Imprimer Imprimer Imprimer Envoyer à un ami

En Guadeloupe

Je décrypte l'enseignement supérieur

Guadeloupe - Pointe à Pitre / Publication : 31 octobre 2018
Que ce soit en licence, en BTS, en école d'ingénieurs ou encore en classe préparatoire, l'entrée dans l'enseignement supérieur est une étape importante pour le futur bachelier.
Ainsi, il vaut mieux s'y prendre tôt afin de bien décrypter toutes les offres de formation possibles dans l'enseignement supérieur et ainsi favoriser une orientation qui correspond à ses attentes et à ses projets.
La Guadeloupe dispose d'une large palette de formations qui permet de préparer différents diplômes après la réussite du baccalauréat.

lycéen_horizontal

Le BTS (Brevet de Technicien Supérieur) est un diplôme qui se prépare en 2 ans après le Bac, il a une finalité professionnelle précise, répondant aux besoins des entreprises :

LES BTS (Brevet de Technicien Supérieur)

Quels sont les critères d'admission en BTS ?

L'inscription en BTS se fait après l'obtention du baccalauréat par le biais d'une procédure commune d'accès à l'enseignement supérieur. L'entrée en BTS est sélective et dans certaines filières plus rares ou très attractives, la sélectivité y est plus importante.

A noter : Les candidats ayant obtenu leur bac professionnel/technologique avec la mention « bien » ou « très bien » sont admis de droit pour la rentrée suivante dans une spécialité cohérente avec leur bac.

Qui peut vous conseiller ?

Choisir son BTS en fonction de son profil et de ses attentes peut prendre du temps. Ainsi, il vaut mieux s’y prendre tôt et se faire accompagner pas l’équipe pédagogique et éducative de son lycée.

-       Le Psychologue de l’Education Nationale (Psy EN) :

Grâce à sa maîtrise du domaine de l’orientation, le Psy EN est un interlocuteur incontournable qui peut aider l’élève non seulement à trouver la filière la plus adaptée à son profil et au projet professionnel qu’il envisage par la suite.

-      Le professeur principal et les enseignants :

L’enseignant est un acteur qui peut s’avérer essentiel afin d’aider l’élève à se situer par rapport à son niveau notamment dans les disciplines qui prédominent dans les filières que vise l’élève.

-       Les Journées Portes Ouvertes :

Elles constituent un moment privilégié pour que l’élève puisse non seulement visiter les établissements qu’il envisage d’intégrer, mais aussi rencontrer les étudiants et les enseignants afin de discuter de son projet. Ces derniers pourront aussi apporter de précieuses informations à l'étudiant.

-       Les salons destinés aux lycéens :

Ces salons destinés aux lycéens sont l’occasion pour l’élève de s’informer, notamment auprès du stand de l’Onisep.

Les spécificités du BTS :

Le BTS se prépare en lycée public ou privé, dans les sections de techniciens supérieurs, en Centre de formation des apprentis ou en école, en 2 ans dans la majorité des cas. Le BTSAgricole  lui, se prépare en lycée agricole.

Cependant, pour intégrer certains BTS, une année de mise à niveau peut être demandée aux candidats n'ayant pas un bac correspondant à la filière du BTS préparé, c'est le cas pour le BTS hôtellerie-restauration et le BTS responsable d'hébergement. Des mises à niveau, non obligatoires existent aussi dans certains établissements préparant au BTS opticien-lunetier ou pour le BTS diététique.

Concernant le rythme de travail, le BTS se compose de cours magistraux et de travaux dirigés ou travaux pratiques qui représentent entre 30 et 33h de cours par semaine et beaucoup de travail personnel. Cette filière impose  un rythme assez soutenu qui exige de la rigueur, de la constance et de l'organisation.

La validation du diplôme se fait en 2e année à l'issue d'un examen terminal et confère à l'étudiant 120 crédits européens.

Enfin, au cours de la formation en BTS, l'étudiant doit effectuer entre 8 et 16 semaines de stages en entreprise selon la filière choisie. Les étudiants peuvent aussi choisir de préparer leur diplôme par apprentissage afin d'être davantage dans le monde de l'entreprise.

Qui entre en BTS ? :

- 35% des bacheliers technologiques 

- 30% des bacheliers professionnels

- 17,5% des bacheliers généraux

- 17,5% autres

Les BTS en Guadeloupe par spécialités :

Droit, Science politique, Sécurité

BTS Assurance

Information, Communication

BTS Communication

- Sciences

BTS Métiers de la chimie

Transport, Logistique

BTS Transport et prestations logistiques 

Que faire après un BTS ? 

Après un BTS, deux choix se présentent aux étudiants :

- L'insertion professionnelle : les étudiants peuvent  choisir de s'insérer sur le marché du travail et ce d'autant plus que ce diplôme est généralement apprécié des recruteurs.

