Sommaire du dossier

Mission académique égalité filles garçons

Quelques repères statistiques

Alsace - Strasbourg / publication : 15 février 2016
Quelques repères statistiques

fille et garcon

Données nationales

A l’occasion du 8 mars, journée internationale des droits des femmes, cette série de données statistiques renseigne sur la réussite comparée des filles et des garçons depuis l’école jusqu’à l’entrée dans la vie active. Elle met en évidence des différences selon les sexes en matière de parcours et de réussite des jeunes, de choix d’orientation et de poursuite d’études entre filles et garçons, qui auront des incidences ultérieures sur l'insertion dans l'emploi ainsi que sur les inégalités professionnelles et salariales entre les femmes et les hommes.

L'essentiel et quelques repères sur le site education.gouv.fr

 

 

Données régionales

Dossier DEP

 

Orientation

Comme partout en France la question de l’égalité "filles garçons" se manifeste à partir des constats observés en matière d’orientation.

Les taux de demandes et de décisions d’orientation après la 3e confirment à la fois l’ambition des filles et l’encouragement des établissements à poursuivre la formation secondaire vers les bacs généraux et technologiques : près de 10 points d’écart des demandes par rapport aux garçons.

Consulter le dossier statistiques

 

 

 

Classes de 3ème générale

Demandes des familles

Décisions des chefs d'établissement

Orientation Juin 2015

Demandes Filles

Demandes Garçons

Total

Décisions Filles

Décisions Garçons

Total

2nde générale et techno

72%

62%

67%

72%

62%

67%

2nde  professionnelle

20%

27%

23%

21%

27%

24%

CAP

6%

9%

8%

5%

10%

7%

Redoublement

1%

2%

2%

2%

2%

2%

 Source: Académie de Strasbourg - Rectorat – SAIO (juin 2015)

 

En revanche le choix des séries de 1ère reste très concentré dans quelques filières : L, ES, ST2S. La STI2D n’attire toujours pas autant de filles que la modification des programmes et des perspectives le permettent, et seule la série S connaît une attractivité supérieure…bien que les poursuites d’études dans les formations scientifiques post bac ne correspondent pas toujours à cette orientation au sein du lycée. Il en est de même pour les garçons : la série L n’attire que 3,8% des élèves de 2nde GT et plus de 56% des demandes concernent le bac S ou le bac STI2D.

 

 

 

Classes de 2nde  GT

Demandes des familles

Décisions des chefs d'établissement

Orientation Juin 2015

Demandes Filles

Demandes Garçons

Total

Décisions Filles

Décisions Garçons

Total

1ère L

13,0%

5%

9%

13%

4%

8%

1ère ES

27%

20%

24%

25%

18%

21%

1ère S

33%

42%

37%

31%

38%

34%

1ère STI2D

1%

11%

5%

1%

9%

5%

1ère STMG

8%

8%

8%

9%

8%

9%

1ère ST2S

8%

4%

6%

9%

4%

6%

1ère STL

2%

2%

2%

2%

2%

2%

1ère STD2A

1%

0%

1%

1%

0%

1%

1ère STAV

0,1%

0,1%

0,1%

0,1%

0,1%

0,1%

Voie pro

3%

4%

4%

5%

6%

5%

Redoublement

1%

2%

1%

5%

6%

5%

Source: Académie de Strasbourg - Rectorat – SAIO (juin 2015)

 

Marché du travail

Extraits du Plan Régional Stratégique en faveur de l’égalité entre les femmes et les hommes 2012-2014 publié le 25 juillet 2012 en Alsace.

 

Activité, emploi et chômage

  • En Alsace, les femmes constituent une population active en très forte progression depuis les années 1980. Leur taux d'activité s'élève à 69% (France 67,8%) et celui des hommes à 78%.
  • Près de la moitié des femmes (47%) appartient à la catégorie des employés et 80% des employés sont des femmes.
  • Le temps partiel demeure une spécificité féminine avec 31% de femmes à temps partiel (5% chez les hommes).
  • En Alsace, comme sur l'ensemble du territoire national, on observe une très forte concentration des femmes dans un nombre limité de secteurs : 68% des femmes (32% des hommes) sont dans l'administration, la santé, l'éducation et l'action sociale.
  • Une part importante de femmes travaille dans la fonction publique : 64% des agents civils des trois fonctions publiques.
  • Seulement 38% de créateurs d'entreprises sont des femmes. 

 

 Salaires et revenus

  • L'écart de salaire entre les hommes et les femmes, demeure élevé : 21,6% (France 19,6%). Cet écart est particulièrement marqué chez les employés (22%) et les cadres (21,8%).
  • Cet écart croit avec l'âge : de 10% pour les 18-25 ans, il passe à 30% pour les plus de 50 ans.
  • L'écart se creuse encore d'avantage au niveau des retraites : 30% en moyenne d'écart entre les retraites des femmes et celles des hommes.
Imprimer

À lire aussi

Haut de page

Vient de paraître

Pour
les professionnels

Accueil Toute l'actu nationale

monorientationenligne.fr