Onisep.fr, l'info nationale et régionale sur les métiers et les formations

Sommaire du dossier

Rentrée 2019. Tour d’horizon des nouvelles formations

Renseignement. Des analystes formés dans les Côtes d’Armor

Bretagne - Rennes / Publication : 4 mars 2019
Dans les Côtes d’Armor, la licence professionnelle Analyste criminel opérationnel va former des spécialistes du recueil, de l’analyse et de l’interprétation de données liées à des problématiques contemporaines géopolitiques, géostratégiques ou géoéconomiques...

Renseignement. Des analystes formés dans les Côtes d’Armor

Renseignement, veille stratégique, analyse, évaluation des risques... Vous avez aimé le Bureau des légendes, vous souhaitez être utile à votre pays, vous pratiquez l’anglais couramment ? La nouvelle licence professionnelle Analyste criminel opérationnel proposée à la rentrée 2019 par le Cnam sécurité défense à Ploufragan, près de Saint-Brieuc, pourrait vous intéresser... Elle a pour objectif prioritaire de former des analystes opérationnels de données stratégiques pour les services spécialisés des ministères de l’Intérieur et des Armées.

 

Evaluer les risques et les opportunités

Les étudiants vont être initiés aux différentes méthodes de recueil et d’exploitation d’informations brutes portant sur diverses thématiques liées à la protection du territoire, des personnes, des matériels, des réseaux, des installations sensibles et du patrimoine économique et industriel. Ils et elles vont acquérir les compétences nécessaires pour traiter et analyser les données recueillies aux niveaux national et international, évaluer les risques et les opportunités, et restituer une synthèse susceptible d’éclairer la prise de décision de leur hiérarchie.

 

Travaux pratiques et mises en situations

La formation dure une année. Au programme : Géopolitique et veilles stratégiques (10h hebdomadaires), Anglais (8h), Cyber-environnement (4h), Initiation à l’arabe (1h), Culture générale et administrative (préparation aux concours de l’administration - 6h), et Accompagnement à la rédaction du mémoire. Des professionnels des ministères de l’Intérieur et des Armées organisent des travaux pratiques et des mises en situations professionnelles, et aussi des tests et des entretiens afin de préparer l’insertion des étudiants. Licence pro en poche, ceux-ci peuvent intégrer les services de l’Etat, directement sur dossier sur des postes de contractuels, ou sur concours de catégories A ou B de la fonction publique. Les diplômés peuvent aussi proposer leurs services dans le secteur privé, à des entreprises tournées vers l’international par exemple.

 

Les enseignements à la loupe...

Anglais : anglais diplomatique et stratégique - géopolitique en langue anglaise - techniques de veille stratégique - travaux pratiques

Géopolitique : problématiques géopolitiques contemporaines - organisation et enjeux de la défense et de la sécurité - méthodologie d’analyse et de synthèse

Cyber-environnement : recherche sur sources ouvertes - analyses de données techniques - culture en réseaux télécoms

 

Entrer en licence pro...

Le cursus s’adresse à des candidat.e.s issu.e.s d’une formation de niveau bac+2 minimum en langue, administration économique et sociale, droit, histoire, sciences politiques... Une très bonne maîtrise de l’anglais est indispensable à l’entrée en formation, ainsi que de solides connaissances en géopolitique. Il faut être curieux, discret aussi, aimer travailler en équipe, savoir communiquer, et posséder certaines compétences pour l’analyse, “pour croiser et classer des données et des informations”.

Infos et candidature : https://cnamsecuritedefense.fr/formation-veille-strategique/

 

Imprimer

Haut de page

Vient de paraître

Pour
les professionnels