Onisep.fr, l'info nationale et régionale sur les métiers et les formations
Accueil Bretagne Rennes Actualités Tous nos articles

Sommaire du dossier

Accueil du dossier 22 mai 2018 : nouvelle étape dans Parcoursup Infirmier/ère. Fin du concours d’entrée dans les IFSI, admission via Parcoursup Ados 2.0 : les enjeux du numérique De la 6e à la 3e, le répertoire des collèges en Bretagne Site secondes 2018-2019 CMI Figure : une formation d’ingénieur·e labellisée Partez en reportage pour l'Onisep ! Dire non au sexisme. De la réflexion à l'action Formation agricole. Le "savoir vert" à la maison Les métiers pour toutes et tous Filles et maths, une équation lumineuse Girl’s day : Mixité dans les métiers de la SNCF Métiers en tous genres : forum pour la mixité et l'égalité professionnelle Un statut d’étudiant-entrepreneur Les stéréotypes, c’est pas bientôt fini ? Partez en reportage Semaine de la persévérance scolaire Métiers en tous genres Le 8 mars, c’est tout le mois de mars… EXPOSITION 8 mars : Politique : nom féminin singulier Le lycée Mendès France construit l’égalité Kiné. La réforme est en marche Apprentissage. Un CAP à votre porte... Nouveau. Un DMA Horlogerie en Bretagne Responsable de chantier. Double formation, pour l’électricité ou le BTP Traitements de surfaces. Un bac pro tout neuf aux portes de la Bretagne L’ESAT ou l’épanouissement au travail Cheval. Un CAP inédit en Bretagne Staff. Le Brevet des métiers d’art (BMA) après le CAP à Tréguier, dans les Côtes d’Armor Métiers de la piscine. Le BP ouvre en Bretagne pour construire et entretenir les bassins Soudage. Une spécialisation de haut niveau pour les bacs pro. ouvre dans les Côtes d’Armor Mécatronique navale. Spécialisation “navire” post bac pro dans le Finistère Réalité virtuelle. Golaem crée les armées de Game of Thrones Métiers de la viande. Des bouchers managers à bac+3 Mer. Une prépa. maritime pour les STI2D à l’ENSM du Havre Vente. A saisir : deux diplômes pour un parcours ! Métiers en images. Vendeur / Vendeuse Métiers en images. Des élèves reporters à Montfort-sur-Meu Olympiades des métiers 2016. 30 métiers en compétition à Saint-Brieuc Lecture et dyslexie : journées d’études Nouvelle formule "De la 6e à la 3e" Folios : se former en autonomie avec M@gistère Semaine pour l’emploi des handicapé-e-s du 14 au 20 novembre Semaine Ecole-Entreprise du 21 au 25 novembre Une journée tout-e numérique La Bretagne installe un 3e campus des métiers et des qualifications autour des technologies alimentaires Cybersécurité. La Bretagne contre-attaque et ouvre de nouvelles formations... Nouvelle vidéo. La licence de philosophie A bac+4, le DSAA Design forme de futurs chefs et cheffes d’équipe capables de gérer un projet créatif complexe... La mixité des filières à l’université Le collège Thérèse Pierre en route vers l’égalité Le 8 mars dans les collèges et lycées en Bretagne Unique dans l’Ouest, le DEUST Métiers de la forme mêle sport et santé Rentrée 2017. Trois BTS inédits en Bretagne ouvrent à Fougères, à Saint-Malo et au Guilvinec... Mer. Le lycée du Guilvinec propose un BTS Pêche et gestion de l’environnement marin unique dans l’Ouest... Un BTS après un bac pro. La Bretagne expérimente... Systèmes et réseaux. Une formation d’administrateur/trice après bac+2 Logiciel et réseau. Une formation de chef/fe de projet post bac+2 Jardinier de golf. Une spécialisation unique dans l’Ouest pour des pros du gazon Femmes et numérique : NUMERIFemmes 2017 Aider son enfant DYS à l’école : conférence Décrocheurs : préparer le bac dans un "micro-lycée" Aménagement urbain. Guillaume pense la ville pour les vélos FCIL. Spécialisation en nouvelles technologies automobiles Concours Science Factor Terminales 2017-2018. Un nouveau site de l’Onisep pour préparer votre parcours dans l’enseignement supérieur... 1001 orientations KANGAE - Entreprendre : de l’idée à l’action Social. A Rennes, on peut préparer le DE Educateur de jeunes enfants en apprentissage Se former à Folios et au parcours Avenir avec M@gistère Mer. A Saint-Malo, Nantes, Marseille et Le Havre, des formations pour naviguer... Ou pas. Les filles et la mécanique Bac 2021. La voie générale du lycée en pleine transformation Exposition. Apprenties dans des métiers industriels Devenir ingénieure : découverte des études le 22 mars Olivia Guinard, en CAP Charcutier-traiteur Les rencontres de l'apprentissage - 11 avril à Cesson-Sévigné OrientHackathon. Un hackathon « Parcours Avenir »

