Onisep.fr, l'info nationale et régionale sur les métiers et les formations

Sommaire du dossier

L'enseignement agricole, 100% nature !

Les spécificités de l'enseignement agricole

Centre - Orléans / Publication : 9 décembre 2015
Retrouvez les missions et les atouts de l'Enseignement Agricole.

©Pascal Xicluna/Min.Agri.fr

Au-delà de la mission de formation générale, technologique et professionnelle initiale et continue,

 les établissements d’Enseignement Agricole participent également aux missions suivantes :

• contribuer à l'insertion scolaire et à l'insertion sociale et professionnelle des jeunes et des adultes,

• participer à des actions de coopération internationale - échanges d’élèves, stages à l’étranger, appui aux programmes de développement,

participer à l’animation du milieu rural et au développement des territoires: partenariats avec les collectivités territoriales en vue du développement des territoires, accueil d’artistes en résidence, mise à disposition des locaux…

• mettre en œuvre des expérimentations conduites sur les exploitations des lycées en partenariat avec les chambres d’agriculture, des instituts techniques ayant pour objet des travaux de recherche appliquée sur les productions végétales, animales, légumières, fruitières, le vin…..ainsi qu’avec l’INRA (Institut National de la Recherche Agronomique) et les entreprises privées.

Les ATOUTS de l’enseignement agricole,

créer les conditions pour que chaque apprenant s’intègre dans son environnement scolaire et éducatif puis dans sa vie professionnelle et la société…

©Pascal Xicluna/Min.Agri.fr

une diversification des voies d’accès aux diplômes,

• un apprentissage riche et varié, en lien avec les réalités du terrain,

• des mises en situation professionnelle, des cours en exploitation agricole et en atelier technologique, des de stages en entreprise.

 une diversification des méthodes pédagogiques,

une organisation modulaire et pluridisciplinaire de la formation, définie en termes d’objectifs et de compétences ….la pluridisciplinarité, un outil de décloisonnement des disciplines,

• la prise en compte du contrôle en cours de formation dans la délivrance du diplôme,
Pour toutes les formations technologiques et professionnelles, l’Enseignement Agricole met en œuvre le Contrôle en Cours de Formation (CCF). Il ne s’agit pas de contrôle continu mais d’une procédure de certification d’épreuves d’examen. Chaque épreuve du CCF est réalisée dans les mêmes règles et conditions que celles d’un examen terminal.L’examen se décompose en 2 parties qui représentent chacune 50% de l’attribution du diplôme : la prise en compte des résultats obtenus en cours de formation (épreuves certificatives) et les épreuves terminales - écrites, pratiques et orales.

• des établissements avec un cadre de vie propice à l’épanouissement

• des internats et une vie associative dynamique

• une participation forte à la vie du territoire de l’établissement

• l’implication dans des projets européens et internationaux

l’Education Socio-Culturelle (ESC) pour participer à des projets artistiques
L’ESC ne correspond pas à une discipline spécifique, elle est une composante de l’enseignement agricole qui répond à 3 objectifs :
- lÉducation à l’environnement social et culturel : enrichir la relation à l’environnement en appréhendant des aspects sociaux, culturels et patrimoniaux, et par une réflexion sur la diffusion de la culture.
- l’Éducation artistique : développer l’approche sensible, le jugement et la créativité par une éducation artistique ouverte aux différentes formes d’expression et à la communication.
- l’Éducation aux dynamiques sociales et à la communication humaine : développer les capacités de relation et d’initiative par l’approche des processus de communication, et par la réalisation de projets impliquant des pratiques sociales d’animation. Elle renforce des valeurs et l’apprentissage de la démocratie: lien social, construction de soi dans l’ouverture aux autres, respect, écoute, argumenter, travailler en groupe, s’organiser en vue de l’action.

Halte aux idées reçues !

L’enseignement agricole est réservé aux enfants d’agriculteur !

 

Faux, 85 % des élèves de l'enseignement agricole ne viennent pas du monde agricole.

 

L’enseignement agricole rime avec agriculture et agriculteur !

 

Faux, la palette des spécialités offerte est large et couvre l’ensemble des champs professionnels des secteurs de la production agricole (animale, végétale et horticole), des équipements de l’agriculture, de la transformation des produits agricoles (industries agroalimentaires, laboratoire d’analyse), des activités hippiques, de la forêt, du paysage, des métiers de l’environnement, des services aux personnes et aux territoires et de la commercialisation.
Si l’Enseignement Agricole est très fortement tourné vers l’enseignement professionnel, il propose également des formations générales : 4° et 3° de l’Enseignement Agricole, Bac Technologique STAV - Sciences et Technologies de l’Agronomie et du Vivant, Bac S option Ecologie et Territoires et classes préparatoires aux concours des Ecoles Supérieures de l’Agriculture et Vétérinaires.

 

L’enseignement agricole ne propose que des formations et des métiers pour les garçons !

 

Faux, les femmes sont de plus en plus présentes dans le secteur agricole. Dans l’enseignement agricole, dans les filières du secteur production, les filles sont tout autant présentes que les garçons - même en productions animales (52% filles).On peut noter aussi que dans les écoles d’ingénieurs et de vétérinaires, il y a plus de filles que de garçons.

 

Les métiers de l’agriculture sont des métiers à la pointe de la modernité !

 

Vrai, les exemples d’innovations et d’utilisation de nouvelles technologies ne manquent pas. Les métiers demandent de plus en plus de technicité et nécessitent une formation allant du Bac au Bac + 5 selon les situations.
Les chefs d’exploitation sont de véritables entrepreneurs.

Imprimer

Haut de page

Vient de paraître

Pour
les professionnels