- La poursuite d'études : la moitié des diplômés en BTS choisissent de poursuivre leurs études après l'obtention de leur diplôme, notamment en licence professionnelle mais aussi en écoles d'ingénieurs (admission très sélective à bac+2), en écoles de commerce et de gestion ou encore en écoles vétérinaires (après une prépa ATS bio). Les diplômés peuvent aussi choisir de suivre une formation complémentaire en un an dans le domaine de leur choix.

-------------------------------------------------------------------------------------------------------

Qu’elles soient économiques, littéraires ou scientifiques, les classes préparatoires aux grandes écoles constituent le meilleur moyen afin de préparer les concours sélectifs d’entrée au sein des grandes écoles :

LES CLASSES PREPARATOIRES AUX GRANDES ECOLES 

Qu'est-ce qu'une CPGE (Classe Préparatoire aux Grandes Ecoles) ?

Pluridisciplinaires, les CPGE développent la culture générale et la méthodologie de travail. Les programmes des différentes voies sont calés sur les concours. Elle  se déroule sur deux années ne délivre pas de diplôme à la fin mais donne droit à des crédits européens (120 au maximum) qui permettent d’obtenir des équivalences en cas de réorientation.Les classes prépa ne peuvent se redoubler qu’une fois en 2e année. 

Quels sont les critères d'admission ?

L’entrée en Classe Préparatoire aux Grandes Ecoles est possible après l’obtention du Bac d’après le dossier scolaire de l’élève et après admission via les procédures d’inscription dans l’enseignement supérieur (Parcoursup).

Qui peut vous conseiller ?

Choisir sa CPGE en fonction de son profil et de ses attentes peut prendre du temps. Ainsi, il vaut mieux s’y prendre tôt et se faire accompagner pas l’équipe pédagogique et éducative de son lycée. Les enseignants et élèves des CPGE de Guadeloupe se rende dans les lycées de l'académie afin de présenter leur formation, n'hésitez pas à participer à ces présentations. 

-       Le Psychologue de l’Education Nationale (Psy EN) :

Grâce à sa maîtrise du domaine de l’orientation, le Psy EN est un interlocuteur incontournable qui peut aider l’élève non seulement à trouver la filière la plus adaptée à son profil et au projet professionnel qu’il envisage par la suite.

Aussi, l’entrée en CPGE étant souvent liée à la réputation de l’établissement d’origine de l’élève, il convient donc de savoir quel est le niveau d’exigence du lycée envisagé et comment celui-ci se situe par rapport aux autres établissements ; le Psy EN de par sa connaissance des établissements de l’académie peut donc apporter toutes ces informations à l’élève. 

-       Les enseignants :

L’entrée en CPGE étant soumis à l’examen du dossier scolaire de l’élève et donc de ses résultats, l’enseignant est un acteur qui peut s’avérer essentiel afin d’aider l’élève à se situer par rapport à son niveau notamment dans les disciplines qui prédominent dans les filières que vise l’élève.

-       Les Journées Portes Ouvertes :

Elles constituent un moment privilégié afin que l’élève puisse non seulement visiter les établissements qu’il envisage d’intégrer pour une CPGE mais aussi une occasion afin de rencontrer les étudiants et les enseignants afin de discuter de son projet d’intégrer l’établissement au sein d’une CPGE. Ces derniers pourront aussi apporter de précieuses informations en ce qui concerne les seuils d’exigence de leur lycée.

-       Les salons destinés aux lycéens :

Ces salons destinés aux lycéens sont l’occasion pour l’élève de s’informer, notamment auprès de l’Onisep.

Les spécificités de la CPGE :

-       Rythme de travail :

Le rythme de en CPGE est très soutenu avec une charge de travail conséquente qui exige beaucoup de travail personnel.

Ainsi, selon l’Observatoire de la vie étudiante, un élève de prépa travaille près de 60h par semaine, cours et travail personnel confondus. Les loisirs ont donc peu de place dans la vie de ces élèves qui doivent néanmoins s’organiser et se ménager régulièrement des pauses afin de tenir le rythme.

-       L’organisation des études :

En CPGE, les enseignements se déroulent en lycée ce qui induit donc des promotions réduites et un encadrement pédagogique renforcé de la part des professeurs qui se rendent ainsi plus disponibles et jouent le rôle de tuteur auprès des élèves tant en terme de conseil qu’en terme d’accompagnement dans leur travail.

En ce qui concerne l’emploi du temps, celui-ci est partagé entre cours, TD (travaux dirigés) et, pour les prépas scientifiques, TIPE (travaux d’initiative personnelle encadrée). A cela s’ajoute des devoirs sur table et des colles qui sont des entraînements oraux des concours.

