Imprimer Imprimer Imprimer Envoyer à un ami

Portrait de Melvina Pauillac, Ingénieur Sûreté et Protection

Guyane - Cayenne / Publication : 17 avril 2019
« Ambition : réussite ! » propose une série de portraits de jeunes guyanais passionnés par leurs professions. Déclinée sous forme d’interviews, elle permet de découvrir des parcours scolaires et universitaires et des métiers. L’occasion de partager des expériences et de créer des vocations !

Melvina

 

PAUILLAC                                       

Melvina

31 ans

CAYENNE

Ingénieur Sûreté Protection

 

Parlez nous de votre profession ?

Mon poste consiste à gérer la configuration de l’ensemble des moyens de sûreté protection du Centre Spatial Guyanais et de mener à bien des projets d’amélioration et remplacement de ces systèmes en fonction de l’évolution des nouvelles technologies.

 

Présentez nous sommairement votre entreprise ?

Le CNES propose aux pouvoirs publics, la politique spatiale de la France et la met en œuvre dans 5 grands domaines stratégiques :

  • Ariane,
  • Les Sciences,
  • L’Observation,
  • Les Télécommunications
  • La Défense.

Il est composé de plus de 2 500 collaborateurs, répartis dans quatre centres d’excellence :

  • Le Centre Spatial de Toulouse pour la conception des systèmes orbitaux,
  • La Direction des Lanceurs pour le développement des systèmes de lancement,
  • Le Centre Spatial Guyanais pour la mise en œuvre des lanceurs européens
  • Le Siège social pour l’élaboration de la politique spatiale.

Qu’est ce qui vous a donné envie d’exercer cette profession ?

Passionnée par les systèmes automatisés, cette profession est un moyen agréable d’allier passion et profession.

Melvina 2

Qu’appréciez vous tout particulièrement dans l’exercice de votre profession?

Dans le cadre de mes fonctions, j’ai la possibilité de travailler dans l’ombre comme en première ligne. L’adrénaline qu’il nous est donné de ressentir lors des chronologies de lancement est aussi l’un des éléments qui me permet d’apprécier mes activités. Aucune journée n’est identique.

Pour en savoir plus sur les métiers de la sécurité, cliquez ici

 

Quelles en sont les exigences ?

Ce métier nécessite d’être rigoureux, responsable, raisonnable, discret et disponible.

 

Quelles en sont les contraintes ? 

Nous avons des jours d’astreinte durant lesquels nous pouvons être appelés pour des opérations. Il faut donc être disponible. De plus les lancements n’étant pas toujours réalisés en journée, il faut accepter de parfois travailler en horaire décalé.

 

Quelles sont les qualités qu’il est souhaitable d’avoir pour exercer votre profession ?

Afin d’exercer ce métier il faut aimer le terrain, savoir garder des secrets, avoir du caractère, et ne pas céder sous la pression.

 

Quelles sont les évolutions de carrière possibles ?

N’ayant pas assez d’expérience pour le moment je ne peux vous donner de réponse concrète. Néanmoins, vous acquerrez des qualifications, vous permettant de travailler dans des entreprises de sécurité ou des entreprises disposant d’un service de sécurité. Il ne tiendra ensuite qu’à vous, de monter en grade.

 

Melvina 3

Quel est votre parcours scolaire / Cette formation ?

Je suis titulaire :

  • D’un BAC STI Génie Mécanique au lycée DAMAS
  • D’un DUT en Génie Electrique et Informatique Industriel, spécialité Automatisme à KOUROU
  • D’un Diplôme d’Ingénieur en Production et Maintenance Industrielle, spécialité Automatisme

Quelles qualités avez vous développées pendant ces années pour réussir à suivre ce parcours scolaire / cette formation?

Femme dans un monde d’homme, ce parcours m’a appris la persévérance, le courage, et m’a forgé un caractère. Aujourd’hui j’ai rayé de mon vocabulaire la notion d’abandon et me prouve chaque jour que je suis aussi capable que n’importe quelle autre personne, homme ou femme.

 

Conseilleriez-vous le parcours scolaire / de formation que vous avez suivi ?

Je conseillerais totalement mon parcours.

 

Avez-vous voulu exercer ce métier, depuis le collège ? Le lycée ?  Au cours de vos études supérieures? Ou y êtes-vous arrivé(e) par un concours de circonstances ?

 C’est un concours de circonstances, j’ai commencé à un autre poste qui m’a permis de découvrir celui que j’occupe aujourd’hui.

 

Quelle est la difficulté majeure que vous avez vous rencontrée pour accéder à ce métier ?

Il m’a fallu faire mes preuves et être patiente car je n’ai pas commencé directement à ce poste.

 

Quelle est la plus grande leçon que vous avez apprise dans le cadre de votre profession ? 

Que le silence est d’or et qu’il faut assumer et être sûr de chacune de ses décisions.

 

Que conseilleriez-vous à un étudiant/lycéen qui souhaiterait à terme, embrasser votre profession ?

De rester motivé et de ne jamais se décourager face à un obstacle.

 

Voyage dans le futur, nous sommes en 2025 ….  A quoi ressemble votre vie professionnelle ?

J’espère pouvoir passer chef d’entité ou plus si possible.

 

Une anecdote personnelle liée à votre formation, votre parcours professionnel ou votre profession ? 

Lorsque j’étais lycéenne, nous avions des cours de TP en atelier d’usinage. Le premier jour, mon professeur pensait que je m’étais trompé de cours malgré mon bleu de travail. Il a ensuite déclaré durant son discours d’entrée, qu’il ne ferait pas de favoritisme, à la suite de quoi j’ai immédiatement répondu, de manière effrontée, je l’avoue, que personne ici ne lui demandait d’en faire. Car il était clair que ce message m’était directement destiné.

Un jour alors qu’il remettait, comme à chaque fois, les énoncés par binôme, il me dit « on verra cette fois si vous n’avez pas besoin d’aide ». En lisant l’énoncé, je découvris que durant une phase de l’exercice sur la fraiseuse industrielle, l’outil devait être retiré par le dessus, ce qui semblait compliqué du haut de mes 1m63. Arrivé au moment, je dis à mon camarade que je me chargeais de cette étape. Sous les yeux de mon professeur, je pris une chaise, une masse et d’un grand coup sur le dessus de la fraiseuse, je fis sortir l’outil de son encastrement. Mon camarade put aussitôt le retirer, et en regardant mon professeur, je ne pus que constater son regard hébété. 

 

Merci Melvina pour ce portrait !

Haut de page

Vient de paraître