Onisep.fr, l'info nationale et régionale sur les métiers et les formations
Accueil Grand Est Reims Informations métiers Quels métiers dans ma région ?

Devenir gendarme

Champagne-Ardenne - Reims / Publication : 13 mars 2019
La Gendarmerie Nationale recrute environ 10 000 personnes chaque année. Les possibilités de carrière sont extrêmement nombreuses, avec ou sans diplôme, pour des métiers sans routine et au service de la population.

Visuel article devenir gendarme

La Gendarmerie nationale est une institution militaire qui a pour but de protéger les personnes et les biens, et de faire respecter la loi.

Elle remplit 3 types de missions :

  • Mission de police judiciaire : consiste à constater les infractions à la loi pénale, à en rassembler les preuves et à en rechercher les auteurs ;
  • Mission de police administrative : consiste à prévenir les troubles à l’ordre public ;
  • Missions militaires : gestion de crise et gestion militaire à l’étranger sur les théâtres d’opérations extérieures.

Les métiers de la gendarmerie se divisent en deux grandes branches : l’opérationnel (c’est-à-dire le terrain) et le technique / administratif. Il est donc possible d’exercer dans une multitude de domaines :

Visuel métiers opérationnels

Visuel métiers administratifs

Qu’il s’agisse de l’opérationnel ou du technique / administratif, tous / toutes les futur.e.s gendarmes doivent passer par une formation militaire initiale, d’une durée variable dépendant du domaine visé.

Avant de se porter candidat.e, il faut avoir à l’esprit que les métiers de la gendarmerie nécessitent :

  • Une forte motivation ;
  • Une bonne condition physique et un mental solide pour faire face à des conditions d’exercice parfois compliquées ;
  • Une grande disponibilité : les heures supplémentaires et les horaires décalés (nuit, week-ends) sont fréquents ;
  • Une bonne moralité.

Quel que soit le poste visé, les candidat.e.s doivent avoir effectué la Journée Défense et Citoyenneté (JDC, anciennement JAPD) et être de nationalité française.

Bon à savoir : la gendarmerie pratique depuis toujours l’égalité hommes - femmes dans le traitement des salaires. A l’heure actuelle, les femmes ont accès à pratiquement toutes les spécialités. Elles représentent 18% des effectifs.

Plus d’informations :

 

Devenir gendarme adjoint.e volontaire

 

Sous forme d’un premier contrat CDD de 2 ans, c’est un bon moyen d’acquérir une première expérience professionnelle reconnue, que l’on peut ensuite facilement faire valoir dans le secteur public comme dans le privé.

 

En opérationnel

Dans les domaines administratif / technique

Fonction

Gendarme adjoint.e volontaire – agent.e de police judiciaire adjoint.e (GAV-APJA)

Gendarme adjoint.e volontaire – emplois particuliers (GAV-EP)

Rôle

Équipier.ère des gendarmes, il / elle participe aux missions opérationnelles : prévention de la délinquance, enquêtes judiciaires, interventions sur des accidents, etc.

Équipier.ère spécialisé.e, il / elle occupe un poste correspondant à ses compétences : secrétaire, informaticien.ne, mécanicien.ne auto, magasinier.ère, etc.

Conditions principales d’accès

  • Être de nationalité française ;
  • Être âgé.e de 17 ans au moins et de 26 ans au plus à la date du dépôt de candidature ;
  • Avoir effectué la JDC / ou la JAPD / ou le service national ;
  • Être apte physiquement.

Conditions particulières d’accès

Aucun diplôme exigé.

Avoir le bac pour les postes d’employé.e de bureau et télécommunication informatique, un CAP ou une expérience professionnelle pour les autres.

Étape 1 : épreuves de sélection

Test psychotechnique;

Test de connaissances générales;

Test de compréhension de textes.

Test psychotechnique.

Étape 2 : formation rémunérée

13 semaines

6 semaines

Étape 3 : affectation

Choix en fonction des postes proposés et du rang de classement.