-       Déroulement des études :

En CPGE, le redoublement en première année n’est pas autorisé, sauf cas particulier (maladie, accident ou problème familial majeur)

Le passage en deuxième année est soumis au contrôle continu et à l’avis des professeurs. En deuxième année il est possible de redoubler afin de passer une seconde fois les concours d’entrée dans les écoles.

-       Diplômes :

Les CPGE ne débouchent sur l’obtention d’un diplôme mais permet l’obtention de crédits ECTS européens (120 au maximum) et d’une attestation descriptive du parcours de l’élève qui lui permettra, suite aux deux années de prépa, de rejoindre une licence s’il le souhaite en validant leurs acquis et ainsi d’obtenir une équivalence avec les études universitaires.

Cependant, l’obtention des 120 crédits ECTS à l’issue des deux années n’est pas systématique car elle doit au préalable être soumise à l’examen d’une commission d’enseignants de la prépa d’origine et de l’université d’accueil qui valide les acquis et l’intégration en licence.

Pourquoi étudier en CPGE ?

Etudier en CPGE a de nombreux atouts :

  • Un accompagnement  personnalisé de la part de l’équipe enseignante
  • Etudier en effectifs réduits
  • Se constituer un profil complet apprécié des grandes écoles
  • Acquérir des méthodes de travail et de savoir-être qui constitueront des qualités essentielles dans le monde professionnel
  • Préserver le côté pluridisciplinaire afin de ne pas être limité dans son orientation à venir
  • Approfondir son projet  personnel tout en continuant à travailler à un rythme soutenu
  • Etudier dans l’environnement familier du lycée, idéal pour ceux qui ont besoin d’un cadre pour travailler

Qui entre en CPGE...

... Scientifique ?

- 94% de bacheliers S

- 5,5% de bacheliers technologiques

- 0,5% autres, dont bacheliers professionnels 

... Economique ?

- 46,5% de bacheliers ES

- 42% de bacheliers S

- 10% de bacheliers technologiques

- 1% autres 

- 0,5% de bacheliers L

- 0,5% de bacheliers professionnels 

... Littéraire ?

- 53% de bacheliers L

- 23% de bacheliers ES

- 23% de bacheliers S

- 1% autres

Les CPGE scientifiques en Guadeloupe :

La prépa PTSI (Physique, Technologie et Sciences de l’Ingénieur) :

La classe préparatoire aux grandes écoles PTSI est une formation de haut niveau en sciences industrielles rattachant le plus que possible à des problèmes concrets et qui donne accès en deuxième année à deux prépas au choix : PT (Physique et Technologie) ou PSI (Physique et Sciences de l’Ingénieur).

La CPGE PTSI est destinée aux élèves bacheliers S (Scientifique), toutes spécialités, et qui sont intéressés par les systèmes réels et curieux de comprendre le fonctionnement des mécanismes qui les entourent

Un enseignement supplémentaire en sciences industrielles, de 2h par semaine, est prévu pour les bacheliers S ayant suivi l’enseignement SVT (Sciences de la Vie et de la Terre).

Enfin, il s’agit de la prépa qui accorde le plus grand volume horaire aux sciences de l’ingénieur.

Après une CPGE PTSI, les étudiants peuvent accéder à la banque d’épreuves filière PT qui mène à plus d’une centaine d’écoles d’ingénieurs et aux ENS Paris-Saclay et Rennes. Ils peuvent aussi se présenter au concours Epita-Ipsa-Esme.

En Guadeloupe, cette CPGE est proposé par l’établissement suivant :

                       - LPO Charles Coeffin (1ère année)- Baie-Mahault

La prépa Véto- BCPST (Biologie, Chimie, Physique et Science de la Terre) :

La classe préparatoire aux grandes écoles BCPST offre une formation équilibrée en mathématiques, Physique-Chimie et Sciences de la Vie et de la Terre et donne accès aux domaines du vivant ou des géo-sciences.

Elle s’adresse  aux bacheliers S, toutes spécialités, qui ont le goût des SVT (Sciences de la Vie et de la Terre) et sont à l’aise dans l’ensemble des disciplines (mathématiques, physique-chimie, SVT).  Elle exige également des compétences rédactionnelles. 

