Onisep.fr, l'info nationale et régionale sur les métiers et les formations

Les représentations des métiers

Picardie - Amiens / publication : 14 octobre 2016
Travailler sur les représentations des métiers est l'une des démarches possibles pour atteindre les objectifs du parcours Avenir.
Un élève peut être sur-documenté et sous-informé. Informer ne peut donc se limiter à donner des informations, quel que soit le support utilisé. Il faut proposer des activités qui rendent l'information efficace : informer est un acte pédagogique à part entière.

Visuel les représentations des métiers

Qu'est-ce qu'une représentation ?

Une des caractéristiques des êtres humains réside dans le fait qu'ils ne peuvent pas ne pas élaborer de représentations mentales quand ils sont confrontés à une situation, à un discours, à une image, etc. (1).

Le domaine de l'orientation scolaire et professionnelle n'échappe pas à la règle. Chaque élève, chaque parent chaque enseignant a des représentations concernant les diplômes, les filières, les métiers, l'insertion professionnelle, etc.

Les "représentations des professions" sont une "construction mentale relative à un objet…, un ensemble organisé d'informations, de connaissances, d'idées, d'attributs concernant cet objet". Ces représentations sont affectées de sentiments. (Michel Huteau).

Elles peuvent être vraies ou fausses, mais quelle que soit la valeur d'une représentation, elle fonde l'interprétation du monde.

Le processus à l'œuvre lorsqu'on s'informe

L'information subit une transformation, une interprétation en fonction des représentations qu'a la personne sur le sujet et des questions qu'elle se pose. L'information est une co-construction permanente entre la personne qui émet le message et la personne qui en est le destinataire. Selon Alain Rufino, "l'information n'est pas le message, c'est ce qui en reste dans la tête du lecteur". (2)

Les élèves ne manquent pas d'informations sur les métiers mais elles sont souvent fragmentaires, partiales, de deuxième main, éparpillées et donc difficiles à organiser. Les jeunes vont donc schématiser ces informations et développer des représentations stéréotypées.

L'information en orientation : un processus complexe

L'orientation a un caractère anxiogène : il y a des choix à faire, des décisions à prendre, des renoncements à assumer.

Un jeune qui s'interroge sur son futur métier s'interroge aussi sur sa propre valeur, ses compétences, sur sa place future dans la hiérarchie sociale, sur son identité sexuée. Les représentations des métiers chez les adolescents et les adolescentes sont toujours dominées par les stéréotypes de sexe, en particulier chez les garçons.

Ces représentations ne sont pas consensuelles, elles dépendent du milieu culturel et social du jeune, de la filière de formation suivie et notamment de sa place dans la hiérarchie des filières.

Comprendre les attitudes des élèves

Les rêves et les représentations des adolescents coïncident plus ou moins avec des possibles et des probables. Moins ils coïncident et moins l'adolescent accepte de confronter ses rêves et ses représentations avec des éléments objectifs. D'où certaines attitudes face à l'information l'indifférence, l'évitement, etc. Quand les informations reçues ou recherchées sont contraires à leurs représentations, les jeunes vont les rejeter ou les oublier. Ils vont chercher les informations qui vont dans le sens de leurs stéréotypes.
L'information en orientation est donc un processus complexe pour des raisons psychologiques, sociales et cognitives.

(1) André Tricot est psychologue cogniticien, professeur à l'ESPE de Toulouse. Il est spécialiste des usages éducatifs du numérique.
(2) "Informer, s'informer sur les études et les métiers", université d'été de l'Onisep, 1995. Alain Rufino est professeur émérite en sciences de l'information et de la communication. Il est spécialiste de l'ergonomie cognitive de l'information

 

Travailler les représentations des métiers avec les élèves : quelques pistes

  • L'exploration des métiers ne doit pas prendre appui sur les projets des élèves. L’objectif est de les doter d'une méthodologie commune d'approche des activités professionnelles, qu'ils pourront réutiliser ultérieurement.
  • Avant d'étudier un métier ou une formation, il est important de recueillir les représentations spontanées des élèves.
  • Les élèves ont de la peine à optimiser leur questionnement : ils ne savent pas qu'ils ne savent pas ! Il faut donc proposer une aide au questionnement pour les aider à faire émerger le champ d'information manquante.
  • Il semble important d'aider les élèves à percevoir le sens individuel et collectif du travail. De leur faire comprendre que les activités professionnelles des uns concourent ou dépendent de celles des autres. De leur montrer que le travail permet à l'individu de satisfaire un certain nombre d'intérêts professionnels, de valeurs professionnelles, de traits de personnalité et des compétences construites au cours de la formation initiale, continue et tout au long de la vie professionnelle.

 

Séquences pédagogiques

Cité orientée

Publics : collégiens et lycéens

Au fil de sa visite interactive de la cité, l'internaute rencontre des habitants qui décrivent la construction de leur projet d’orientation professionnelle. Cité orientée propose des vidéos (témoignages de jeunes, de leur entourage, de spécialistes), des fiches sur les métiers et sur les filières ainsi qu'une géolocalisation des établissements de formation.

Imprimer

À lire aussi

À la une

Haut de page

Vient de paraître

Pour
les professionnels

Accueil Toute l'actu nationale

monorientationenligne.fr