Rémunération indicative en sortie d’école

930€ nets

+ 224€ d’allocation d’alimentation

+ hébergement gratuit

920€ nets

+ 224€ d’allocation d’alimentation

+ hébergement gratuit

Contrat

Contrat de 2 ans, renouvelable (+3 ans +1 an)

Et après ?

Possibilité d’intégrer par la voie interne

Aide à la reconversion à partir de 4 ans de GAV

Devenir sous-officier.ère

 

 

En opérationnel

Dans les domaines administratif / technique

Fonction

Sous-officier.ère.

Sous-officier.ère du Corps de soutien technique et administratif de la Gendarmerie nationale (CSTAGN).

Rôle

Professionnel.le de la sécurité au contact de la population.

Expert.e à compétence technique.

Conditions principales d’accès

  • Être de nationalité française ;
  • Être âgé.e de 18 ans au moins et de 35 ans au plus au 1er janvier de l’année du concours (opérationnel) / Être âgé.e de 17 ans au moins et de 35 ans au plus au 1er janvier de l’année de sélection (administratif et technique) ;
  • Avoir le bac ou un diplôme équivalent à la date de la 1ère épreuve ou justifier d’une expérience professionnelle d’au moins 3 ans (administratif et technique) ;
  • Avoir effectué la JDC / ou la JAPD / ou le service national ;
  • Être apte physiquement.

Étape 1 : concours ou sélection

  • Concours externe pour candidats civils ;
  • Concours interne ouvert aux gendarmes-adjoints volontaires, aux adjoints de sécurité avec 1 an de service, aux militaires d’autres armées avec 4 ans de service, aux réservistes de la gendarmerie.

Sélection sur épreuves pour candidats civils, ouverte également (sous conditions) aux gendarmes-adjoints volontaires, militaires d’autres armées, réservistes de la gendarmerie.

 

Étape 2 : formation en école

12 mois de formation rémunérée avec hébergement gratuit.

Entre 6 et 9 mois en fonction de la spécialité choisie.

Étape 3 : affectation

Choix en fonction du classement à la sortie de la formation

Rémunération indicative en sortie d’école

1808€ nets

+ attribution d’un logement sans loyer tout au long de la carrière

1543€ nets

Pas d’attribution de logement

Spécificités

Peut se spécialiser :

  • Motocycliste ;
  • Technicien.ne en investigations criminelles ;
  • Maître-chien ;
  • Pilote d’hélicoptère ;
  • Cavalier / cavalière ;
  • Plongeur / plongeuse ;
  • Militaire du GIGN ;
  • Spécialiste montagne ;
  • etc.

Peut exercer dans une des spécialités suivantes :

  • Administration et gestion du personnel (AGP) ;
  • Gestion logistique et financière (GLF) ;
  • Affaires immobilières (AI) ;
  • Restauration Collective (RC) ;
  • Auto-engins blindés (AEB) ;
  • Armurerie-pyrotechnie (ARM).

Contrat

carrière  - titularisation

Et après ?

Évolution par le grade tout au long de la carrière

Possibilité de passer le concours d’officier.ère pour avoir des responsabilités de commandement et d’encadrement.

 

Devenir officier.ère

 

 

En opérationnel

Dans les domaines administratif / technique

Fonction

Officier.ère de gendarmerie (OG)

Officier.ère du Corps technique et administratif de la Gendarmerie nationale (OCTAGN)

Rôle

Chef.fe militaire commandant des équipes sur le terrain, expert.e des questions de sécurité.

Responsable d’équipe et expert.e de haut niveau mettant ses compétences au profit des unités opérationnelles.

Conditions principales d’accès

  • Être de nationalité française ;
  • Être âgé.e de 18 ans au moins et de 27 ans au plus au 1er janvier de l’année du concours ;
  • Avoir effectué la JDC / ou la JAPD / ou le service national ;
  • Être apte physiquement ;
  • Ne pas s’être présenté.e déjà plus de 3 fois.