Après une CPGE BCPST, les étudiants peuvent accéder à trois banques d’épreuves (celles-ci donnent accès à une soixantaine d’écoles) qui sont les suivantes :

-       Le Concours Agro-Véto voie A qui ouvre à une trentaine d’école d’ingénieurs en agronomie, en agroalimentaire, dans les domaines du vivant, en chimie, aux écoles nationales vétérinaires et à l’Ecole polytechnique

-       Le Concours G2e qui mène vers une vingtaine d’école en géo-sciences

-       La Banque inter-ENS filière BCPTS- Pont Paris-Tech

En Guadeloupe, cette CPGE est proposé par l’établissement suivant :

  •   LGT  Baimbridge - Les Abymes

La CPGE PCSI (Physique, Chimie et Sciences de l’Ingénieur) :

La classe préparatoire aux grandes écoles PCSI accorde davantage de place à la chimie et à l’expérimentation et donne accès, en deuxième année à deux prépas au choix : PC (Physique Chimie) et PSI (Physique Sciences de l’Ingénieur).

Elle s’adresse aux bacheliers S, toutes spécialités qui sont intéressés par une approche des sciences fondamentales fondée sur l’expérimentation et la modélisation. Il s’agit aussi d’une voie pour les élèves attirés par la chimie.

Après une CPGE PCSI, les étudiants peuvent accéder à plusieurs concours communs qui regroupent au total près de 170 écoles, dont des écoles d’ingénieurs spécialisés en chimie :

-       Concours Centrale-Supélec

-       Concours commun INP (CCINP, ex-CCP)

-       Concours e3a

-       Concours Epita-Ipsa-Esme

-       Concours Mines-Ponts

-       Concours Mines-Télécom

-       Concours Polytechnique- ESPCI- inter-ENS filière PC

-       Concours Travaux publics (TPE/EIVP)

-       Banque d’épreuve des concours des écoles d’actuariat et de statistique

En Guadeloupe, cette CPGE est proposé par l’établissement suivant :

  • LGT Baimbridge, filières PC, PSI et MP (Mathématiques-Physiques) en 2ème année- Les Abymes

La CPGE MPSI (Mathématiques, Physiques et Sciences de l’Ingénieur) :

La classe préparatoire aux grandes écoles MPSI s’adresse aux élèves issus de Bac S, toutes spécialités, qui aiment les mathématiques et la physique et qui sont à l’aise avec l’abstraction. Elle donne accès à deux prépas en deuxième année : MP (Mathématiques Physiques) ou PSI (Physique et Sciences de l’Ingénieur). Il s’agit également de la voie à suivre pour ceux qui sont attirés par l’informatique puisque une option dédiée est prévue au second semestre.

Après une CPGE MPSI, les étudiants peuvent accéder à plusieurs concours communs, qui regroupent au total près de 150 écoles :

-       Concours Centrale –Supélec

-       Concours commun INP (CCINP, ex-CCP)

-       Concours e3a

-       Concours Epita-Ipsa-Esme

-       Concours Mines-Ponts

-       Concours Mines-Télécom

-       Concours Polytechnique- inter-ENS filière MP

-       Concours Travaux Publics (TPE/EIVP)

-       Banque d’épreuves des concours des écoles d’actuariat et de statistique

En Guadeloupe, cette CPGE est proposé par l’établissement suivant :

-       LGT de Baimbridge (public) -Les Abymes 

Les CPGE économiques et commerciales en Guadeloupe :

La CPGE économique et commerciale, option économique :

La classe préparatoire aux grandes écoles économique et commerciale option économique s’adresse aux bacheliers ES et vise l’entrée dans les 26 écoles de commerce et de management reconnues par l’Etat et délivrant le grade de Master.

Les bacheliers souhaitant intégrer cette option doivent avoir un bon niveau en mathématiques et des résultats satisfaisants dans les disciplines littéraires.

Après une CPGE économique et commerciale option économique, les étudiants peuvent accéder aux deux concours communs qui rassemblent la plupart des écoles de commerce :

-       Le concours BCE (24 écoles)

-       Le concours Ecricome (2 écoles)

En Guadeloupe, les établissements qui proposent cette formation sont les suivants :

  • LGT Gerville Réache (public)- Basse-Terre
  • CCI Îles de Guadeloupe (consulaire)- Baie-Mahault

La CPGE économique et commerciale, Option scientifique :

La classe préparatoire aux grandes écoles économique et commerciale option scientifique s’adresse exclusivement aux bacheliers S, ayant un bon niveau en mathématiques et des résultats satisfaisants dans les disciplines littéraires. Elle vise l’entrée dans l’une des 26 écoles de commerce et de management reconnues par l’Etat et délivrant le grade de Master.

Après une CPGE économique et commerciale option scientifique, les étudiants peuvent accéder aux concours communs rassemblant la plupart des écoles de commerce qui recrutent à l’issue des classes préparatoires :

-       Le concours BCE (24 écoles)

-       Le concours Ecricome (2 écoles)

En Guadeloupe, les établissements qui proposent cette formation sont les suivants :

  • LGT Baimbridge (public)- Les Abymes
  • CCI Îles de Guadeloupe (consulaire)- Baie-Mahault

La CPGE économique et commerciale, Option technologique :

La classe préparatoire aux grandes écoles économique et commerciale option technologique s’adresse aux bacheliers STMG ayant un bon niveau scolaire, quel que soit l’enseignement de spécialité suivi en terminale. L’option technologique permet d’intégrer les mêmes écoles de commerce et de management que les voies ECS (prépa économique et commerciale, option scientifique) et ECE (prépa économique et commerciale, option économique).

