Onisep.fr, l'info nationale et régionale sur les métiers et les formations

Sommaire du dossier

Découvrir les secteurs porteurs en Hauts-de-France

Industries agro-alimentaires

en région Hauts-de-France

Picardie - Amiens / Publication : 28 février 2018
Au cœur du plus grand bassin de consommation du nord de l’Europe, les industries de l’agroalimentaire sont un des piliers de l’économie régionale. Les géants du secteur y côtoient un tissu de PME très dynamiques.

SecteurPro_Indusagroalimentaire

Les industries agroalimentaires (IAA) transforment les produits issus de l'agriculture et de la pêche en aliments et boissons pour l'homme ou l'animal.

Les Hauts-de-France, 4e région agroalimentaire française

Les industries agroalimentaires régionales comptent plus de 36 000 emplois, soit 10,7% de l'emploi national du secteur, ce qui situe notre région derrière la Bretagne, les Pays de la Loire et l'Auvergne Rhône-Alpes.

Plusieurs groupes internationaux sont présents dans la région : Mc Cain, Haagen-Dazs, Roquette, Herta, Coca-cola, Bonduelle, Nestlé… Ces géants de l'agroalimentaire côtoient un tissu de PME et de TPE très dynamiques, dont certaines ont su investir des créneaux très porteurs comme le "gluten free". Le "SANS " (gluten, lactose, sucre…), est une tendance forte : 11,6 millions de consommateurs déclarent manger "gluten free" en France. Pour répondre aux attentes des consommateurs, les industriels misent sur l'innovation (voir encadré).

Les spécialités régionales

Toutes les activités de l'agro-alimentaire sont présentes sur le territoire. En nombre d'emplois, la région est leader dans la production et la transformation des pommes de terre, du sucre, des céréales, des glaces et sorbets, des fruits et légumes.

Elle est également très bien placée dans la filière pêche (19% des emplois nationaux derrière la Bretagne), l'alimentation animale, la production de corps gras, la fabrication de bières…

Les besoins en recrutement : au cœur des usines

Selon les observatoires des industries alimentaires, en 2016 dans les Hauts-de-France, 62% des recrutements ont porté sur la production et le conditionnement. Les entreprises sont à la recherche d'opérateurs et d'opératrices de fabrication, et de pilotes de ligne de production.

Un métier phare du secteur : pilote de ligne de production

 

Des bacs pro et des BTS pour travailler dans les IAA

Le bac pro devient le premier niveau d'entrée dans le secteur. Exemples de spécialités : bac pro Pilote de ligne de production ; bac pro Laboratoire contrôle qualité ; bac pro Bio-industries de transformation. Les titulaires de bac+2 sont très appréciés : BTS Bio-analyses et contrôles, BTS Qualité dans les industries alimentaires et les bio-industries, BTSA Sciences et technologies des aliments…

Deux diplômes en images :

Les spécialistes de la logistique, de la maintenance et des automatismes sont également très recherchés. Moins nombreux, les bac+5 sont attendus pour assurer la relève de l'encadrement. Les besoins en recrutement sont encore renforcés par les nombreux départs à la retraite de salariés et de dirigeants du secteur, attendus au cours des prochaines années.

 

 

L'innovation à tous les rayons

La moitié des produits présents en supermarché n'existait pas il y a cinq ans ! Les IAA font partie des secteurs les plus innovants avec une priorité donnée au marketing, au design et à l'emballage.

En région, la capacité d'innover est soutenue par une dizaine de laboratoires de recherche et quatre pôles de compétitivité :

  • Le pôle AQUIMER est spécialisé dans la valorisation des produits aquatiques. Deux exemples de projet soutenus par le pôle : un système de désarêtage de filets de poissons blancs, l'élaboration de biscuits salés à base de produits de la mer…
  • Le pôle Nutrition Santé Longévité s'intéresse à l'alimentation-santé. Un exemple de projet ? La production de levains permettant de proposer des pains de mie sans gluten, probiotiques, pauvres en cholestérol et à conservation améliorée.
  • Le pôle Industries et agro-ressources (IAR), intervient dans le domaine de la chimie du végétal et les biotechnologies.
  • Matikem, le pôle des matériaux biosourcés et de la chimie verte, met au point des emballages alimentaires innovants.
Imprimer

Les publications de l'Onisep

Les métiers de l'agroalimentaire, collection Parcours
Les métiers de l'agroalimentaire
* Prix hors frais de port

Haut de page

Vient de paraître

Pour
les professionnels