Tous nos articles

La mixité des filières à l’université

Bretagne - Rennes / Publication : 15 février 2017
Est-ce que les filles et les garçons choisissent les mêmes types d’études ? Des élèves de 2nde ont réfléchi à cette question avec l’aide des deux universités de Rennes.

Université sexuée

Le sexe des personnes a-t-il une influence sur leurs choix d’orientation ? C’est la réflexion que les universités de Rennes 1 et Rennes 2 ont proposée à des élèves de 2nde  en partenariat avec l’Académie de Rennes et l’Onisep Bretagne. Le 7 février 2017 une partie des garçons et filles des lycées Mendès France à Rennes et Jean Brito à Bain de Bretagne (35) ont découvert à Rennes 1 l’informatique, l’électronique et les géosciences. L’autre moitié s’est rendue à Rennes 2 en lettres, langues et STAPS (Sciences et techniques des activités physiques et sportives).

Partage d’expériences

Visite des campus, des laboratoires, salles de TP, discussions avec des étudiant-e-s et des doctorant-e-s, présentation de statistiques sexuées (voir encadré), se sont succédées. Après un travail en groupes, encadré par les enseignant-e-s des deux classes, les élèves ont ensuite partagé leurs expériences lors d’une séance commune.

Lutter contre les idées reçues

Par l’observation et les échanges, la journée a favorisé la lutte contre les idées reçues sur les filières universitaires. Et sur la capacité des filles et des garçons à suivre tout type d’études.

 

Des conférences sur les choix d’études sexués

Les élèves ont pu assister à deux conférences : "Les choix d'orientation sexués: quels processus ?" de Gaïd Le Maner Idrissi, professeure de psychologie à Rennes 2. Et "Place des femmes dans les écoles d'ingénieurs en France : évolution, disparités et perspectives" de Catherine Roby, docteure en sciences de l'éducation de l'université Rennes 2. Ces conférences s’inscrivaient dans le programme « Les mardis de l’égalité » de l’Université Rennes 2, ouvert à tout public.

 

Des statistiques sexuées

En France, les filles représentent 84% des élèves des écoles paramédicales et sociales et 63 % dans les écoles de journalisme alors qu’elles ne sont que 27% dans les écoles d’ingénieur-e-s. Du côté des garçons, dans l’académie de Rennes ils sont 22 à 24 % en sciences humaines (psychologie, sociologie, sciences de l’éducation), 32 % en arts, lettres et communication, 36% en langues et 72% en STAPS (Sciences et techniques des activités physiques et sportives). Toujours à Rennes, on trouve par contre 68 % de filles en médecine, 65% en droit et 16% en Informatique-Electronique.

 

Des formations non mixtes

"Aujourd’hui les formations et les emplois sont ouverts sans distinction aux filles et aux garçons, aux femmes et aux hommes, explique Nicole Guenneugues, Chargée de mission Egalité filles-garçons pour l’Académie de Rennes. Cette mixité s’est imposée peu à peu au cours du 20ème siècle. Ainsi l’école polytechnique s’est ouverte aux femmes en 1972 et le concours de sage-femme (ou maïeuticien) s’est ouvert aux hommes en 1982. Actuellement, c’est une obligation légale.

Mais quand on observe la situation dans les établissements de formation et dans les entreprises, la mixité est rarement équilibrée.

Si en théorie, il suffit que dans une assemblée il y ait une personne du sexe minoritaire pour la dire mixte c’est-à-dire « mélangée », par convention un métier est considéré comme mixte pour l’INSEE quand on a entre 40 et 60 % des deux sexes. Sinon il est dit à dominance masculine ou à dominance féminine. Il en va de même pour les formations. »

Imprimer

Haut de page

Vient de paraître

Pour
les professionnels