Après une CPGE économique et commerciale option technologique, les étudiants peuvent accéder aux deux concours communs qui rassemblent la plupart des écoles de commerce :

        - le concours BCE (24 écoles)

        - le concours Ecricome (2 écoles)

En Guadeloupe, l’établissement qui propose cette formation est le suivant :

  • LGT Baimbridge (public)– Les Abymes

Les CPGE littéraires en Guadeloupe :

La CPGE littéraire, option lettres :

Cette CPGE s’adresse aux bacheliers généraux (même si les bacheliers L représentent une large majorité) passionnés par les études littéraires et ayant un bon niveau depuis la classe de première  dans l’ensemble des matières. Aussi, de bonnes qualités d’expression et de synthèse sont souhaitées.

Suite à cette première année dite « hypokhâgne », les étudiants s’orientent vers une 2ème année lettres Ulm ou Lyon.

Après une première année de CPGE littéraire option lettres, la majorité des étudiants poursuivent en deuxième année lettres dite « khâgne » dont un tiers environ en prépa Ulm et deux tiers en prépa Lyon.

Ceux qui décident d’arrêter (1 élève de 1ère année sur 3) peuvent rejoindre une autre formation telle que :

      - Université, cursus licence (grâce à la validation des crédits ECTS)

      - IEP (Institut d’Etudes Politiques), accessible sur concours

En Guadeloupe, l’établissement qui propose cette formation est le suivant :

  • LGT Gerville Réache (public)- Basse-Terre

-------------------------------------------------------------------------------------------------------

Le DUT (Diplôme Universitaire et Technologique) est une formation qui se prépare en 2 ans à l'université en IUT (Institut Universitaire et Technologique) et qui favorise la poursuite d'étude tout en permettant l'accès à l'emploi après l'obtention du diplôme :

LES DUT (Diplômes Universitaires et Technologiques)

Quels sont les critères d'admission ?

L'accès en DUT se fait sur sélection après l'obtention du baccalauréat et suite à une procédure commune d'accès à l'enseignement supérieur. Cependant, certaines universités n'hésitent pas à faire passer des tests aux candidats afin de les sélectionner.

Un quota de place est réservé aux élèves provenant de bac technologiques et les bacheliers technologiques ayant obtenu la mention « bien » ou « très bien » sont admis de droit dans la filière correspondant à leur baccalauréat.

Qui peut vous conseiller ?

Choisir son DUT en fonction de son profil et de ses attentes peut prendre du temps. Ainsi, il vaut mieux s’y prendre tôt et se faire accompagner pas l’équipe pédagogique et éducative de son lycée.

-       Le Psychologue de l’Education Nationale (Psy EN) :

Grâce à sa maîtrise du domaine de l’orientation, le Psy EN est un interlocuteur incontournable qui peut aider l’élève non seulement à trouver la filière la plus adaptée à son profil et au projet professionnel qu’il envisage par la suite.

-       Les enseignants :

L’enseignant est un acteur qui peut s’avérer essentiel afin d’aider l’élève à se situer par rapport à son niveau notamment dans les disciplines qui prédominent dans les filières que vise l’élève.

-       Les Journées Portes Ouvertes :

Elles constituent un moment privilégié afin que l’élève puisse non seulement visiter les établissements qu’il envisage d’intégrer pour un DUT mais aussi une occasion afin de rencontrer les étudiants et les enseignants afin de discuter de son projet d’intégrer l’établissement au sein d’un DUT. Ces derniers pourront aussi apporter de précieuses informations à l'étudiant.

-       Les salons destinés aux lycéens :

Ces salons destinés aux lycéens sont l’occasion pour l’élève de s’informer, notamment auprès de l’Onisep qui réserve un espace concernant les différents DUT.

Les spécificités du DUT :

Le DUT est une formation universitaire professionnalisante qui se déroule durant 4 semestres (2 semestres par an) et qui s'inscrit dans le schémas LMD, ce qui permet une poursuite d'étude.

Le DUT offre donc une formation dans un cadre universitaire tout en réservant un encadrement renforcé aux étudiants qui y étudient.

Ainsi, il faut compter entre 35 et 40 heures de cours par semaine réparties entre cours et projets tutorés et beaucoup de travail personnel à fournir. Le rythme y est donc assez soutenu, ce qui exige rigueur, constance, organisation et assiduité (obligatoire).

