout-e numérique La Bretagne installe un 3e campus des métiers et des qualifications autour des technologies alimentaires Cybersécurité. La Bretagne contre-attaque et ouvre de nouvelles formations... Nouvelle vidéo. La licence de philosophie A bac+4, le DSAA Design forme de futurs chefs et cheffes d’équipe capables de gérer un projet créatif complexe... La mixité des filières à l’université Le collège Thérèse Pierre en route vers l’égalité Le 8 mars dans les collèges et lycées en Bretagne Unique dans l’Ouest, le DEUST Métiers de la forme mêle sport et santé Rentrée 2017. Trois BTS inédits en Bretagne ouvrent à Fougères, à Saint-Malo et au Guilvinec... Mer. Le lycée du Guilvinec propose un BTS Pêche et gestion de l’environnement marin unique dans l’Ouest... Un BTS après un bac pro. La Bretagne expérimente... Systèmes et réseaux. Une formation d’administrateur/trice après bac+2 Logiciel et réseau. Une formation de chef/fe de projet post bac+2 Jardinier de golf. Une spécialisation unique dans l’Ouest pour des pros du gazon Femmes et numérique : NUMERIFemmes 2017 Aider son enfant DYS à l’école : conférence Décrocheurs : préparer le bac dans un "micro-lycée" Aménagement urbain. Guillaume pense la ville pour les vélos FCIL. Spécialisation en nouvelles technologies automobiles Concours Science Factor Terminales 2017-2018. Un nouveau site de l’Onisep pour préparer votre parcours dans l’enseignement supérieur... 1001 orientations KANGAE - Entreprendre : de l’idée à l’action Social. A Rennes, on peut préparer le DE Educateur de jeunes enfants en apprentissage Se former à Folios et au parcours Avenir avec M@gistère Mer. A Saint-Malo, Nantes, Marseille et Le Havre, des formations pour naviguer... Ou pas. Les filles et la mécanique Bac 2021. La voie générale du lycée en pleine transformation Exposition. Apprenties dans des métiers industriels Devenir ingénieure : découverte des études le 22 mars Olivia Guinard, en CAP Charcutier-traiteur Les rencontres de l'apprentissage - 11 avril à Cesson-Sévigné OrientHackathon. Un hackathon « Parcours Avenir »

Tous nos articles

Cybersécurité. La formation bretonne en première ligne

Bretagne - Rennes / Publication : 16 décembre 2016
Réseaux, cloud computing, objets connectés... La sécurité des systèmes et des données numériques est un enjeu vital pour les entreprises et les gouvernements. En Bretagne, on s’organise et on se forme pour faire face aux attaques...

cyberdéfense

Il existait déjà à Vannes un diplôme d’ingénieur en cyberdéfense préparé à l’Ecole nationale supérieure d’ingénieurs de Bretagne sud (ENSIBS), dont la première promotion est sortie cette année. Voici aujourd’hui le Pôle Sécurité Défense du CNAM qui dégaine à Ploufragan (22) une nouvelle licence professionnelle branchée cybersécurité. La Bretagne est en passe de devenir une région névralgique en la matière... Un pôle d’excellence “cyber” y a d’ailleurs été implanté en 2014 autour d’un réseau d’entreprises, de laboratoires et d’écoles, avec les objectifs de stimuler la recherche, l’innovation et la formation.

 

Des analystes en sécurité des systèmes à bac+3

Premier résultat visible, cette licence pro Métiers des réseaux informatiques et télécommunications proposée par le CNAM aux titulaires d’un diplôme de niveau bac+2 technique ou scientifique, BTS, DUT, classe prépa, etc. Il faut avoir de solides bases en informatique, être autonome, curieux, discret... et “astucieux”. Préparée en un an, elle forme des analystes en sécurité des systèmes télécoms, réseaux et informatiques. Les diplômés sont capables d’intervenir rapidement pour maintenir l’ensemble des équipements en état de fonctionner. Ils et elles peuvent auditer un système afin d’en renforcer la sécurité. Au programme : maths, géopolitique, anglais, traitement des signaux, ingénierie des systèmes télécoms, réseaux, sécurité des systèmes...

Compte-tenu des particularité de la formation, il n’y a pas de stage mais des professionnels, civils et militaires, dispensent chaque semaine cours et TP. Le partenariat est étroit avec les ministères de la Défense et de l’Intérieur qui peuvent accueillir près de 80% des diplômés. La majeure partie des postes offerts sont en région parisienne. Celles et ceux qui le souhaitent peuvent aussi trouver un emploi dans des entreprises privées. Les plus motivé-e-s peuvent continuer en cycle ingénieur du CNAM.  

 

 ... Et des ingénieur-e-s en cyberdéfense à bac+5

A Vannes, l’ENSIBS avait anticipé l’importance qu’allait prendre la cybersécurité en ouvrant dès 2013 un cursus d’ingénieurs spécialisé. La formation en apprentissage dure trois ans et s’adresse elle-aussi à des bac+2.

Les besoins en ingénieurs sont évalués à plus de 1000 par an. Les entreprises et organismes, publics et privés, ont besoin de comprendre les menaces et les modes opératoires des attaques, de construire la sécurité des infrastructures et de pouvoir gérer des crises cybernétiques, quelle que soit leur ampleur.

En savoir plus :

Sécurité Télécoms Réseau
Formations pour la Cyberdéfense
 

Cybersécurité en bac STI2D

En Bretagne, quatre lycées, à Vannes (Lesage), Lannion (Le Dantec), Dinan (La Fontaine des Eaux) et St-Malo (Maupertuis), expérimentent un “parcours d’excellence cyber” dans la filière STI2D. C’est une initiative portée par l’académie de Rennes et le pôle d’excellence cyber.

Ce parcours est intégré dans les enseignements hebdomadaires des élèves préparant le bac technologique Sciences et technologies de l’industrie et du développement durable. L’objectif est de les sensibiliser à la sécurité numérique, en présentant les enjeux et les aspects légaux de la cybersécurité. Mais, au-delà, les jeunes vont aussi acquérir certaines compétences reconnues dans un référentiel commun de compétences et métiers élaboré par le pôle cyber. Ce parcours devrait être développé dans toute la région, voire au-delà.

 

Imprimer

Haut de page

Vient de paraître

Pour
les professionnels