Conditions particulières d’accès

Avoir un diplôme de master 2 ou un titre I au RNCP

Avoir un diplôme de master 2 ou un titre I au RNCP

Étape 1 : concours d’accès possibles

  • Concours universitaire ;
  • Concours sur titres ;
  • Concours ouverts aux officiers des autres armées ;
  • Concours ouverts aux fonctionnaires de catégorie A ;
  • Concours internes : semi-direct (sous-officiers titulaires d’une licence) ou rang (sous-officiers gradés).
  • Concours sur titres ;
  • Concours ouverts aux officiers des autres armées ;
  • Concours ouverts aux fonctionnaires de catégorie A ;
  • Concours ouverts aux militaires non officiers ou aux fonctionnaires de catégorie B ;
  • Concours internes : OCTA rang, OCTA OSC.

 

Étape 2 : formation

2 années de formation rémunérées de façon évolutive (1755€ à 2026€) comprenant une scolarité à l’École des officiers de Melun (77) et des stages en unité.

1 année de formation rémunérée de façon évolutive + 1 année de préparation adaptée à l’emploi de chef.fe d’un service de soutien à l’opérationnel.

Étape 3 : affectation

Choix en fonction du classement à la sortie de la formation

Rémunération indicative en sortie d’école

2588€ nets

+ attribution d’un logement sans loyer tout au long de la carrière

2288€ nets

Spécificités

 

Servent dans 3 grands domaines : administration, finances, logistique.

Contrat

carrière

Et après ?

Évolution en grade tout au long de la carrière.

 

Devenir réserviste

 

Fortement sollicité.e.s depuis les attentats de 2015, les réservistes renforcent les unités de gendarmerie proches de leur domicile, sur des jours qu’ils choisissent à l’avance. Une expérience valorisante qui permet d’acquérir très rapidement de l’assurance et des responsabilités, par exemple quand on est étudiant.e.

Rôle

Renforce régulièrement les unités de gendarmerie proches de son domicile.

Participe aux missions quotidiennes : secours, surveillance, service d’ordre, etc.

Conditions principales d’accès

  • Être de nationalité française ;
  • Être âgé.e de 17 ans au moins et de 40 ans au plus ;
  • Avoir effectué la JDC / ou la JAPD / ou le service national ;
  • Être apte physiquement, moralement et psychologiquement.

Étape 1 : sélection

 

Tests 

Retrait du dossier de candidature auprès de la brigade de gendarmerie du lieu de domicile.

 

Inventaire de personnalité.

     Lettre de motivation.

Étape 2 : formation

Préparation militaire de la gendarmerie (PMG) sur 15 jours.

Étape 3 : affectation

Après examen du dossier et selon les besoins, vous pourrez souscrire un engagement à servir dans la réserve (ESR).

Rémunération indicative

54€ par jour, nets d’impôts.

Contrat

CDD de 1 an renouvelable.

Et après ?

Possibilité de passer les concours internes pour devenir sous-officier.ère de gendarmerie.

La Classe Préparatoire Intégrée (CPIGN)

 

Créé en 2009, ce dispositif s’adresse aux étudiant.e.s de moins de 26 ans, de nationalité française, détenteurs / détentrices d’un master 2 ou d’un titre équivalent, qui ont réussi leurs études dans des conditions particulièrement difficiles (niveau de ressources faible, quartiers sensibles, demandeurs d’asile, etc.).

A l’issue d’une sélection sur dossier, les 20 élèves retenu.e.s dans toute la France sont regroupé.e.s à Paris et bénéficient de conditions privilégiées pour préparer le concours d’officier.ère de gendarmerie ou d’autres concours de la fonction publique de niveau équivalent. Ils / elles bénéficient de cours en partenariat avec l’école des officiers de la Gendarmerie Nationale et l’Institut d’Études Judiciaires et sont accompagné.e.s par des officiers de gendarmerie expérimentés. Ils / elles signent un contrat de 2 ans en tant que Gendarme adjoint volontaire au titre duquel ils / elles perçoivent environ 1000€ mensuels. Par ailleurs, l’hébergement leur est offert.

Si vous êtes intéressé.e.s, les dossiers sont à constituer jusqu’au 15 mai auprès du CIR le plus proche de chez vous ou via le formulaire de préinscription sur www.lagendarmerierecrute.fr

Imprimer

Haut de page

Vient de paraître

Pour
les professionnels