Enfin, le DUT est un diplôme national qui fonctionne sur le principe du contrôle continu afin de le valider et qui prend aussi en compte les compétences acquises lors d'activités bénévoles.

Qui entre en IUT ?

- 65,5% de bacheliers généraux

- 30% de bacheliers technologiques

- 2,5% autres 

- 2% de bacheliers professionnels

Les DUT en Guadeloupe par spécialités : 

- Agriculture, Agroalimentaire, environnement 

DUT Génie biologique, option industries agroalimentaires et biologiques

- Arts, Culture 

DUT Métiers du multimédia et de l'internet

- Commerce, Gestion, Economie, Management 

DUT Gestion des entreprises et des administrations, option gestion et management des organisations

DUT Gestion des entreprises et des administrations, option gestion comptable et financière

- Social

DUT Carrières sociales, option animation sociale et socio-culturelle

Que faire après un DUT ? 

Après l'obtention d'un DUT, deux choix sont possibles pour les étudiants :

- L'insertion professionnelle puisque le DUT est une formation qui se répartit entre cours et stages en entreprise (10 semaines au moins) ce qui favorise donc une professionnalisation des étudiants et les prépare à intégrer le marché du travail où les débouchés y sont globalement favorables, notamment pour certaines spécialités (commerce, industrie).

- La poursuite d'études car bien que professionnalisant, la majorité des étudiants ayant obtenu leur DUT poursuivent leur études. Le DUT est une formation générale qui favorise la poursuite d'études.

-------------------------------------------------------------------------------------------------------

Première étape à l’entrée à l’université, la licence s’organise en parcours associant plusieurs disciplines, couvrant de multiples domaines. Cette formation en 3 ans permet aux étudiants de se spécialiser progressivement à différentes étapes de leur cursus universitaire :

LES LICENCES 

Quels sont les critères d'admission ? 

L'unique condition afin de s'inscrire en licence est d'avoir le baccalauréat ou une équivalence et de suivre une procédure commune d'accès à l'enseignement supérieur (Parcoursup).

En licence, toutes les séries de baccalauréat sont admises, cependant, les bacs généraux sont plus adaptés afin de suivre ce cursus.

Qui peut vous conseiller ?

Choisir sa licence en fonction de son profil et de ses attentes peut prendre du temps. Ainsi, il vaut mieux s’y prendre tôt et se faire accompagner pas l’équipe pédagogique et éducative de son lycée.

-       Le Psychologue de l’Education Nationale (Psy EN) :

Grâce à sa maîtrise du domaine de l’orientation, le Psy EN est un interlocuteur incontournable qui peut aider l’élève non seulement à trouver la filière la plus adaptée à son profil et au projet professionnel qu’il envisage par la suite.

-       Les enseignants :

L’enseignant est un acteur qui peut s’avérer essentiel afin d’aider l’élève à se situer par rapport à son niveau notamment dans les disciplines qui prédominent dans les filières que vise l’élève.

-       Les Journées Portes Ouvertes :

Elles constituent un moment privilégié afin que l’élève puisse non seulement visiter les établissements qu’il envisage d’intégrer pour une Licence mais aussi une occasion afin de rencontrer les étudiants et les enseignants afin de discuter de son projet d’intégrer l’établissement au sein d’une Licence. Ces derniers pourront aussi apporter de précieuses informations à l'étudiant.

-       Les salons destinés aux lycéens :

Ces salons destinés aux lycéens sont l’occasion pour l’élève de s’informer, notamment auprès de l’Onisep qui réserve un espace concernant les différentes licences.

Les spécificités de la licence : 

La licence est un diplôme qui s'obtient après 3 ans d'études post baccalauréat, ce qui correspond à 1500 heures d'enseignements.

Elle se compose de 6 semestres (2 semestres par année scolaire), qui se composent eux-mêmes d'UE (Unités d'Enseignement) qui correspondent elles-mêmes à un nombre donné de crédits ECTS (30 crédits ECTS par semestre validé).

À la fin de ses trois années d'études, l'étudiant devra avoir validé tout ses semestres soit les 180 crédits ECTS nécessaires afin d'obtenir sa licence.

- La première année de licence (L1) est un portail associant plusieurs disciplines qui permettent à l'étudiant non seulement d'approfondir ses connaissances dans les matières fondamentales, mais aussi d'explorer de nouvelles matières dites « mineures ».

- La deuxième année de licence (L2) marque le moment où l'étudiant choisit son parcours de formation afin d'acquérir des compétentes professionnelles liées à l'élaboration de son projet personnel et les débouchés offert à l'issue de la filière choisie.

Après une L2 validée, les étudiants peuvent poursuivre en L3 professionnelle en fonction de leur projet professionnel.

