Accueil Centre-Val de Loire Orléans Se former dans ma région S'informer sur l'enseignement supérieur

Sport de Haut niveau et études supérieures

Centre - Orléans / publication : 11 janvier 2017
Comment concilier sport de haut niveau et études supérieures ? Quels sont les parcours possibles ? Existe-t-il des aménagements spécifiques ? Retrouvez les réponses à vos questions dans notre article.

Sport de haut niveau 620 x 312

Qu’est-ce qu’un sportif ou sportive de haut-niveau ?

Un sportif ou une sportive de haut niveau est inscrit/e sur la liste de haut niveau du ministère de la ville, de la jeunesse et des sports. Cette liste comprend 4 catégories : Élite, Senior, Jeune et Reconversion. Pour être inscrit sur cette liste, il faut pratiquer une discipline sportive reconnue de haut niveau. L’inscription sur cette liste est annuelle. Chaque fédération propose une liste nominative au ministère. Les sportifs doivent être âgés de 12 ans au moins dans l’année d’inscription et avoir réalisé les prérequis de performance sportive.

Au 1er avril 2013, 6920 sportifs de hauts niveaux étaient recensés au niveau national (64% d’hommes et 36% de femmes). En 2014, la région Centre-Val de Loire comptait 175 sportifs de haut niveau et 266 sportifs espoirs et partenaires d’entraînement.

 

Les sportifs et sportives de « bon niveau »

Les sportifs de « bon niveau » ne sont pas inscrits sur les listes ministérielles mais ont des contraintes d’entraînement équivalentes à celles des sportifs de haut niveau. Ce statut donne droit à certains aménagements d’études.

 

Sport de haut niveau et études supérieures

Afin de pouvoir continuer leur entraînement et la compétition, les sportifs et sportives de haut niveau sont le plus souvent accueillis en Creps (centre de ressources, d’expertise et de performance sportives) ou à l’Insep (Institut national du sport, de l’expertise et de la performance). L’Insep propose des formations supérieures en partenariat avec des universités et des grandes écoles  franciliennes (préparation du BPJEPS, filière STAPS, journalisme sportif…). Les sportifs de haut niveau peuvent également se former à distance via le Cned (Centre national d’enseignement à distance).

Il est aussi possible de concilier sport de haut niveau et études au sein d’un établissement de l’enseignement supérieur avec des aménagements : admission spécifique, organisation de l’emploi du temps et priorité dans le choix des groupes de TP et de TD, aménagement des examens et conservation des notes et/ou des UE acquises, aménagement de la durée du cursus ou encore accompagnement personnalisé.

Un correspondant ou une correspondante chargé du suivi des étudiants ayant une pratique sportive d'excellence ou d'accession au haut niveau est désigné dans chaque établissement du supérieur.

De nombreuses universités et grandes écoles favorisent l'accès en formation initiale et continue des sportifs de haut niveau.

 

A l’université

Les sportifs et sportives de Haut niveau ou de Bon niveau peuvent bénéficier du statut d’étudiant sportif de haut niveau (SHN) à condition d’en faire la demande. Ce statut leur permet de bénéficier des aménagements d’études prévus par la loi et du Régime spécial d’études (RSE).

Le RSE s’adresse aux étudiants qui peuvent justifier de leur impossibilité de suivre la totalité des enseignements. Il peut être obtenu pour tout ou partie des enseignements. L’acquisition des connaissances et des compétences est alors évaluée par des contrôles terminaux dans les modules concernés.

Le statut d’étudiant sportif de haut niveau implique aussi des devoirs pour l’étudiant : participer aux compétitions universitaires dans sa discipline sportive afin de représenter son université au plus haut niveau de compétition ; valoriser l’image de l’université dans le cadre de sa pratique sportive en général ; obligation de résultats universitaires et sportifs.

A l’université d’Orléans, le contingent 2015-2016 est de 105 sportifs de haut ou de bon niveau. Ces étudiants sont des sportifs issus d’un large éventail de disciplines sportives et de cursus d’études : athlètes, handballeurs, nageurs, judokas… intégrés dans des filières d’études comme STAPS, droit…

A noter : au niveau national, la filière STAPS accueille jusqu’à 10 % de sportifs de haut niveau, souvent soucieux de leur reconversion.

Rendez-vous sur les sites des universités d'Orléans et de Tours pour en savoir plus.

 

Dans les grandes écoles

Écoles d’ingénieurs, de commerce, de management, Sciences Po… Certaines grandes écoles offrent des cursus aménagés aux étudiants sportifs de haut niveau. Le groupe INSA par exemple, propose une filière qui permet de mener de front des études d’ingénieur et une pratique sportive de haut niveau.

Logo Insa CVL (image dans article)

Zoom sur : La filière sport de haut niveau de l’INSA Centre Val de Loire

Pour les élèves de terminale S brillants sur le plan scolaire et attestant d'un niveau sportif national, la filière pour sportif de haut niveau de l'INSA de Bourges leur propose des avantages pour continuer à mener de front leur double projet.

L’INSA Centre Val de Loire a mis en place à la rentrée 2016, la possibilité d’allier sport et études à travers une filière spécifique pour les sportifs de haut niveau (inscrits sur listes ministérielles) et un cursus sport études pour les sportifs ayant un niveau national ou ayant l’ambition de l’atteindre. Les handisports et les arbitres sont également concernés par ces dispositifs.

2 possibilités en s’inscrivant en filière sport : avec ou sans aménagement d’étude.

Rendez-vous sur le site de l'INSA Centre Val de Loire pour en savoir plus.

Retrouvez le témoignage vidéo de Martin charrier, champion du monde de monocycle étudiant en Master à l'INSA de Rennes.

 

 

 

Dans les écoles paramédicales

Un quota annuel de sportifs de haut niveau peut bénéficier d’une dispense des épreuves de classement préalables à l’admission dans les instituts de formation pour 4 professions :

-Masseur/euse-kinésithérapeute : 30 places (10 places à l’IFMK de Saint-Maurice et 20 places pour les autres instituts)

Attention : les conditions d’accès aux instituts de masso-kinésithérapie pour les sportifs de haut niveau ont changé. Les sportifs de haut niveau doivent désormais, pour pouvoir présenter leur candidature en 1ère année :
- avoir validé une première année universitaire ;
- ou avoir bénéficié d'une procédure de validation des études, expériences professionnelles ou acquis personnels dans les conditions déterminées par les articles D. 613-38 et suivants du code de l'éducation en vue d'accéder à cette première année de formation en masso-kinésithérapie.

- Pédicure-podologue : 15 places

- Psychomotricien/ne : 10 places

- Ergothérapeute : 10 places

Le recensement des sportifs de haut niveau souhaitant bénéficier de ces dispositifs s’effectue au dernier trimestre de chaque année. Les demandes sont présentées par le directeur technique national de chaque fédération. Ces dossiers sont ensuite soumis à une commission nationale d’admission.

Imprimer

Les publications de l'Onisep

  • métiers
  • Les métiers du sport, collection Parcours
    Les métiers du sport
    Les métiers du sport
    collection Parcours
    parution en décembre 2014
    Un secteur dynamique proposant un éventail de métiers. Avec des formations adaptées à divers niveaux.
* Prix hors frais de port

Haut de page

Vient de paraître

Pour
les professionnels