- La troisième année de licence (L3) est celle durant laquelle l'étudiant finalise son projet d'étude selon son projet professionnel. Au cours de la licence, l'étudiant doit valider au moins un stage. Il a aussi la possibilité d'effectuer un séjour à l'étranger avec le programme Erasmus+.

Enfin, la licence est une formation qui alterne cours magistraux (CM) et travaux dirigés (TD) ou travaux pratiques (TP) ; un rythme de travail qui exige de l'autonomie et de l'organisation de la part de l'étudiant mais aussi beaucoup de travail personnel (minimum 20h de travail personnel).

Où s'inscrivent les bacheliers qui entrent en Licence ?

- 23% en sciences

- 21% en arts, lettres, langues

- 19,5% en sciences humaines

- 15,5% en droit, sciences politiques

- 14% en économie-gestion, AES

- 7% en STAPS

Les licences en Guadeloupe par spécialités :

- Lettres, Langues, Sciences humaines 

- Licence Humanités parcours Histoire et sciences sociales

- Licence Humanités option préparation IEP

- Licence Langues étrangères appliquées parcours communication multilingue- langue orientale / langues et droit/ langues et coopération économiques et culturelles

- Licence Lettres parcours Métiers de l'enseignement et de la recherche

- Licence Lettre parcours Études littéraires appliquées

- Licence Sciences sociales parcours psychologie du travail et clinique du travail

- Sciences

- Licence Mathématiques parcours mathématiques pour l'enseignement

- Licence Mathématiques parcours application des sciences

- Licence Physique, chimie parcours chimie et applications/physique et applications/physique-chimie pour l'enseignement

- Licence Sciences pour l'ingénieur parcours génie des matériaux/génie des systèmes énergétiques

- Licence pro Chimie analytique, contrôle qualité et environnement

- Sport, Animation

- Licence Science et techniques des activités physiques et sportives parcours Activités physiques adaptées et santé/Éducation et motricité/Entraînement sportif

- Licence pro Gestion et développement des organisations, des services sportifs et de loisirs

- Transport, Logistique

- Licence pro Sciences et techniques du génie logistique

Que faire après une licence ?

Après une licence, deux possibilités s'offrent à l'étudiant :

- L'insertion professionnelle : selon son projet professionnel, les compétences qu'il a acquise et les expériences professionnelles qu'il a eu, l'étudiant titulaire d'une licence peut trouver un emploi mais aussi passer les concours administratifs.

- La poursuite d'étude : A l'université, les titulaires d'une licence peuvent poursuivre leurs études en Master et ainsi se spécialiser davantage afin de s'insérer par la suite sur le marché du travail.

-------------------------------------------------------------------------------------------------------

Les écoles d’ingénieurs attirent chaque année plus de 40 000 étudiants et leur permettent, au bout de 5 ans, d’avoir une formation de niveau bac+5 et un diplôme habilité par la CTI (Commission des Titres d’Ingénieurs) reconnu dans le monde professionnel; ce qui offre de belles perspectives de carrière :

LES ECOLES D'INGENIEURS

Admission et voies d'accès : 

L’admission en école d’ingénieurs peut se faire à différent niveau d’étude : après le bac, après une prépa, après un Bac+2/3 ou 4.

Cependant peu importe le niveau d’étude,  l’admission en école d’ingénieurs est sélectif et  se fait donc sur concours ou sur titre (examen de dossier)

Après l’obtention du baccalauréat, plusieurs voies sont possibles afin d’intégrer une école d’ingénieurs :

-       La prépa intégrée (cycle de préparation à l’entrée en cycle d’ingénieur au sein même de l’école d’ingénieur choisie)- admission après le bac. Certaines écoles d'ingénieurs organisent les épreuves de recrutement en Guadeloupe.

-       Le cycle préparatoire commun (en partenariat avec un certain nombre d’écoles d’ingénieurs, cette formation prépare les étudiants aux concours d’entrées en écoles d’ingénieurs)- admission après une prépa

-       Les prépas scientifiques (Classes Préparatoires aux Grandes Ecoles qui se déroule au lycée et qui préparent aux concours d’entrée en école d’ingénieurs)- admission après une prépa

-       Le BTS(A)/DUT (Brevet de Technicien Supérieur (Agricole)/Diplôme Universitaire et Technologique qui garantie un premier diplôme avant de passer le concours d’entrée en école d’ingénieurs)- admission après un bac+2

-       La licence (Cursus universitaire qui permet une admission parallèle en école d’ingénieurs)- admission après bac+2/3/4

Comment choisir son école ? 

De nombreuses écoles proposent le titre d’ingénieur. Cependant, ce titre dit d’ingénieur est réglementé et doit être reconnu par la CTI (Commission des Titres d’Ingénieur). Aussi, chaque école propose des spécialisations diverses et variés, il convient donc de bien choisir son école en fonction de ses attentes et de son projet.

Ainsi, pour choisir sont école d’ingénieurs, il faut se référer à certains critères tels que :

-       La reconnaissance de l’école par le CTI

-       L’accès

-       Le statut de l’école (privé ou public)

-       Le profil des admis

-       Le coût des études

-       Le programme et les spécialisations proposées

-       L’accompagnement mis en place pour les étudiants

-       Les relations entre l’école et les entreprises

-       L’ouverture vers l’international

-       La place de la recherche

-       La possibilité d’étudier en apprentissage

-       La vie associative

-       Les conditions de vie sur le campus

-       L’insertion professionnelle et les débouchés

Pourquoi étudier en école d'ingénieurs ?

Etudier en école d’ingénieurs comprend certains atouts non négligeables tels que :

-       L’alliance entre théorie et pratique qui permettent de se former à un métier

-       Un environnement axé sur la recherche

-       Une ouverture sur l’environnement professionnel à l’international

-       Une insertion professionnelle rapide (9 ingénieurs sur 10 en recherche d'emploi en trouvent un 1 an après l'obtention de leur diplôme )

-       Des salaires confortables ( environ 34 000 € brut/an )

Scolarité :

Le titre d’ingénieur s’acquiert obligatoirement après 5 années d’études après le baccalauréat dont au minimum 2 années en école d’ingénieurs.

 

La formation en école d’ingénieur se caractérise par trois grands pôles :

-       Culture scientifique et technique (mathématiques, physique, informatique, etc.)

-       Culture d’entreprise et management (économie, droit, communication, langues, etc.)

-       L’acquisition de compétences professionnelles (stages, projets de groupe)

 

De plus, toutes les formations combinent enseignements généraux et spécialisation dans un domaine qui assure à l’étudiant une expertise dans le domaine choisit. Cela permet ainsi une employabilité à la sortie de l’école.

Ainsi, les écoles d’ingénieurs proposent des spécialités variées dont voici quelques unes :

-       Agronomie

-       Télécoms

-       Chimie

-       Mécanique

-       Biologie

-       Electronique

-       Informatique

-       Aéronautique

Quelques chiffres sur les écoles d'ingénieurs :

Selon le CDEFI (Conférence des Directeurs des Ecoles Françaises d’Ingénieurs) en Juin 2018 :

-       Il existe 201 écoles d’ingénieurs

-       141 973 élèves-ingénieurs

-       Plus de 60 % des diplômes de niveau Master délivrés dans le domaine des sciences et technologies sont des diplômes d'ingénieurs.

-       15 % de l'effectif d'élèves-ingénieurs en 2017-2018 sont en apprentissage

-       30% de femmes ont été diplômés en 2015

-       84% des ingénieurs diplômés en 2017 ont trouvé un emploi moins de deux mois après

-       82% des ingénieurs diplômés en 2017 sont en CDI (Contrat à durée indéterminée)

-       Le taux de chômage de l'ensemble de la population d'ingénieurs de moins de 65 ans est de 3,4%

Les diplômes d'ingénieurs en Guadeloupe :

En Guadeloupe, il est possible de préparer deux spécialités de diplôme d’ingénieurs. Le recrutement se fait à Bac+2.

Ces diplômes sont les suivants :

Diplôme d’ingénieur Génie de l’environnement spécialité matériaux (la première année se déroule à l’ENSIACET-INP Toulouse et les deux autres années à l’UA Pôle Guadeloupe)

Diplôme d’ingénieur Génie des systèmes spécialité systèmes énergétiques (la formation se déroule intégralement à l’UA Pôle Guadeloupe)

Que faire après une école d'ingénieur ?

Après avoir été diplômés, les ingénieurs ont deux possibilités : poursuivre leurs études ou entrer sur le marché du travail.

Avec un taux de recrutement au beau fixe qui ne cesse de croître comptabilisant ainsi 87% de diplômés en activité professionnelle un an après l'obtention de leur diplôme; la plupart des ingénieurs rejoignent donc le marché du travail après avoir été diplômés.

Par ailleurs, selon la CGE (Conférence des Grandes Ecoles), en 2017 seul 15,5% des diplômés ont poursuivi leurs études dont :

-       46% en thèse (doctorat)

-       25,5% en Mastère spécialisé et MSc (Master of Sciences) de la CGE

-       20% en Master

-       5% font d’autres études

-       2,5% en MBA (Master of Business Administration)

-       1% passent des concours

À lire aussi

Guides gratuits d'orientation

couv_apres_bac_2019

Après le Bac : préparer son orientation, Entrer dans le sup, Après le bac 2019

Haut de page

Vient de paraître